Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Israel défend son droit à l'existence. Le soutenez vous? Video: débat sur Gatekeepers.

16 Août 2014, 03:36am

Publié par Jo Benchetrit

Tel Aviv, Tour Lego, l'opera.
Tel Aviv, Tour Lego, l'opera.

A propos d'un film israélien anti-israélien sur les services secrets interieurs (le Mossad, lui, s'occupe de l'exterieur), Gatekeepers.

Dans la video que je vous mets ici, vous verrez ce que R. Elkrief rapporte comme réaction de sa rédaction: "On n'aurait jamais vu un tel film en France".Sous-entendu aussi critique. (Et sans doute aussi honnête sur des services SECRETS. Je ne peux en juger, n'ayant pas vu le film.)
Donc, bravo à Israel d'autoriser ce qui serait interdit ailleurs.

Les Israéliens sont les plus forts au monde en auto-flagelation. Rendons leur hommage au moins pour cela.
Le problème est que le monde entier n'a pas attendu ces autocritiques pour abonder dans le sens de ceux qui voient Israël dans l'erreur, voire la faute, et ce, de maniere chronique.

Le souci, voire l'angoisse, c'est que des milliers d'années d'antisémitisme, et des milliards d'antisémites nous regardent et que lorsque tout le monde vous conspue, est-ce vraiment le moment d'en rajouter?

Les auto-critiques, les jugements sévères sur ce qu'on fait, s' ils élèvent l'homme, ne resolvent rien. La question c'est: peut-on mieux faire? Si oui, comment? Sinon, doit-on continuer? Est ce qu'arrêter c'est se suicider de suite(ce qu'attend le monde entier)? c'est si facile de juger, de dire que c'est mal, d'exposer ses remords;..mais est-ce ou pas dangereux quand le monde entier vous deteste et vous critique souvent à tort, avec des inventions? Faut il leur offrir du vrai qui va dnas le sens de leur delire et de leur propagande sur un plateau? Est-ce que s'auto- flageller va ou pas aider ou au contraire enfoncer? J'ai la chance de faire un boulot qui sort les gens de leur panade,directement. On voit les resultats de suite, si je peux dire. Le boulot pour la securité est ingrat, peu glorieux et assez dur à assumer. Les résultats pourtant se chiffrent en nombre de morts en moins, d'attentats en moins, ou déjoués comme des tas par an en Israël.

Il est facile de dire: ho! que c'est mal, un mur! il est facile de dire: ouh! que c'est vilain de bombarder! hou que c'est cruel, un blocus, hou que c'est immonde, une guerre. Qui ne serait pas d'accord à part des pervers afiocs de la guerre? tout cela ne demande pas tellement d'effort intellectuel. Mais s'il n'y a pas d'alternative, on accepte une vie de terreur, de se faire pilonner sans cesse? de risquer sa vie avec un "martyr" explosif juste pour prendre son bus, boire un verre avec des amis, aller au concert, au ciné, ou en allant acheter de la pâtée aux chats ? est-ce que dénoncer ce qui est helas une nécessité vitale, une réaction inéluctable, celle de l'auto defense, est-ce que la dénoncer n'est pas aussi pervers que d'agresser? De quel droit sanctionner une victime qui défend? Demander à une femme qui se fait violer de ne pas recourir à une arme si elle le peut, la culpabiliser si elle fend le crâne de son agresseur avec ce qu'elle trouve, est-ce que ce n'est pas rajouter à la cruauté de l'acte qu'elle subit?

http://www.arte.tv/fr/the-gatekeepers/7309040,CmC=7309042.html

La seule question est: accepte-t-on l'existence d'Israël? De la réponse dépendra tout le reste.

Débat animé par Ruth elkrief sur le film avec des acteurs de cette affaire.

Commenter cet article