Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Stop laine. Torture des moutons. Video accablante de PETA

21 Mai 2015, 17:07pm

Publié par Jo Benchetrit

Dis, dessine moi un mouton.

Et la laine, alors? dejà, tu supprimes le lait, les oeufs, la viande, le poisson...Mais la laine, là c'est trop, non? la fourrure, je pige bien, mais la laine...? c'est integriste, c’est extrémiste et bla bla bla bla.

Non, la laine n'est pas anodine. et l'integriste, c' est pas celui qui s'oppose au fascisme anti animaux. c’est l'humaniste qui se croit tout permis au nom de la religion de l'homme prioritaire.


La laine n'est pas issue d'une partie de plaisir ni d'une séance de coiffeur.
La laine blesse, la laine tue , la laine est lors des tontes terrorisantes et sadiques +++le produit de terribles souffrances;
Alors, à mon tour de vous questionner: puisque vous savez tout ça, pourquoi continuez vous à commanditer des crimes sur des êtres vulnerables?

Oui, je vous questionne: pourquoi et comment l'humain s'arrange t il pour avoir à la fois une si belle image de lui et des comportements psychopathes?
Peut être parce que le psychopathe, justement, est un Narcisse sans aucune morale.

Bonjour jo,

À l'heure où je vous écris ce message, l'industrie lainière inflige mutilations et violences à des agneaux en Australie.

Traités comme de simples machines à produire de la laine, sans considération pour ce qu'ils éprouvent, en Australie de nombreux moutons souffrent dès leur plus jeune âge quand les tondeurs entaillent la chair de leur tout petit derrière sans leur administrer le moindre anesthésiant. Quand les moutons grandissent, ceux qui sont chargés de s'en occuper les tondent avec une telle hâte qu'ils sont terrifiés et en état de choc, et nombre d'entre eux reçoivent des coups de poing et des coups de pied et saignent à cause de blessures profondes et douloureuses. Certains meurent du traumatisme résultant de ce calvaire, mais beaucoup l'endurent pendant plusieurs années. Lorsqu'ils parviennent à survivre à tous ces mauvais traitements, nombreux sont ceux qui embarquent pour un long voyage à travers l'océan, en direction d'abattoirs au Moyen-Orient. Là-bas, on les égorge alors qu'ils sont encore conscients.

Soutenez nos efforts indispensables pour défendre les moutons et de tous les autres animaux qui ont désespérément besoin d'aide en faisant un don spécial à PETA dès maintenant.

Les moutons sont des êtres doux qui sont facilement effrayés et qui apprécient de vivre dans des familles ou des troupeaux aux liens sociaux denses. Pourtant, aux yeux de l'industrie lainière internationale, les moutons et les agneaux ne sont que des marchandises dont on peut disposer comme des objets.

Dans les semaines qui suivent leur naissance, les jeunes agneaux se font souvent couper la queue et percer les oreilles, sans aucun antalgique. Des millions d'agneaux meurent de l'exposition aux intempéries, de maladie, ou même de faim au cours des huit premières semaines de leur vie.


En Australie, une mutilation barbare appelée « mulesing » est infligée à de nombreux agneaux. Elle consiste pour les fermiers à maintenir de force les animaux paniqués sur le dos, à bloquer leurs petites pattes dans des barres en métal et ensuite à couper de grands morceaux de peau et de chair sur leur croupe avec un outil qui ressemble à des cisailles de jardinage. Les agneaux mutilés s'écroulent et ne peuvent plus marcher, gisant souvent sur le sol pendant un long moment avant de pouvoir se mouvoir au prix de terribles souffrances causées par leurs blessures, et ce des jours durant. Cela doit s'arrêter.

Grâce à la ténacité des affiliées internationales de PETA, davantage d'éleveurs emploient aujourd'hui des traitements antidouleur, du moins après avoir fait subir aux agneaux ces atroces mutilations. Cependant, un nombre considérable d'animaux ne reçoivent encore aucun traitement pour soulager leurs douleurs alors même que des études ont montré que les moutons peuvent ressentir une douleur aiguë pendant 48 heures après le « mulesing » et peuvent montrer des signes de stress jusqu'à 113 jours après l'opération.

Les images tournées à l'intérieur des hangars de tonte de l'industrie lainière donnent un aperçu de la détresse dans laquelle des dizaines de millions de moutons et d'agneaux sont plongés chaque année. Dans ces hangars, les travailleurs sont payés au volume, et non à l'heure ; ils travaillent tellement dans l'empressement que souvent, ils passent leurs nerfs sur les moutons en les frappant, et PETA US a même enregistré un cas dans un hangar aux États-Unis dans lequel un travailleur a cassé la nuque d'un mouton. Des mamelons, de morceaux d'oreille ainsi que de lamelles de peau sanglante sont coupés et arrachés, et les tondeurs utilisent habituellement du fil et une aiguille pour recoudre certaines des pires blessures, une fois encore sans le moindre analgésique.


En Australie, lorsque l'on veut se débarrasser des moutons, on en charge une grande partie dans des camions les transportant jusqu'à des bateaux à plusieurs niveaux où ils sont entassés sur des ponts non couverts avec des milliers d'autres moutons terrifiés et souvent en mauvaise santé. Au cours de leur long voyage vers des pays où les normes de bien-être animal sont inexistantes, beaucoup meurent lentement et atrocement de maladies, de déshydratation ou de faim (ils ont vécu dans les champs et n'identifient pas toujours les boulettes qu'on leur sert à bord comme étant de la nourriture ou alors ils ne parviennent pas à atteindre les zones de nourrissage). Leur destination finale est un abattoir, où ils sont contraints de regarder les animaux qui les précédent luttant et bêlant pour appeler au secours alors qu'on les égorge.

Les moutons et les agneaux sont soumis à de terribles violences, et votre don va aider PETA US à œuvrer pour révéler et faire cesser la souffrance de ces animaux et de tous les autres qui sont en difficulté !

Vous pouvez aussi aider en refusant d'acheter de la laine ainsi qu'en visitant notre site internet pour regarder et partager avec vos amis, votre famille et vos collègues le document vidéo de PETA US qui révèle comment, durant la tonte, les travailleurs frappaient, écrasaient du pied, donnaient des coups de pied, mutilaient et projetaient les moutons au sol ainsi que dans les glissières. Si vous le pouvez, écrivez aussi une lettre aux rédactions de journaux et de magazines pour qu'ils informent leurs lecteurs sur la maltraitance dans l'industrie lainière et promeuvent une mode sans cruauté.

Depuis les hangars de tonte en Australie jusqu'aux abominables abattoirs de chiens en Chine en passant par l'infâme industrie du cuir en Inde, PETA est bien décidée à montrer à tous les consommateurs la cruauté que le commerce mondial des peaux s'applique soigneusement à leur cacher. Avec votre soutien, PETA peut accomplir encore plus de travail novateur pour sauver les animaux au moyen de campagnes destinées à l'éducation des consommateurs et des enseignes de mode sur l'horreur du commerce des peaux, et pour promouvoir le respect envers tous les animaux.

Merci de tout ce que vous faites pour mettre fin aux maltraitances et négligences dont souffrent les animaux, en apportant votre soutien crucial.

Sincèrement,


Ingrid E. Newkirk
Fondatrice

PS : Soutenez le travail crucial de PETA pour aider les moutons et les autres animaux en faisant un don généreux dès aujourd'hui.

Il est temps d'arrêter l'ignoble industrie de la laine

Commenter cet article