Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Palmyre n'est pas Gaza. On ne peut pas délirer car les tueurs de l'EI sont des monstres avérés, eux.

1 Juin 2015, 08:13am

Publié par Jo Benchetrit

400 civils assassinés : bilan de la télé syrienne le 24 mai 2015. Chiffres aleatoires dans la folie barbare.

400 civils assassinés : bilan de la télé syrienne le 24 mai 2015. Chiffres aleatoires dans la folie barbare.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a déclaré qu'il avait des preuves de l'exécution de 67 civils, dont des enfants, et de 150 membres des forces syriennes, par des jihadistes de l'EI dans plusieurs endroits de la province de Homs depuis le 16 mai.

http://www.dhnet.be/actu/monde/palmyre-des-familles-entieres-executees-par-l-ei-5562bfc935704bb01c77d5a3

Tout le monde lucide pourrait s'etonner qu'en ces temps de tueries islamistes, des crimes de colonisation violente pour installer en Syrie et ailleurs un regime encore plus retrograde que celui du pourtant peu recommandable Assad, on n'entende pas les voix horrifiées d’extrême gauche. Ces Tartuffe ne l'ouvrent que lorsque en état de légitime défense, le petit pays d'Israël ose riposter pour neutraliser ses agresseurs. Par contre, on continue à rabâcher des affabulations sur le grand Satan des gauchos: Israel.

A croire qu’il n’y a que qq uns à peu près lucides sur cette Terre. Ce sont des éveilleurs.

Et du coup, ce ne sont pas les plus appréciés.

Juste des gens qui prennent des risques pour parler dans un monde qui semble déserté de toute authentique réflexion humaine. Ce n'est pas tant l’ignorance que la compulsion à la répétition qui en est cause. La tendance à tout confondre sans pour autant voir ce qui distingue peut frôler la psychose dont on sait que la métonymie prime sur la métaphore, que le réel prime sur le symbolique, que donc on peut croire que tout retour en Israël sera une colonisation, car ça ressemble par un trait : des occidentaux débarquent sur une terre en partie habitée par des arabes. Association immédiate : c'est comme nous au Maghreb. C'est comme l’Algérie .

Ensuite, si ces gens sont des juifs, victimes de la shoah, vu que ce sont de méchants colonisateurs, on va essayer de les décrédibiliser en les rendant aussi mauvais que leurs persécuteurs, qui, du coup, vont bientôt apparaître comme bons de les avoir éliminés en partie (avec en prime ce projet sympathique : on va finir le travail d’Hitler). Avec l’aide des négationnistes, on va essayer de démontrer que ces victimes n’en furent pas vraiment et que, de plus, c’est peut être mérité, la preuve, ce sont des colons, la preuve c'est qu'ils sont en position de pouvoir sur leur terre, la preuve, c'est que comme ils sont en général plus blancs que les arabes, on va essayer de fantasmer que s'ils ont fait un mur, c'est qu’ils se comportent comme un apartheid. Oubliant du même coup que le mur sert à ne pas se faire tuer sans tuer. Oubliant qu’à l’intérieur d’Israël les arabes israéliens ont les même droits et devoirs que leurs compatriotes juifs ou chrétiens.

C’est cela, prendre une partie pour le tout. Croire penser Quand on ne fait que se masquer la totalité en focalisant sur un trait qui devient à vos yeux la chose elle-même, c'est ouvrir à la possibilité d’un délire. Comme le ferait un érotomane convaincu que le présentateur télé l’aime du fait qu'il le « regarde ».
Le mur de legitime défense non violente est vu comme un mur de la honte comme celui d’Allemagne.

L’homme aurait besoin de réfléchir. Ce n’est pas le seul animal dans ce cas. Mais c'est peut être celui dont l’absence de réflexion a les plus graves conséquences , non seulement sur lui et son entourage, mais sur la planète entière.

Par exemple, pour ne pas sombrer dans un délire qui pourrait finir en génocide ou en fin du monde vivant! Mais aussi pour comprendre une situation pour ce qu’elle a de spécifique. Freud conseillait aux analystes de ne pas penser un patient pour ce qu'il lui rappelle d’autres personnes. Il convient d’oublier tous les autres (patients), tous ses a priori avec chacun afin de ne pas être tenté de ne pas entendre cette personne-là, et pas de rabattre sur elle tel ou tel autre patient, tel ou tel prejugé.

Faut dire que nous, occidentaux, ayant eloigné de nous depuis longtemps le sguerres de religion, loin des guéguerres dans la chretienneté de la St Barthelemy, nous avons du mal à comprendre ce qui divise le monde musulman entre chiites et sunnites. Qui a envie de prendre parti entre l'Iran et l'Ei?

A part les voyageurs de commerce vendeurs de salades avariées à travers le monde, salades du negationnisme antisemite le duo comique Dieudonné et Soral, ces amis du regime nazillon de Teheran, je ne vois pas.

Par contre, on croit comprendre le "conflit israelo palestinien.
Comme le roi du bluff, le simili demi juif Hessel a montré où on doit s'indigner, à savoir contre Israel, ce qui est hyper pratique parce que là, on croit retrouver notre modèle colonisateur.Sans même se demander si par hasard, ce n'est pas Israël qui a décolonisé cette region du monde. Ce qui est pourtant une verité historique. Qu'étaient les arabes vivant auprès de juifs et de qq chretiens dans cette petite region colonisée par les turcs, puis reprise par les anglais? c'etait des arabes. Pas des palestiniens, au sens de citoyens d'une patrie, mais des arabes vivant là, après avoir subi la domination des turcs, puis celui des anglais. C'est du moins une façon de voir les choses.

Ensuite, quand le partage a eu lieu grâce à la décolonisation et la reconnaissance de l'ONU de 2 etats, les palestiniens ont commencé à exister. Mais ils ont été mal conseillés par les arabes alentour qui leur ont dit de refuser pour ne pas avoir une simple part du gâteau, mais les 2.. Et ceux ci les ont parqués dans des camps pour 2 jours promis + 67 ans à ce jour.

Et tandis que vous vous indignez congtre les juifs colonisateurs...vous ne pouvez pas voir que le véritable danger est que nous sommes en train de perdre la guerre contre l'envahisseur islamiste, Daech.
Quand ce sera fait, leur colonisation mondiale, nous ne pourrons plus en parler. Autant le faire à présent qu'on est encore démocrate. et si ce beau monde s'envoie des bombes atomiques sur la poire, ce n'est pas exclu qu'ils arrivent à en avoir un jour, excusez moi...nous ne serons plus nulle part.

Commenter cet article