Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Finkielkraut décidément refuse le carcan du politiquement correct pour pouvoir réfléchir, ici au pas d'amalgame et au Coran.

12 Décembre 2015, 03:46am

Publié par Jo Benchetrit

Pour réfléchir, il faut de la rigueur. Il ne faut pas être en proie avec ses affects.

Aussi, il ne faut pas que l'émotion, la peur, la honte du regard des autres, réprobateur si on ne dit pas les choses qu'il faut pour en etre, il ne faut pas que l'image qu'on veut avoir pour conforter son narcissisme vienne obliterer, clore, clôturer ses capacités à l'idéation, à la fabrication des idées.

Les idées ont besoin de liberté pour éclore, surgissant parfois en fulgurance, et si cette liberté n'est pas exterieure, elle doit se trouver en soi, au risque que le tyran, l'autre, vous conspue, et se fourvoie du fait de ne pas se donner le droit de vous comprendre.

Après, on peut discuter. On n'est pas obligé d'être d'accord. Mais le dialogue vrai est à ce prix: celui de prendre le risque de ne pas être aimé.

Des gens comme Finkielkraut prennent ce risque et même bien d'autres, car en ces temps de tumulte, l'ennemi en veut à votre peau, au sens réel du terme.

C'est pour ce courage que je suis toujours intéressée par des gens qui ne sont pas sur les rails imposés par le qu'en dira-t-on.

Quand moi, je dis "pas d'amalgame", c'est parce que je sais bien que certains  musulmans souffrent d'être confondus avec des assassins et je suis sensible à cette douleur, cette injustice, qui met en cause leur être-même, les reifie, en fait des gens à exclure. Generaliser est abject. 
Mais eux-mêmes peuvent etre interessés de savoir, car je pense que tous ne le savent pas, que tout n'est pas dit si on dit que l'Islam est une religion de paix. Il faut etudier le coran comme on  étudie  tout texte, surtout un livre dit saint par un milliard et demi de personnes et pouvant générer la haine, voire la guerre.  

Rien n'est interdit à celui qui veut comprendre. c'est du moins cela, l'éthique de la reflexion. Je ne parle pas d'actes, bien sûr, mais de mots, de chemins de la pensée dans un lieu non limité par un surmoi rigide et interdisant la NUANCE. il n'y a pas de reflexion sans nuances. Mais helas, ceux qui ne veulent pas ecouter celui qui  pense, veulent simplement le mettre en case dans la cage de leurs prejugés imbeciles, fatalement.

Ici, Fink dit que l'immigration devrait être ralentie du fait que le nombre fait basculer notre société et permet de radicaliser plus de monde. un certain nombre de personnes d'origine musulmane le pensent aussi!!! Eux mêmes n'arrivent pas à vivre tranquillement si des intégristes les épient et les tuent, comme au Bataclan. ces gens veulent, comme toi et moi, simplement qu'on les laisse vivre.

Veut on un nouveau pays islamiste où les femmes seraient obligées de se voiler?`dejà que les filles en jupe se font traiter de putes...

Commenter cet article