Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Jesuischarlie=Jesu is Charlie : où va se cacher Dieu? Violez celles qui ne croient pas en Dieu dit une prof en islam.

31 Janvier 2016, 15:44pm

Publié par Jo Benchetrit

J'ai découvert ce qui suit et qui m'a semblé un signe de Dieu que je soupçonne depuis longtemps d'avoir beaucoup d'humour.

Je suis charlie peut se découper ainsi:

Jesu is Charlie . vous me pardonnerai le S final puisqu'on le prononce pas en french.

A présent que je vois que jesu is Charlie, je suis rassurée sur le sort de nos amis de Charlie. ils ont été tout droit au Paradis et leurs tueurs en enfer sont brulés non stop à jamais. Parait que ça pue encore plus depuis. faut dire que les carnes ou âmes brulées des pires monstres nazis avaient dejà empesté l'enfer. Pauvre Diable.

Certes, ce n'est pas ce que dit le Coran, mais l'inverse: ce sont les mecreants, les juifs(qui n'avaient pas cédé à Mahomet pour se convertir il y a 1300ans) et les faux croyants(dits hypocrites) qui y sont gentiment attendus. Mais le Coran, vous savez...Pffuit, Jesu s'en fout.
Et pourquoi? Parce que jamais il en a entendu causer avant de mourir, le pauvre, du Coran! Il fut tué comme il le voulait, d'avoir trop cru que c’était ce que voulait Dieu et en plus dieu, c'est lui...je crois.

Mais quand on croit, on peut toujours se tromper.

Or le Coran est très sévère à chaque sourate envers ceux qui doutent.


Pas de vraies croyances pourtant sans la liberté du doute! Sinon, on est juste dans le délire. Et quand tout un peuple est pieux sans droit de douter, alors, ça fait peur.

Dans les découvertes intéressantes que nous offrent les islamistes ou islamiques comme je pense qu'elle se veut être j'ai trouvé une femme qui explique le coran à la télé en expliquant que le viol est legitime. C'est quelque chose de parfait dans le genre immonde.

Incidemment Islam is not Jesus nor Charlie si Daech et cette femme disent vrai, parce que le viol n'est pas Charlie. Vous suivez?

Commenter cet article