Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Savoir dire non à son désir. Exposition tauromachique avec enfants.

15 Février 2016, 03:39am

Publié par Jo Benchetrit

Lutter contre la barbarie, d'où qu'elle vienne et contre ses sources, ses alibis, est une tâche difficile. Et si on s'y mettait tous? il faut commencer par soi-même et son rapport aux animaux. Puisqu'on peut devenir vegan...Soyons le, en n'oubliant pas l'apport en b12.

Mais dans notre rapport aux autres, il y aussi celui aux animaux dits humains. Malgré ce qu'on croit, être humain est un objectif, ce n'est pas donné.

Si on n'est pas humain, comme tout psychopathe,

on n'est pas "ravalé au rang de l' animal" comme certains veulent l’imaginer, d'autant qu'on l'est déjà.... Mais on est bestial, c'est à dire banal. Car comme le disait Hannah Arendt, le mal est banal.

Et c’est bien ça le problème car ne pas être attiré par le mal n'est pas banal, et surtout faire son possible pour l’éviter, y compris quand on le veut...est quasi anormal.

"le désir humain est monstrueux" disait Castoriadis. A nous de savoir lui dire non.

Au lieu de mener nos enfants à la repetition de nos erreurs et horreurs...apprenons leur la morale la plus elementaire, celle de la reconnaissance du droit des autres à ne pas être mis à mal. Exit les chasseurs et les aficionados des écoles! ainsi que les visites au zoo et au cirque avec animaux. Exit la violence à la maison...exit l'exploitation animale,exit les mensonges racistes et antisémites...exit la connerie humaine car réaliser son désir monstrueux en passant à l'acte comme le font les DAECH demande une bonne dose de connerie, c'est à dire d'absence de lucidité et de sens critique.

J'apprends que les enfants des écoles, y compris maternelles, de Nîmes, ont été amenés par leurs profs voir une expo pro-corrida. C'est vraiment ce qu'il ne faut pas faire, sauf si c’était mené par des prof anti corrida qui critiqueraient, mettraient à l'index les auteurs de ces crimes, inciteraient à pleurer sur le sort injuste des animaux torturés, chevaux et taureaux. Sinon, c'est une incitation à la violence la plus sadique à l'age de formation du surmoi. Viol de la conscience des enfants au service d'un business indigne contre lequel on doit se lever, comme le fait l'alliance anti corrida et les psy du PROTEC, dont je suis.

Commenter cet article