Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

L’absurdité des priorités des maires et autres humains. On crée un abattoir rituel à NIce, on laisse les mosquées salafistes et on tue les pigeons.

29 Avril 2016, 05:17am

Publié par Jo Benchetrit

J'ai choisi la beauté contre le laid ...La vie contre les abattoirs hallal ou pas...La grace contre le hideux de la haine.

J'ai choisi la beauté contre le laid ...La vie contre les abattoirs hallal ou pas...La grace contre le hideux de la haine.

« Nous proposerons d’ici à la fin de la semaine un autre projet pour l’implantation d’une mosquée à l’ouest de la ville, sur un terrain adapté, avec des financements français et qui représentera tous les courants de la religion musulmane (…) Il s’agira d’un complexe beaucoup plus développé qui permettra de limiter aussi les abattages clandestins. » aurait annoncé Christian Estrosi dans les Nice-Matin des 26 et 27 Avril 2016, page 6 et page 9

il manquerait un entretien avec un salafiste...ou ça ne peut etre qu’imaginaire car qui a le courage de parler avec des gens qui ne pensent qu’à t’assassiner, euh, « t’euthanasier » pour rester dans le lexique des tueurs de pigeons?
Ce mec serait cynique et méprisant à notre egard. Et serait très satisfait de notre façon de laisser grandir le ver dans la pomme sous prétexte d’être fidèle à la démocratie et à la laïcité, les 2 mal comprises car on ne peut laisser libres des gens qui ne pensent qu’à en finir avec ces 2 principes.Il y a ainsi 250 mosquées salafistes connues en France.
Pendant ce temps, des plaintes au sujet des pigeons sont ecoutées...et les pigeons paient un lourd tribu à cette intolérance. La démocratie ne va pas jusqu’à leur en faire beneficier car au sujet des animaux, la dictature fasciste humaine est la seul regime. et pourtant, ils ne nous menacent pas, eux. Ils ne nous méprisent pas même s'ils le devraient. Ils n’ont que nous, leurs anciens maitres ingrats, et sont comme des chiens et chats abandonnés, n’ayant aucun repère autre que nous pour les nourrir. Il faut en finir avec le mythe du retour à la vie sauvage des animaux domestiques. C’est foutu pour eux et leur descendance et ce, à jamais.

C’est une situation ubuesque, c’est-à-dire terrifiante et amusante. Ce serait comme si au moment d’être emportés par un tsunami, les hommes se concentraient sur leur brushing. Les pigeons, contrairement aux nids de terroristes haineux, ne peuvent pas tuer des millions de personnes pour installer leur pouvoir. Et ils sont même sources de vie, puisqu’on élevait ces colombidés aujourd’hui persecutés pour se servir des fientes comme engrais. Ha! mais c’était avant le suicidaire recours à la chimie et bien avant la dictature de Monsanto et de ses poisons!

Alors, en quoi est-ce raciste que de s’opposer à ces abattoirs rituels? En quoi est-ce raciste de frémir déjà, moi, en tant que femme, devant l’uniforme de soumission féminine de certaines? De plus en plus nombreuses musulmanes s’accoutrent ainsi en France non par choix religieux ou vestimentaire mais par défi à notre civilisation et à nos acquis payés fort chers?On sait que cela signifie aussi: nous sommes vos ennemis.
C’est pas qu’on veuille pas les laisser jouer le masochisme feminin à la histoire d’O. c’est qu’on voit bien ce qui est derrière, à savoir une colonisation.
Et vu leur idéologie, leur antisémitisme, leur haine des chrétiens appelés croisés parce quils sont restés fixés au moyen âge, leur surveillance oppressive des autres musulmans, leur mepris des pas comme eux, y compris ceux qui dessinent ou écoutent de la musique... vu leur desir de nous massacrer, ces gens sont aussi dangereux que l’étaient les nazis.
Attention aux connards qui nous gouvernent en tremblant de peur devant eux et en nous envoyant de ce fait le tsunami en plein gueule.
Certains pourraient dire: bien fait pour notre gueule, on se joue l’arroseur arrosé, le colon colonisé. C'est d'ailleurs le cas des arabes qui ont colonisé l’Algérie où les berbères et juifs qui y habitaient avant eux ont subi leur joug impitoyable.
N’empêche que ce n’est bon ni pour ceux que je considère avec les gens qui travaillent sur les dérives sectaires comme les victimes apparemment volontaires de leur fanatisme, mais robotisés, ni pour les victimes de leur haine assassine.
A ce sujet, on se demande si les robots pourront un jour avoir des sentiments et prendre le pouvoir sur les hommes. On oublie de se poser la question des hommes transformés en robots par manipulation et dont le sentiment de haine et d’impunité totale a envahi la cervelle.
Ceux là pourront ils faire aboutir leur noir dessein de fabriquer un monde diabolique à leur image, un monde de robots humains?
Il se pourrait bien que la connerie ambiante leur facilité la tâche, comme elle a attisé chez eux la haine des juifs par le riche en mensonges antisionisme de pacotille des bien pensants de gauche et droite extrêmes.
Les Soral-Dieudonné etc côté Le Pen, et les Besancenot-Bové etc de l'autre peuvent s’en mordre les doigts...Grâce à leurs delires antisionistes, engrais de la fleur toxique salafiste, l'islamisme radicale est prêt à les tuer, eux aussi...Pauvres cons!
Quant au maire de Nice, Christian Estrosi, ce prototype de maire spéciste s’apprête à créer un abattoir rituel à Nice. Dejà, en tant que vegan, je suis contre tout abattoir, mais là, un nouvel abattoir rituel, une transgression à la loi qui protege les animaux, je dis non.

Il faut réagir contre en lui écrivant et là, je laisse la parole au
Collectif Animalier du 06 :

Bonsoir,

Si vous avez lu les Nice-Matin des 26 et 27 Avril 2016, page 6 et page 9, vous verrez que Monsieur le Maire de Nice, Christian Estrosi, qui n'est pas un défenseur des animaux : animaux sauvages dans les cirques, pro-corrida, euthanasie des pigeons, anti-loup, pro-chasse, pro-pêche.... après avoir donner son autorisation, qui ne nous gènait pas, pour ouvrir un lieu de prière pour les musulmans va maintenant plus loin en étant prêt à donner son autorisation, avec l'accord du représentant du Conseil du culte musulman, pour créer non seulement un lieu de culte mais aussi un abattoir selon les rites religieux dans la plaine du Var.

Nous devons de suite manifester notre désapprobation, et établir un contre-feu, pour empêcher la construction d'un abattoir dans notre ville de Nice.

Aussi nous vous convions à une réunion de propositions, dialogue et débat sur cet unique thème, lundi 2 mai à partir de 18h30, dans l'arrière-salle du Bar-Restaurant
"Giuseppe Pepino", Place Garibaldi, à Nice, pour y établir un argumentaire solide.

Que celles et ceux qui ne pourront nous rejoindre ne se gênent pas de nous écrire pour nous faire part de leurs remarques.

Le lendemain Mardi 2 Mai, à 14H"30, nous recevrons la presse locale et nationale, au même endroit et présenterons cet argumentaire.

Collectif Animalier du 06

Commenter cet article