Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

UNICEF FRANCE ET ENFANTS DANS LES CORRIDAS: UNE AFFAIRE GLAUQUE.

31 Juillet 2016, 12:52pm

Publié par Jo Benchetrit

SI on vous demande pourquoi apprendre à torturer un (animal) innocent est un acte mauvais d'abord pour la victime, ensuite pour le tortionnaire, vous devriez repondre: si vous posez une telle question , c'est que vous devez être vous-même dans un sacré brouillard au niveau de tout repère moral.

C'est pourtant la question de l'UNICEF au PROTEC.


Mais Unicef-France prend acte de la position du Comité des droits de l'enfant.

" Il existe en France des associations dénommées "écoles", qui entraînent les mineurs à partir de 8 ou 10 ans en vue de devenir des toreros : deux à Nîmes, une à Arles, une à Béziers et une à Cauna (Landes).

Sébastien Lyon nous a dit ne pas savoir ce qui se passe dans le cadre de ces "écoles", et attendre que nous lui apportions des précisions.

Pourtant, avant même le collectif PROTEC, la commission "protection de la jeunesse" de la FLAC, avec nos amis Joël Lunel et Jean Poignet, avait attiré depuis au moins une douzaine d'années l'attention d'Unicef-France sur ces associations.

Et en 2004, le président d'Unicef-France lui avait répondu :

« En ce qui concerne spécifiquement votre question sur l'École de tauromachie, je ne peux aujourd'hui que vous répondre en m'appuyant sur la Convention des Droits de l'Enfant qui appelle à un respect des cultures et des choix éducatifs des parents. »

Donc Unicef-France semblait connaître le fonctionnement des écoles de corrida quand il s'agissait de les cautionner au prétexte de la culture et de la responsablité parentale, mais demande soudainement à être plus amplement informé dès lors qu'il pourrait s'agir de se prononcer à leur encontre…"

Ceci dit, bravo du chemin parcouru aux représentants du PROTEC .
Il me semble qu'il n'y a pas de femmes parmi eux. Ce ne peut être un hasard car les psychologues majoritaires sont de la gente feminine. Nous sommes toujours dans un monde de machos, non par simple mepris des femmes mais toujours pareil, par crainte des femmes.

Alors, chers amis mâles communicants du PROTEC, où sont les femmes?

Commenter cet article