Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Un film à voir gratuitement de Kate AMIGUET : “Chasseur, tueur imposteur?" Le "bon" chasseur de Blanche-Neige existe-t-il?

20 Octobre 2016, 13:52pm

Publié par Jo Benchetrit

Il n'est pas simple de montrer ce qu'est un chasseur si on ne se base que sur ce qu'il dit de lui. On est plus près de cette realité si on ecoute son intuition, en multipliant par 1000 ce qui nous en semble repulsif.
Chaque chasseur que vous croiserez semblera a priori pas pire qu'un autre homme, un peu comme les tueurs et fans de corridas; bref, il est rare que le barbare ait la gueule de l'emploi. Et ce qu'il dit de son hobby? Pas mieux. Le chasseur se veut aimé alors il s'invente un personnage, un masque de bienséance, il est en général selon lui un véritable ami de la nature et des animaux et le pire, c'est que  ça marche. L'education nationale en est la dupe. Ainsi, de nombreuses classes admettent des cours sur la nature par des chasseurs pour initier les enfants à sa protection et à son respect. Vous avez dit respect? Mais c'est bien sûr! Comme un proxénète respecte et protège ses "travailleuses du sexe".

Pourquoi, pour se faire une idée, ne pas regarder les chasseurs en actes au lieu de les écouter tenter de nous rouler dans leur farine? Ce film devrait etre envoyé dans les ecoles à l'intention des enseignants qque ça devrait dissuader d’accepter de livrer les enfants qu'on leur confie à des ennemis de l'education, si celle-ci, comme je le crois, a pour but premier de calmer la jouissance pulsionnelle  non symbolique, c'est à dire non sublimée. 

Quand je suis allée à l’émission L’arène de France, j'avais refusé d'entendre les chasseurs blablateurs nous dire combien ils étaient bons et indispensables à la nature. Même si je n’adopterais pas la même attitude qui fut mal comprise si ça se déroulait aujourd'hui, je peux dire que montrer que l'on n'est pas dupe est la moindre des choses quand un vrai sadique se vante d'être moral alors qu'il ne cherche que la jouissance immonde que vous decouvrirez en regardant ce film.
Après tout, voir, c'est adapté pour des êtres dont la passion,  c'est l'action, le passage à l'acte meurtrier et en rien la réflexion, la distance symbolique qui calme la violence. Aussi, il est facile de confronter l'image avec le réel, le masque avec l'être qui se dissimule et, avouons le, n'est pas bien beau.  Oui, les chasseurs sont des imposteurs.
N'oubliez pas d'attacher vos ceintures  en regardant la video. Comme souvent au sujet des animaux victimes des hommes, il ne peut qu'y avoir des turbulences. C’est le problème avec les films qui montrent ce que les bourreaux cachent: ils ne sont pas simples à regarder par ceux à qui ils ne s'adressent pas, les anti-violence, et ils sont peu regardés par leur"cible", les indifférents, même un peu hostiles à la chasse, la masse majoritaire des ceusses qui, de par leur passivité informe, oublient qu'ils ont le devoir d'agir et surtout par leur nombre le POUVOIR pour que cela cesse. Selon les sondages, ils seraient plus de 80% à ne pas être pour la chasse.  Mais combien dans les manifs? 50? Que nenni. Seuls les anti y viennent.

Quant aux chasseurs, leur faire honte est peut être utile, mais je  doute qu'ils laissent tomber.

Aussi,  je ne peux que vous conseiller de le voir, ne serait-ce que pour en amener d'autres, plus près de la cible, à en faire autant. De plus, il y a de beaux passages. "Le beau, c'est le dernier rempart contre l'horreur" Lacan.

Le problème , c'est que les chasseurs n'aiment le beau que pour le faire basculer dans l’horreur. Ce curieux plaisir régressif est celui du pervers.

Les protecteurs des animaux , il faut le dire, savent bien que ce que je dis là est monnaie courante, et pas que par les chasseurs. Chaque jour nous parviennent des infos et des images sur ce qui est imposé aux animaux,  par ceux qui nous voyons à tort ou à raison comme des tortionnaires psychopathes, pas par des gens qui en font leur jeu, mais parfois  juste par des  gens qui bossent, parce que c'est leur boulot, comme de couper les queues, les dents et les testicules des bébés cochons, le tout sans anesthésie....Horrifiant.

Mais revenons à ce film qui pose une question comme pour s'excuser d'en apporter la réponse.
La réalisatrice de ce  film très documenté qui a demandé des années de travail est une suisse, Kate AMIGUET : “Chasseur, tueur imposteur?” , film présenté à Paris  le 1er octobre par elle-même.

Alors, le chasseur du conte qui sauve Blanche Neige en faisant  passer le coeur d'une biche pour celui de la princesse persecutée par sa belle-mère, doit-on le condamner avec les autres? Cette question en vaut une autre, plus fondatrice de notre civilisation monotheiste. Peut on pardonner à Abraham d'avoir tué le bélier non commeon veut le croire pour epargner Isaac son fils puisque Dieu lui avait dejà dit que c’était inutile de le tuer, qu'il voulait juste tester sa fidelité à Sa Parole mais pour Lui faire plaisir, pour Le remercier à sa façon? 

Après, que les hommes soient passés du sacrifice humain au sacrifice animal à une époque où il etait fréquent de sacrifier son fils ou d'autres humains à un quelconque Dieu est supposé etre un progrès. Pour moi, ça ne va  pas de soi. Tuer est un acte transgressif en soi, et un dieu juste ne saurait supporter ça. Mais bon, "Si dieu existe, il faut qu'il ait une bonne excuse"Woody Allen...d'avoir créé un homme aussi peu humain. A son image, vraiment?

Commenter cet article