Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

STOP MACRON. Un billet de Gérard Charolois. Critique JUSTIFIEE des VERTS. Legislatives 2017. EELV!!!

15 Mai 2017, 09:50am

Publié par Jo Benchetrit

Voilà un exemple de courage, celui d'un ami Jean P., octogenere, passant des heures debout immobile pour defendre les animaux. Que font les Verts?

Voilà un exemple de courage, celui d'un ami Jean P., octogenere, passant des heures debout immobile pour defendre les animaux. Que font les Verts?

C'est vrai que trop souvent les verts jaunissent au pouvoir.
C'est vrai que nous avons voté pour eux depuis longtemps mais que nous n'avons pas obtenu grand chose pour les animaux. Le Vert est un roseau qui plie facilement devant le CHEF. Et surtout la peur de tuer la poule aux oeufs d'or car deputés et ministres se font des oeufs en or.

Du coup, toute l'audace necessaire à leur tâche révolutionnaire, à contre courant,  s'arrondit, se reduit, et disparait. On ne put à la fois demander des sacrifices et ne pas en faire. "Celui qui parle de révolution sans faire la révolution de sa vie quotidienne a un cadavre dans la bouche" Guy Debord.

 


Voilà un texte de Charolois:
 

L’idéologie dite « libérale » assassine le vivant et, à terme, anéantira toutes les espèces et tous les biotopes.
L’observation le révèle et la compréhension de l’idéologie thatchérienne qui sévit depuis une trentaine d’années l’explique logiquement.
Une poignée d’individus s’enrichissent frénétiquement en exploitant toutes les ressources vitales de la planète.
Lorsqu’un entrepreneur/promoteur/aménageur voit un lac, il voit une base de loisir, une vallée un couloir à camions, une forêt une usine à bois, un fleuve
une voie navigable, un animal une marchandise à commercialiser et un humain un travailleur à mettre sous pression.
Les « libéraux » seront toujours du côté de l’exploitation et contre la protection de la nature, des animaux, des droits sociaux.
Certains découvrent que l’actuel président de la république flatte les chasseurs, les amateurs de corridas et, pour les mêmes raisons, d’autres découvriront
demain qu’il sert les intérêts de la finance, des milieux d’affaires au détriment des humains et de la biosphère.
Nous le savions et j’en avais informé mes amis lecteurs.
Comment en sortir ? Comment sauver le vivant, défendre l’intérêt général, préserver la nature et rompre l’austérité pour les uns, l’accaparement pour les
autres ?
Il n’y a qu’une seule solution.
Unir tous ceux qui combattent cette pulsion de mort.
Face à la destruction programmée et face à la torture des êtres sensibles, face à la paupérisation de l’immense majorité de nos contemporains, il convient
de faire taire les divisions, les querelles subalternes, les inimitiés égotistes et subjectives.
Ainsi, lors des législatives à venir, le camp de la vie, de l’écologie, du social est émietté, éparpillé ce qui assure le maintien de la main-mise des deux
partis des ennemis de la terre :
les RÉPUBLICAINS alliés au CPNT et le parti du président qui entend bien obtenir les pleins pouvoirs en ayant une assemblée à sa botte.
Très concrètement, avant le premier tour de la présidentielle, j’indiquais que seule l’union des amis de messieurs MÉLENCHON et HAMON permettrait une présence
du parti du mieux au second tour.
Les faits ont confirmé mon analyse.
Présentement, il serait urgent de cesser les dispersions pour admettre la diversité et l’unité de fond des partisans de la vie contre ceux de l’argent,
de la dévastation planétaire et de l’avilissement humain en brute cupide.
Le problème est qu’à côté des convictions, de l’ardente passion militante suppurent de petites et sordides ambitions personnelles.
N’a-t-on pas vu de prétendus écologistes accepter des postes ministériels sans obtenir aucune avancée en faveur de la nature et des animaux ?
Ces petits personnages ne sont-ils pas prompts à se rallier au cortège de tous les vainqueurs dans l’espoir d’être invités à encombrer les fauteuils de
la république de leur inutile présence ?
D’aucuns marchent aujourd’hui avec le chef de l’Etat nouveau en attendant une récompense de leur abaissement qui leur fait oublier l’aéroport VINCI, la
casse sociale et écologique annoncée.
J’éprouve pour ces ex-verts une nausée mêlée de commisération.
Que ne feraient-ils pas pour être députés, et mieux, ministres !
La gangrène de l’ex-parti écologiste, en voie de désagrégation, joue un rôle important dans la disparition de l’écologie politique en France.
Ils avaient perdu leur âme en renonçant à défendre l’animal et la nature, avant de se perdre.
Tout est à reconstruire sur des bases plus claires, plus honnêtes intellectuellement.
Pour l’efficacité et vu l’urgence, il convient d’unir l’opposition au pouvoir de la finance et des traditions.
Puis, au sein de cette opposition que je voudrais majoritaire à l’assemblée, il nous appartient de regrouper ceux qui veulent des avancées immédiates en
faveur du vivant, telle que l’abolition de la tauromachie et de la vénerie.
Quelles forces dans cette opposition ?
France INSOUMISE, anciens VERTS, anciens socialistes tendance HAMON, écologistes biocentristes et tous les gens de mieux!
Je vous convie à cette tâche immense et exaltante.

Gérard CHAROLLOIS
CONVENTION VIE ET NATURE
FORCE POUR LE VIVANT

Commenter cet article