Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

sauvez des chevaux de l'abbattoir à cause d'une saisie pour impayés de leur propriétaire.

30 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

POUR SAUVER LES CHEVAUX DE L'ABATTOIR:
ON A BESOIN DE VOUS 
 
C’est l’histoire d’un homme qui dilapide son argent… Ses dettes le rattrapent, les huissiers débarquent, saisissent, et ordonnent la vente de tous ses biens…. Parmi les « biens », il y a le terrain, la maison, les  meubles… et les chevaux…

 

Trois chevaux d’abord, deux hongres et une jument, qui lui appartiennent en propre ; les huissiers en tireront le prix de l’abattoir : 1500 euros « le lot »… le « lot » de trois êtres vivants….. Mais le maquignon est venu pour l' « évaluation » , et il a dit que l’état des chevaux ne permettait pas qu’ils soient abattus pour le moment ; il faut attendre qu’ils soient soignés… parce que marchant au milieu des tôles, ils ont des plaies aux pattes ; et leurs pieds n’ont pas été « taillés » ; l'un d'entre eux a un pied de 50 cm qu'il faut faire soigner par un vétérinaire...

Plus bas... un autre pré, et cinq autres chevaux…Cinq chevaux à l’état quasi-sauvage, des chevaux de trait aussi.  Ils lui appartiennent également, à travers une SCI d’après une voisine. Cela sera peut-être plus long pour eux, mais eux aussi seront « saisis »… eux aussi subiront le même sort…Coût estimé : 3000 euros le lot…

 

Au total huit chevaux doivent être sauvés de l’abattoir !!!…

Patrick Sacco et Joëlle Grall, pour l’Association Respectons, ont passé la journée sur place hier… Voici deux des photos qu’ils ont ramenées….

 

Patrick Sacco veut sauver ces animaux… Il refuse que ces êtres vivants soient vendus comme des meubles… Il refuse que ces huit chevaux paient le prix de l’absurdité de nos lois qui font d’eux des biens « négociables »…

 

L’association Respectons a besoin de notre soutien pour organiser ce sauvetage…

 

5000 euros c’est la base, ce qu’il faut pour racheter les chevaux et donner aux trois « blessés » les premiers soins…5000 euros pour acheter les deux "lots".... ou pour sauver les 8 êtres vivants....

 

Selon ce que nous pourrons faire, ces huit chevaux termineront dans une assiette, ou finiront leurs jours dans un pré….

 

Merci pour eux...

 

                         Delphine

 

Vous pouvez envoyer vos dons à l'ordre de Respectons (CCP 44 297 25 J / LA SOURCE) à l'adresse suivante :

 

RESPECTONS

15 rue de la Chaume

89630 SAINT LEGER VAUBAN

 

en précisant au dos du chèque ou sur papier libre "sauvetage chevaux de l'Yonne"

 

Ce message est à diffuser à toutes vos connaissance, et sur toutes les listes où vous pouvez être inscrits. Pour rassemblée une telle somme, il nous faut être nombreux !

 

Voir les commentaires

Nos ancêtres les poissons...par Charb.

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Voir les commentaires

l'égoïsme, mode d'emploi.Pamela Anderson vous parle en direct de l'enfer.

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo Benchetrit

  " Les animaux du Monde existent pour leurs raisons propres. Ils ne sont pas là pour servir les humains, ni plus que les noirs pour servir les blancs, ou les femmes pour servir les hommes. "

Alice Walker, auteur de La Couleur Pourpre .

C'est en faisant ses courses qu'Homo Sapiens peut le mieux donner libre court à ses pulsions égoïstes. C'est la banalité du mal. Rien de satanique. Rien de grand guignolesque. Nous sommes dans l'univers soft du supermarché! Comment est-ce possible? C'est en se livrant au sport national du consommateur soi-disant averti, en faisant des économies qu'un homme tranquille et civilisé peut participer aux pires tortures imposées aux autres, dans l'ombre des hangars à viande et à œufs où la vie n'a qu'un espoir: qu'elle s'arrête au plus vite.. Les économies c'est bien si ce n'est pas sur la peau et la souffrance des autres qu'elles s'opèrent.

Pamela Anderson en direct de l'enfer:

http://www.petatv.com/tvpopup/video.asp?video=pam_kfc_long&Player=wm&speed=_med

Jugez plutôt: Y aurait-il plus de pauvres chez nous qu'à Madagascar? On peut le croire en voyant la proportion  des "produits" issus des élevages concentrationnaires, véritables capitales de la douleur qui détiennent des animaux dans des conditions impensables qui sont achetés. Par exemple, je ne sais où, une" ferme " de poules vient de brûler. 50.000 poules y sont mortes brûlées vives. 50.000! Imaginez détenue la population d'une ville entière dans un hangar irrespirable. Imaginez vous dans cette ville, fermée comme dans le sous sol du métro à 18 heures. Si le feu prend, imaginez vous là dedans, perdu, sans issue...personne pour ouvrir cette maudite porte où parfois des bottes entraient avant le feu pour ramasser les mourants et les cadavres, en fumant et sans un regard "humain", des sauvages qui ne vous voient que comme du fric sur pattes. Mais ce jour-là, pour une cause inconnue...la mort brûlé vif vous attend et là...on ne verra encore que du fric...Ce n'est pas rare que les animaux des élevages concentrationnaires brûlent par milliers. Mais, rassurez vous, les assurances rembourseront vos bourreaux. Savez-vous que parfois les oeufs pas chers traînent dans les cadavres de poules avant d'être mis en boite? C'est qu'elles s'infectent, s'angoissent et meurent, ces malheureuses, malgré les antibiotiques! Savez vous qu'on nous culpabilise avec nos antibiotiques alors qu'en France près de 2 milliards d'animaux industriels chaque année sont arrosés en continu de ce genre de remèdes? Je ne sais combien de millions de milliards dans le monde. A ce stade, on ne compte plus ceux qui, de toutes les façons ne comptent guère que pour compter les bénéfs qu'on fait sur leur vie de malheur.

Du coup, évidemment, les bactéries de notre altesse nous-mêmes mutent. Bientôt les antibiotiques seront impuissants et on verra dégringoler les chiffres de l'espérance de vie qui avaient augmenté pour beaucoup grâce à eux. C'est déjà l'impuissance nouvelle des antibiotiques qui explique ce qui se passe avec les maladies nosocomiales. Sinon, Guillaume Depardieu aurait encore ses deux jambes.

 Quand on interroge quelqu'un, pris au hasard, il est d'accord: c'est ignoble. Il ne fait pas acheter ces œufs, ces porcs et poulets etc. venant des batteries. Pourtant, il pense que pour les pauvres, on peut comprendre. Mais quelle est donc la proportion de pauvres en France? Un chiffre sur la consommation: 94% c'est la proportion d'oeufs de poules en batterie achetés par chez nous. La même proportion d'hypocrites qui soutiennent vos dits sur l'horreur des élevages industriels. Comme c'est facile de sadiser par personne interposée. Vingt Dieux! Va falloir faire quelque chose si on est devenu si pauvre en France!

Ah! Vous dites que c'est pour acheter des marques? vous offrir des voyages? Ni vu ni connu, dans les supermarchés, on peut nuire et donc jouir en toute impunité?

 Mauvais calcul. Un poulet de batterie perd 50% d'eau à la cuisson et son goût est bien souvent écoeurant. Il n'y a que les poulets dits élevés en liberté, dans le commerce et pas les "fermiers"…ça ne veut rien dire…qui soient économiques. Car tout ne va pas à la poubelle en mauvais gras et en eau. Cependant si vous n'en mangez pas du tout c'est encore mieux…du point de vue du respect des autres. Mais tant qu'à manger de la viande, faites en sorte de limiter votre nuisance. Mettre de la pensée même dans ses achats pour qu'enfin on respire...et on fasse des économies car le bon marché revient cher ...en argent pour ceux qui achètent de l'eau , du gras et un peu de chair très chère au final et pour la santé mais aussi pour les  frais médicaux Ils sont supérieurs dans le cas d'une maladie qui ne guérit pas vite. Et sont parfois bien supérieurs à ceux d'un truc qui s'arrête vite comme dirait La Palisse. 

Qui pensera à suggérer ça à nos puissants car c'est d'évidence que je parle: une infection qui se soigne avec une semaine d'antibiotiques est quand même moins lourde à payer par la Sécu qu'un membre opéré 5 fois, puis coupé, avec ensuite la jambe articulée etc.?Coût final pour la collectivité : multiplié par 100.000 environ.

Pour réduire le déficit de la Sécu, il faut d'urgence interdire les élevages industriels, et subventionner les autres élevages. nous ferions des économies à favoriser l'inverse de ce qui est prévu par le traité de constitution, qui pousse à la producytion et au bon marché encore! les élevages non necessairement bios, car ça ne signifie pas confort animal et donc moins d'antibiotiques, mais en "liberté".

Alors que c'est encore l'inverse qui est fait. Interdire les élevages, me disent les végétariens serait mieux. Certes. Mais on n'y est pas encore…

Alors, si vous cessiez d'alimenter le robinet de la barbarie, qu'on puisse enfin profiter de la vie sans ce poids constant du malheur causé par la barbarie? Mais attention: les gâteaux, les plats tout faits, les restaurants etc. sont des refuges anonymes de viande et oeufs de torture. Dur de ne pas être égoïste! Pourtant, il faut bien ça si on veut quitter la fatalité de la barbarie.

Voir les commentaires

Corridas privées. l'incroyable cruauté est admise par la justice. Quand le juge est l' assassin: banalité et banalisation du mal...Chez soi, pire que dans l'arène?

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Josette benchetrit

 Petits meurtres  à la maison:
 
 
 "A l'heure actuelle, mon avis est que le mal n'est jamais"radical", qu'il est seulement extrême, et qu'il ne possède ni profondeur ni dimension démoniaque. Il peut tout envahir et ravager le monde entier précisément parce qu'il se propage comme un champignon. 
 Il "défie la pensée", comme je l'ai dit, parce que la pensée essaie d'atteindre à la profondeur, de toucher aux racines, et du moment qu'elle s'occupe du mal, elle est frustrée parce qu'elle ne trouve rien.
 C'est là sa "banalité". Seul le bien a de la profondeur et peut être radical."
Hannah Arendt, Correspondances croisée. (A Gershom Sholem). Arendt, Les Origines du totalitarisme... Quarto, Gallimard Paris 2002. Page 1358.

Quand le juge est juge et partie, la justice est mal partie!
Alors, on peut y aller? Il nous punira pas d'être un barbare comme lui!
J'ai trouvé ce qui suit sur One voice: incroyable, mais vraiment
français!
 
< Tuer pour le plaisir


Le film des corridas privées de Franquevaux?DESCRIPTION.
Les corridas privées donnent lieu à des débordements. Témoin, une vidéo réalisée par une membre de la FLAC (Fédération de liaison anti corrida), à Franquevaux, petite bourgade du département du Gard, le 15 juin 1995. Elle a été assortie d’un constat d’huissier. 

Cheval

Voici ce que l’on y découvre. 150 personnes environ,

parmi lesquelles des enfants de moins de 10 ans

qui vont assister à la corrida. Le premier taureau entre :

passes de capes pendant quelques minutes,

ensuite vient le picador sur un cheval.

Capes

Le taureau hésite à charger, puis

se décide : le cheval accuse le choc

en dépit des deux épaisseurs de caparaçon. Puis vient la mise à mort.

Le matador plante son épée dans le premier taureau jusqu’à la garde,

mais trop horizontalement : aucun organe vital n’est touché et

 il reste vigoureux. Trois personnes l’excitent avec des capes.

Il s’adosse au mur de l’arène pour tenter de faire face,

puis s’affaisse.

Poignard

Un homme s’approche pour lui planter

un poignard

à l’arrière du crâne,

ce qui doit l’achever,

mais il rate une première fois, retire l’arme mal plantée et

 la replonge.

Le taureau qui était à genoux se redresse à moitié, puis se recouche.

Un autre individu arrache l’épée du dos de l’animal effondré mais

 toujours bien vivant.

Le matador qui se tenait à côté pour planter son couteau frappe

une troisième fois. Il ne réussit qu’au quatrième essai : l’animal semble touché

au cervelet et s’effondre en tendant convulsivement les pattes.

« Tant pis ! »

Est-il vraiment mort ? Le matador n’attend pas.

Il a à découper la première

oreille, alors que les membres de l’animal

bougent encore.

La voix d’un très jeune enfant, qui demandait depuis quelque temps :

“Quand est-ce qu’il meurt ?”, s’exclame :

“Tant pis pour le taureau !”

« Il saigne de partout »

L’estocade du deuxième taureau est plus

réussie.

 Les spectateurs, connaisseurs, disent :

“Il va tomber très vite, il saigne de partout.”

Après avoir longuement vomi son sang,

il s’effondre effectivement au bout de 55 secondes,

puis un peon le charcute à la puntilla

(le poignard du coup de grâce, à planter dans la nuque)

pendant 6 ou 7 secondes.

Estocades

Au troisième taureau, le premier essai d’estocade est complètement raté,

 l’épée frappant de la pointe

mais sans pénétrer profondément

- c’est ce qu’on appelle pinchazo, “piqûre”.

Puis à l’estocade suivante,

l’épée plonge en biais et

ressort par le côté gauche,

la pointe dépassant du flanc

 d’une quinzaine de centimètres.

Une quarantaine de secondes plus tard,

on la retire et on continue

à toréer l’animal

qui ne veut toujours pas s’effondrer.

Alors on recommence une nouvelle estocade, de nouveau ratée car l’épée ne plonge qu’à moitié.

Hémorragie

Le taureau se réfugie

près du mur tandis qu’on tente de le faire bouger de tous côtés

pour accélérer l’hémorragie.

Puis l’épée est retirée et on agite de nouveau les capes en tous sens.

Le matador plante encore son épée dans l’animal titubant.

Fillette

Au quatrième taureau,

une fillette dit : “Est-ce qu’on va manger du taureau, Tatie ?”.

Un autre matador plante l’épée, puis

la bête essaie d’éviter les hommes

 en faisant presque tout le tour de la piste.

L’épée est retirée, puis on tente de l’exciter encore un peu

avant

le coup de grâce, lequel tarde à venir.

Le taureau s’agenouille alors.

Un peon s’avance avec sa puntilla,

pique maladroitement une première fois,

l’enfonce davantage à la suivante.

Sous le coup de la

douleur,

le taureau se relève.

Tentatives avortées

Il tente de fuir.

Hésitations, tentatives avortées, ça dure

terriblement. Le matador frappe à la nuque mais rate

 une nouvelle fois son coup. Le taureau charge faiblement en mugissant

 de façon

lamentable.

Frappé

à la nuque de nouveau, il s’effondre. Mais il semble encore vivant

et ne se couche vraiment qu’après plusieurs autres coups de puntilla.

Juge et aficionado

A la suite de ce témoignage, la FLAC a porté plainte. Elle a perdu le procès dont le président du tribunal était le juge Gilbert Azibert.
Ce magistrat déclarait au Midi Libre du 16 septembre 1995 (le lendemain du procès), parlant d’une autre corrida, qu’il l’avait trouvé “moyenne”: “J’ai quand même passé un bon moment. Vous savez, la corrida comprend des déceptions mais aussi de grandes satisfactions. Nous sommes, nous autres aficionados, toujours à la recherche de la corrida idéale."

Vomir et pleurer...

Et puis essayer de penser ...à ce qu'on pourrait faire POUR QUE PLUS JAMAIS ÇA!

En écho à la phrase d'Hannah Arendt, "C'est dans le vide de la pensée que s'inscrit le mal" : C'est vrai que le MAL est si débile que la pensée n'arrive pas à s'y accrocher. Elle y glisse comme sur une merde. Et pourtant ce n'est qu'en pensant l'impensable que l'on arrivera à enfin ne plus jamais banaliser le mal, à ne jamais l'accepter sous un prétexte ou un autre. car la morale ne peut accepter aucun alibi pour laisser prendre le mal pour du bien.
Ce n'est pas parce que la boussole morale de l'homme prend l'eau que la morale, ou plutôt l'éthique, s'est noyée.

Voir les commentaires

le père tue son fils à la chasse: c'est vraiment intelligent!

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Le RAC m'a envoyé ceci:Même avant l’ouverture,  déjà un enfant mort !

La rage de tuer a conduit un père à emmener son fils à une battue au sanglier pour l’initier à ce plaisir !
Et il a tué son gamin de 10 ans !
Cet horrible « accident » s’est produit dans La Marne, ce dimanche 28 Août !

L’année dernière, dans le Jura, le Préfet avait menacé les chasseurs de fermeture avant la date prévue, suite à plusieurs accidents dont certains mortels.  Cela ne l’a pas empêché cette année de leur faire cadeau de l’autorisation de chasser dès le 28 Août !  (ouverture officielle le 11 septembre)

Il semble que nous nous répétons quand nous disons que les chasseurs tirent mal, tirent sur du « gibier » mal identifié, mais c’est une triste réalité : morts et handicapés…vies brisées tel ce pauvre enfant, fils de chasseur !

Pour adhérer au Rassemblement Antichasse: RAC - BP 20 - 25270 LEVIER
5 euros, y compris le bulletin d'info.
http://www.antichasse.com

 

D'autre part, je vous rappelle le financement de la chasse par toi et moi, contribuable impuissant. Lire ceci:

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3226,36-683361@51-668780,0.html

 

et le droit à l'objection de conscience commme droit de l'homme?

Bafoué encore ici.

Voir les commentaires

L'été . Je ne veux pas bronzer bourreau: Pour tester les crèmes solaires:LE SUPPLICE DE LA LAMPE A BRONZER!

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

 

(03/07/2005) Action Bronzez Sans Cruauté à Paris

BSC Paris 2005-07-03_08.jpg (58264 octets)<< Album-photos >> 

A Paris, Fontaine des Innocents, dans les quartier des Halles et sous un beau soleil, une dizaine de militants parisiens du groupe pour les droits des animaux International Campaigns ont sensibilisé tout l’après-midi du dimanche 03 juillet les passants et consommateurs aux souffrances endurées par les animaux dans les laboratoires, notamment  pour tester des produits cosmétiques et solaires alors que des alternatives éthiques et n’utilisant pas d’animaux existent, notamment les tests sur de la peau humaine fabriquée en cultivant des cellules de peau humaine.

Avec force posters, images chocs et documentation sur les alternatives non cruelles existantes, le public a été informé sur les supplices infligés aux lapins et cochons d’Inde dans les laboratoires qui testent les produits solaires, entre autres en leur rasant la peau et en les badigeonnant de substances solaires avant de les exposer à d’atroces brûlures sous des lampes à ultraviolet.

Invités à bronzer sans cruauté, les passants se sont renseignés sans relâche sur nos stands d’information qui, sur fond sonore de l'album militant Tribunal Animal, leur proposaient de la documentation sur les alternatives existantes en matière de tests ainsi que des échantillons de cosmétiques non testés sur les animaux et des testeurs de crèmes solaires de même qu’une pétition à signer pour demander la disponibilité massive dans les grandes surfaces de produits cosmétiques non testés sur les animaux. 

Plusieurs milliers de documents ont été distribués, dont le tract BSC 2005, une liste de produits cosmétiques et ménagers non testés sur les animaux, la liste des distributeurs parisiens et un tract de synthèse sur l'expérimentation animale.

Contact : antivivisection-PARIS@international-campaigns.org

Rapports d'action contre la vivisection (accueil)

Les fabricants de crème vont-ils continuer à nous gâcher les vacances? Les images de cauchemar qui suivent pourraient bien vous faire réagir: cherchez des crèmes et autres cosmétiques non testés!
Les suppliciées ci-dessous sont attachées sous des lampes à bronzer jusqu'à ce qu'elle brûlent, et se carbonisent.
J'ai reçu ça: Servez vous en!

 
 
 
ENGAGEZ-VOUS dans la lutte CONTRE L'EXPERIMENTATION ANIMALE avec INTERNATIONAL CAMPAIGNS!
 
Participez à la Campagne "BRONZEZ SANS CRUAUTÉ"
dont les actions commencent le week-end prochain (2 et 3 juillet) sur Paris!
 
Venez distribuer des tracts, faire signer des pétitions, tenir les stands dans Paris pour aider les animaux! Rejoignez-nous!
 
Si vous souhaitez militer avec nous pendant ces journées d'action, écrivez à antivivisection75@free.fr 
 
SYLVANE   
 
 
 
 
Campagne BRONZEZ SANS CRUAUTE:
 
 

 

 
 

 


EDITION 2005

En Europe, environ 40 000 animaux (minimum) sont sacrifiés pour des tests cosmétiques non fiables et cruels. Ces tests sont sans obligation légale et il existe des méthodes substitutives bien moins chères que l’utilisation d’animaux (cultures de cellules et de tissus notamment) et complétées si besoin par des tests sur des volontaires humains (patch-test).Certaines marques y ont recours ou utilisent tout simplement des substances qui ont déjà fait preuve de leur innocuité. Évitez les nouveaux produits !

Premières villes engagées dans la campagne BSC cet été

Premiers rapports d'actions

Tract pour la campagne Bronzez Sans Cruauté (BSC) - Édition 2005 (pdf A5 recto/verso - couleurs).

Créez votre groupe local et rejoignez la campagne BSC !

Une liste de marques qui proposent des produits solaires sans utiliser l’animal

CONSULTEZ LES RAPPORTS ET LES ALBUMS-PHOTOS DES ACTIONS BSC 2004 POUR VOUS INSPIRER !

Conseils pour vos stands BSC à partir de juillet 2005

Pour donner plus de substance à vos stands BSC :

Pensez dès à présent à conserver tous les conditionnements et emballages de vos produits cosmétiques usagés (crèmes et autres laits de protection solaire) ainsi que de vos produits d'entretien pour montrer au public qui vous interrogera sur ce point précis qu'il existe aussi des produits ménagers non testés.
 

Démarchez dès maintenant vos boutiques locales de produits cosmétiques et de soins non testés sur les animaux pour leur demander des échantillons et de la documentation destinés à garnir vos stands.
 

Pour être encore plus concrets sur votre stand BSC, nous vous invitons également à investir directement dans des produits solaires que vous pouvez sécuriser sur votre stand BSC à l'aide d'un fil de nylon résistant (une section d'environ 1,5 - 2 m) fixé sous le conditionnement avec de la colle forte et qui permettra au public d'utiliser le produit concrètement sans risque de vol. 

 

(03/07/2005) Action Bronzez Sans Cruauté à Paris

BSC Paris 2005-07-03_08.jpg (58264 octets)<< Album-photos >> 

A Paris, Fontaine des Innocents, dans les quartier des Halles et sous un beau soleil, une dizaine de militants parisiens du groupe pour les droits des animaux International Campaigns ont sensibilisé tout l’après-midi du dimanche 03 juillet les passants et consommateurs aux souffrances endurées par les animaux dans les laboratoires, notamment  pour tester des produits cosmétiques et solaires alors que des alternatives éthiques et n’utilisant pas d’animaux existent, notamment les tests sur de la peau humaine fabriquée en cultivant des cellules de peau humaine.

Avec force posters, images chocs et documentation sur les alternatives non cruelles existantes, le public a été informé sur les supplices infligés aux lapins et cochons d’Inde dans les laboratoires qui testent les produits solaires, entre autres en leur rasant la peau et en les badigeonnant de substances solaires avant de les exposer à d’atroces brûlures sous des lampes à ultraviolet.

Invités à bronzer sans cruauté, les passants se sont renseignés sans relâche sur nos stands d’information qui, sur fond sonore de l'album militant Tribunal Animal, leur proposaient de la documentation sur les alternatives existantes en matière de tests ainsi que des échantillons de cosmétiques non testés sur les animaux et des testeurs de crèmes solaires de même qu’une pétition à signer pour demander la disponibilité massive dans les grandes surfaces de produits cosmétiques non testés sur les animaux. 

Plusieurs milliers de documents ont été distribués, dont le tract BSC 2005, une liste de produits cosmétiques et ménagers non testés sur les animaux, la liste des distributeurs parisiens et un tract de synthèse sur l'expérimentation animale.

Contact : antivivisection-PARIS@international-campaigns.org

Rapports d'action contre la vivisection (accueil)

Voir les commentaires

TRACT pour la reconnaissance d'un des droits de l'homme:objection de conscience pendant les études. expériences sur animaux.

29 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

On sait que one voice cherche des gens, étudiants ou pas,  qui ont fait ou font des expériences sur animaux pendant leur scolarité pour réaliser une vaste enquête. Ici, je vous propose ces détails-là, tirés de leur tract imprimable.Prenons exemple sur lItalie et Israël où cette objection  est déjà un droit reconnu depuis 1993 pour l'Italie et 1999 pour Israël.

L'objection de conscience à l'expérimentation animale
Version imprimable

Qu'est-ce que l'objection de conscience à l'expérimentation animale ? L'objection de conscience à l'expérimentation animale est la possibilité donnée à une personne de refuser de pratiquer des dissections sur animaux vivants ou morts pour des raisons morales, scientifiques ou autres. Depuis 1993, les étudiants et les chercheurs italiens peuvent refuser en toute légalité de pratiquer des expériences sur les animaux, et depuis 1999, Israël a adopté la même attitude.

Que dit la loi française ?

En résumé, les circulaires n°67-70 du 06/02/1967 et n° 74-197 du 17/05/1974 précisent que les dissections doivent être pratiquées sur des animaux morts, la vivisection étant formellement interdite dans les collèges et lycées.

Selon la note de service n° 93-260 du 6 août 1993, ces expériences sont néanmoins admises dans les classes de Première et Terminale de sciences et technologie de laboratoire…

L'article 1er du décret n° 87-848 du 19 octobre 1987 précise que "sont licites les expériences ou recherches pratiquées sur des animaux vivants à condition, d'une part qu'elles revêtent un caractère de nécessité et que ne puissent utilement y être substituées d'autres méthodes expérimentales".

Si l'on s'en réfère à la loi, il devrait donc être interdit de faire entrer dans des collèges ou lycées non techniques des animaux vivants en vue de les disséquer une fois morts (car il est clair que les grenouilles utilisées sont tuées pour les circonstances par des personnes "non habilitées").

Une atteinte à l'animal

Les animaux utilisés (grenouilles, crabes, souris, lapins…) sont soit " préparés ", soit directement présentés vivants à l'étudiant. Dans les deux cas, l'animal n'a aucune existence propre et ne sert que de matériel pédagogique.

Cette situation est d'autant plus regrettable qu'il existe de nombreuses dissections virtuelles ou filmées, la création récente du Microsurgical developments PVC-Rat en est l'exemple le plus frappant. Ce rat en pvc commercialisé par des chercheurs néerlandais permet de s'entraîner à la microchirurgie dans les mêmes conditions que sur un véritable animal, à la différence notoire que celui-ci ne souffre pas lorsque l'étudiant l'utilise.

Il y a donc violation évidente du décret n° 87-848 du 19 octobre 1987 cité ci-dessus.

Une atteinte aux droits de l'homme L'article 9 de la Convention européenne des droits de l'homme stipule que toute personne a droit à la liberté de conscience. Or, dans le système actuel, les étudiants refusant de pratiquer des dissections ou des vivisections sont sanctionnés scolairement ou administrativement.

Les propositions de One Voice

Nous demandons :

• la mise en place, dans tout le secondaire non technique, des méthodes alternatives existantes avec interdiction totale de toute vivisection et dissection " préparée "

• la séparation, au niveau des travaux pratiques du Supérieur, des étudiants désirant s'orienter vers le professorat et de ceux désirant se vouer à la recherche avec une interdiction totale de toute expérimentation dans le premier cas

• l'application en France d'une loi autorisant l'objection de conscience à l'expérimentation animale afin de préserver le droit à la conscience et à la non-violence.

• Ces revendications s'inscrivent dans une demande d'abolition de l'expérimentation animale pour des raisons tant éthiques que scientifiques.

Témoignages


"Cette année, c'est encore 256 rats et lapins au moins qui vont finir le ventre ouvert dans la poubelle jaune au labo de physiologie animale. […]  TP n°1 licence BGST : on ouvre le rat anesthésié mais vivant et on s'entraîne à poser des canules. Souvent, il y a du sang, on ne voit rien, l'animal meurt pendant l'intervention. On jette notre " matériel " mort dans la poubelle jaune, et on apporte grand soin au matériel de vivisection, puis basta, on rentre chez soi. Rien ne vous choque ? […] Étudiant, il y a mille autres causes à soutenir dans le monde (les enfants maltraités, les populations massacrées…) mais dans notre pays, sur notre campus, il y a déjà non-respect de la vie, mépris et violence sur des êtres que l'on dit inférieurs." M. G."

J'aimerais vivre dans une fac où nous ne ferions pas ça. C'est possible : seulement 1% des futurs pharmaciens deviendront chercheurs. En plus, à notre niveau, nous ne cherchons rien : répétition d'expériences menées mille fois par an. Souffrance inutile. Gâchis d'êtres vivants. En quoi consiste notre mission à nous, pharmaciens et médecins ? À soulager le mal d'autrui. Quelle inquiétude, donc, lorsqu'on voit des étudiants infliger ces souffrances sans le moindre doute ni le moindre remords, en s'amusant parfois. Et pour les autres, faut la boucler, accepter, ou alors ton diplôme, tu peux courir après." I. C. " 

La semaine dernière, par exemple, ils ont mis un rat sur une plaque chauffante. Première observation : la bête cherche à s'échapper, c'est donc qu'elle souffre. Étonnant, non ? Ensuite, on lui injecte des antalgiques. Elle réagit moins vite. Passionnant. Enfin, encore une bonne dose de produit et elle s'installe tranquillement le cul sur le gaz, grillant avec sérénité et empestant le méchoui. Alors là, chacun prend des notes et rédige son petit compte rendu. En gros : "Lorsqu'on brûle ce mammifère, il souffre. Si on le gave d'aspirine, ses nerfs répondent plus lentement", le genre de truc que personne n'aurait deviné tout seul." S. V. 

Ce que vous pouvez faire :


Nous signaler les collèges et lycées où se pratiqueraient encore des vivisections.

Nous envoyer des descriptions, témoignages, photos… de toutes les dissections et vivisections.

Écrire à Mr le Ministre de la Recherche, Ministère de la Recherche : 1, rue Descartes 75231 Paris Cedex 05 afin de soutenir nos propositions.

Demander nos feuilles de sondages et pétitions destinées aux étudiants des facultés de sciences.

• Faire circuler le tract. 


-
Représentant français de Europe for Animal Rights et de la Coalition Européenne
pour mettre fin à l'Expérimentation Animale
-
-
One Voice
23, rue du Chanoine Poupard 
BP 91923 - 44319 Nantes cedex 3
Tél : 02 518. 318. 10
Fax : 02 518. 318. 18

 

Voir les commentaires

Un "dialogue" hallucinant sur le forum d'Over Blog.

28 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Redirection sur l'article Nicolas About, CHristine Bravo et grippe aviaire:

http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/1-categorie-290728.html

THEME: avez-vous ou avez-vous eu des animaux ??

Kara Jizz:
 "Chez mes parents, j'ai eu deux chats noirs.

A Besançon et à Nimes, j'avais des rats (sprague-dawley et une autre espece dont j'ai oublié le nom. De toute façon je les ai tous disséqués et dépeçés) au labo oú je faisais mes recherches. 

J'ai aussi chez mes parents un poisson type ventouse que j'ai ramené dans du formol depuis l'Amazonie.

En Bolivie, j'ai eu 5 petits perroquets verts puis un chien Husky couleur beige avec un oeil vert et un oeil bleu, et des cernes noires autour de ceux-ci.
Maintenant au Mexique, j'aimerais bien reprendre un animal. Mais j'habite dans un appart. Pourquoi pas des furets. C'est rigolo
  Vous avez remarqué à quel point les gens qui n'aiment pas les animaux sont antipathiques ? "
Lord:
  "oui ... dac avec toi "


  No comment. J'ai hésité à le mettre dans humour relax mais comme c'est pas de la fiction...Hallucinant, non?

Voir les commentaires

plus d'un million de touristes abrutis à l'enciera de Madrid et seulement 63 blessés?Non, car tous les taureaux sont morts, eux, et sans oraison funèbre.

28 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

"Une soixantaine de personnes blessées par des taureaux à Madrid

63 PERSONNES BLESSÉES PAR DES TAUREAUX À MADRID
agrandir la photo

MADRID (Reuters) - Des taureaux lâchés dans les rues d'un quartier de Madrid ont blessé 63 personnes, dont deux grièvement, dimanche lors d'un "encierro" au cours duquel des hommes courent devant les animaux.

Quelque 7.000 participants avaient parcouru tout le trajet lorsqu'un bouchon s'est formé à l'entrée du stade où devait se terminer la course. Les taureaux ont alors chargé la foule.

Selon les services d'urgences, 63 personnes ont été blessées, dont 17 hospitalisées. Deux d'entre elles étaient grièvement blessées, l'une au visage et au cou, l'autre à la jambe.

L'encierro du quartier de San Sebastian de los Reyes a été baptisé le "Petit Pampelune", allusion à la ville basque où se déroulent en juillet des courses de taureaux identiques.

Chaque année, plus d'un million de touristes vont assister aux fêtes de San Fermin à Pampelune. "

 

 

Si seulement cela faisait réfléchir pour interdire tous les spectacles violents où les animaux sont les dindons de ces farces!

Pardon aux touristes rescapés d'avoir prononcé un mot obcène: "réfléchir." Je ne voudrais pas choquer!

 

Voir les commentaires

L'Espagne est défigurée par ses monstruosités envers les bêtes. Appel aux fonds pour sauver Mila, chienne lévrier martyrisée. Scandale des lévriers espagnols..

28 Août 2005, 22:00pm

Publié par Jo benchetrit

Une autre info sur les levriers espagnols. Utlisés pour la chasse ou les courses, et torturés, jetés après usage et tués dans des conditions atroces:piqures à la javel, pendaison, etc. Ecrire à l'amabassade d'Espagne..

il faut l'aider !!!

 

"AIDEZ-NOUS A SAUVER MILA

Un nouveau drame vient de se passer à Badajoz. Mila a été trouvée dans cet état lundi 8 août. On ne sait pas ce qui lui est arrivé. On ne sait pas quel âge elle a, peut-être 3, 4 ou 5 ans ? Ce qui est sûr, c'est que Mila veut vivre, de toutes ses forces. Ses blessures sont terribles. Les prochains jours seront décisifs pour sa survie. Il faudra au moins un mois de soins et de traitement pour qu'elle recouvre la santé. Ensuite, nous verrons si elle pourra être adopté en France. On veut y croire.
Notre association partenaire à Badajoz nous lance un appel à l'aide. Les frais vétérinaires sont trop importants. Ils ont besoin d'une aide financière. Aidez-nous à les aider.
Envoyez vos dons à :
Passion lévriers L.D. Capsus - 40 410 Moustey, en précisant au dos du chèque ou dans l'enveloppe que ce don est destiné à Mila. Vos dons seront directement envoyés au vétérinaire.
Merci à vous de la part de tous les bénévoles de Badajoz et de Passion lévriers. Nous vous donnerons régulièrement de ses nouvelles."

 


 
 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>