Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Nous voulons d'un monde meilleur? Matons-la-bête-en-nous et fichons la paix aux animaux.

31 Janvier 2011, 05:58am

Publié par Jo Benchetrit

grosse-gigi.jpg

Ma belle pigeonne Gigi se reposant tranquillement sur notre canapé: une image du paradis, toutes espèces réconciliées? Gigi fut sauvée de la rue, et du coup, des griffes d'Hygiène Action qui assassine dans d'atroces souffrances ses congénères de la ville de Cachan avec l'aval tacite par indifférence ou haine abrutie  de tous, commanditée par la mairie de Cachan...Monde ignoble dont je ne veux pas. Dire NON à la barbarie est notre devoir, NON?

Notre rapport abusif aux autres à notre merci est à l'origine de bien des déboires.

Nous nous voyons civilisés alors que nous faisons la preuve du contraire, en temps de guerre certes, mais tout le temps avec les animaux.


Nous avons tendance à oublier la morale dès lors que la loi ou le climat, par effet de foule, nous y autorise, que dis-je, ne nous y incite. Or, pour faire partie du groupe humain, la foule des hommes veut que vous en passiez parfois par des rites d'initiation tout comme le font les "sauvages".
Pour en être, pour que les autres acceptent notre identification à leur groupe en s'identifiant à nous, bien souvent, on doit montrer sa capacité à faire souffrir, à tuer, à affronter la bête, qu'on dit. C'est le partage du repas carnivore qui représente le mieux ça, au quotidien. Bien des gens, souvent des hommes, ne veulent reconnaître avoir mangé que s'ils ont eu au repas un animal.

Or cette bête n'est que la représentation de nos pulsions, et du père de la horde primitive, et là, je m'adresse à ceux qui ont lu "Totem et Tabou" de Freud. Et si, en effet, il y a une bête à mater, ce n'est pas un animal extérieur porteur imaginairement de ces violences qu'on lui attribue, comme le disent les aveugles amateurs de corrida et autres barbaries. C'est ce qu'on n'ose pas voir en soi, ce qu'on appelle "la bête" , c'est à dire le diable qui  est dans un de ses sens  l'indécence.

Ainsi, , au lieu de s'interdire la cruauté, l'humain a mis son tabou sur la sexualité! D'où la profondeur plus révolutionnaire qu'il n'y paraît du slogan soixante-huitard: "Faites l'amour, pas la guerre". Accepter sa sexualité quand elle est respectueuse du désir de l'autre, c'est pacifier ses pulsions. Or  c'est difficile à l' humain. Il a voulu réglementer ça, le légiférer, en faire un tabou, se souciant moins de la loi éthique que de ses ébats dont les bonobos montrent bien pourtant la fonction pacificatrice. Ça me paraît nevrotique de ne rien voir de mal là où il y a violence sur les "à notre merci" comme les animaux et de s'offusquer d'un gros mot qui est souvent un terme sexuel ou animal!(le tabou du mot gueule ravalé au rang de gros mot  est édifiant).

Il faut cesser de s’aimer soi-même plus que les animaux et regarder un peu ce que nous sommes à travers ce que nous acceptons d’ignoble du monde humain et qui est la bête en réalité. Je n’ai qu’un mot d’ordre: "Commence par changer pour que le monde change." On peut y ajouter: N’accepte jamais la souffrance des faibles car tu peux les aider, quoique tu en croies.
Allez, sachons le, le monde ne changera que si chacun reconnaît SA responsabilité et SON devoir.
On n’attend pas le paradis terrestre ou céleste, on le CREE!(I)

Voir les commentaires

Date : 29 janvier 2011 23:57:56 HNEC À : "AACRAC" Objet :..." href="http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-sur-la-8-dimanche-30-1-11-fadjen-petit-taureau-sauve-de-la-barbarie-des-arenes-grace-a-christophe-thomas-66069412.html"> Sur la 8 dimanche 30/1/11,Fadjen, petit taureau sauvé de la barbarie des arènes grâce à Christophe Thomas.

30 Janvier 2011, 05:22am

Publié par Jo Benchetrit

Ne ratez pas ça; il est si craquant ce bébé!!!! Une autre façon de combattre la torturomachie.


Début du message réexpédié :

De : "JP Garrigues" <j.p.garrigues@orange.fr>
Date : 29 janvier 2011 23:57:56 HNEC
À : "AACRAC" <craceurope@gmail.com>
Objet : TR: Notre filleul sur Direct 8 ce dimanche!
Chers amis de combat,
 
Comme vous le savez, le CRAC Europe est le parrain de Fadjen, petit taureau sauvé de la barbarie des arènes grâce à Christophe Thomas.  Vous pouvez à votre tour soutenir cette action en parrainant Fadjen :
 
 
 
 

Dimanche 30 Janvier à partir de 11h30, vous pourrez découvrir notre filleul sur Direct 8. Un reportage lui est consacré !
 
Merci à vous et à bientôt !
 
Bien à vous
 
Pour l’équipe
Jean-Pierre Garrigues
Vice-président du CRAC Europe
 

Voir les commentaires

Que pensez vous des rodeos? cruels? amusants? les 2?

28 Janvier 2011, 16:51pm

Publié par Jo Benchetrit

J'ai été convoquée au commissariat  pour , tenez vous bien, diffamation pour avoir critiqué les rodeos auprès d'un maire, à St Lo.  

Ce monsieur a pris ça pour lui, alors qu'il s'agit des rodeos en general comme on se bat contre toutes choses suspectes de provoquer du malheur chez un autre à notre merci, en general.
Je ne vois pas qui je diffame, car l'organisateur  n'est jamais cité, pour cause qu'avant ce jour, j'avais pas eu son nom que j'ai dejà oublié, dsl, pas de ma faute, trop de choses en tête.


Sur le rodeo il y a des tas de videos sur le net,c'est insoutenable, mais les textes parlent aussi, et   j'avais vu un reportage sur les rodeos aux USA, pris en camera cachée par un mec, d'ailleurs menacé, qui denonçait les sévices subis par ces bêtes, chevaux et bovins, et même des ovins pour les rodeos exécutés par de très jeunes enfants!!!:

 

Voilà ce que je viens de trouver: 

Voyez comment on traite les petits veaux incapables de se tenir debout à cause  des prestations précédentes qui les ont blessés! C'est à vomir! Le veau est battu à répétition
http://www.sharkonline.org/UP0000000141.png
CLIQUEZ ICI: http://www.youtube.c...h?v=VATAGT5msqQ

Des pattes disloquées, des cous cassés, des nez arrachés, des cotes brisées etc.
Quand les animaux ne sont plus bons pour compétitionner ou bien lorsque les animaux sont malades ou blessés, ils finiront tous dans les abattoirs après avoir amusé la foule :angry:

Encore des atrocités au nom d'une tradition américaine et canadienne!
http://www.sharkonline.org/UP0000000025.png
http://au.youtube.com/watch?v=XZxL7umkbRo&...feature=related
http://au.youtube.co...5k&feature=user

OUFF! :angry: http://video.google....171841413491676
http://www.youtube.c...h?v=3h9T6cdT034


D'une violence et d'une cruauté insoutenable
Un cheval de rodéo avec une patte complètement cassée en deux, on le force à avancer, c'est insupportable de voir avancer cette pauvre bête!
Parie 1
http://au.youtube.co...ro&feature=user

Partie 2
http://au.youtube.co...JM&feature=user

Partie 3
http://au.youtube.co...GE&feature=user

http://www.animalwritings.com/images/rodeo-calf-head-smashed-sm.jpg
http://www.animalwritings.com/2005/images/calf-roping-tight.jpg
http://www.all-creatures.org/adow/cam-rod-pic-sw-01.jpg
http://www.answering-christianity.com/rodeo53.jpg              

 

 

 

 

Voir les commentaires

BOB york perdu, à Villejuif, viiiite!

27 Janvier 2011, 22:40pm

Publié par Jo Benchetrit

york-perdu.png

je transmets: 

PERDU VIEUX  GRAND YORsHIRE AGE 12 ANS BEIGE ET GRIS DEPUIS

LE 20 JANVIER 2011

SI QUELQU’UN L’A VU OU L’A RECUPERE MERCI DE NOUS CONTACTER AU :

06 15 78 61 35

MERCI 

CHIEN PERDU


Bonjour et merci pour votre aide, il s appel BOB il a 13 ans beige et gris un cros droit du bas qui sort de sa bouche plus de dent en haut patte avant arces oreille tombante kiste patte avant droite pas castrer longue queue et super gentil il ecoute en claquant des doigts il a aussi un peu la catarate, perdu vers la cité lamartine et le medecin pas tatoue pas puce.
Merci encore pour votre aide .
 

Voir les commentaires

manifestation nationale des psychologues le 28 janvier 2011 à 14h

27 Janvier 2011, 22:30pm

Publié par Jo Benchetrit

 

 vendredi 28 janvier 2011 à 14h

    

Lieu :Paris 7e

Ministère de la Santé de la Jeunesse et des Sports 
14 avenue Duquesne 
Métro École-Militaire ou Saint-Francois-Xavier

carte

Psychologues : une mobilisation à la hauteur des attaques s'impose !

Dans le cadre du vaste chantier de démolition des services publics, santé, médico-sociaux, justice, enseignement …et des statuts professionnels. Notre profession subit des attaques qui s'intensifient :

  • Précarisation massive dans la fonction publique hospitalière avec 50% de contractuels, phénomène tout aussi préoccupant pour les territoriaux.
  • Attaque du statut dans la FPH avec la circulaire du 4 mai 2010, discriminante à l'égard des collègues contractuels, le but étant à terme la suppression définitive de la fonction FIR pour tous.
  • Attaque du statut avec le Décret du 4 novembre 2010 qui réorganise, sans concertation, les concours d'entrée dans la fonction publique hospitalière.
  • Psychologues territoriaux reclassés parmi la catégorie des techniciens
  • Les CC 51 et 66 en cours de révision sont sous la pression d'une tendance régressive
  • Dans l'éducation nationale : destruction des RASED.
  • La formation universitaire soumise au dictat de référentiels de compétences pour produire des professionnels normés.
  • Attaque de notre pratique avec le Décret du 20 mai 2010, relatif au titre de psychothérapeute, qui nie notre formation en psychopathologie et une partie de notre exercice.

Nous appelons à une journée de grève avec une action nationale le 28 janvier 2011 à 14H00, devant le Ministère de la Santé - 14 avenue Duquesne, à Paris.

Un préavis de grève national est déposé par SUD. Un préavis de grève national est aussi déposé par la CGT et soutenu par l'UNSA.

Nous demandons aux collègues des régions d'organiser des délégations à Paris.

Une mobilisation des psychologues sur Lyon est prévue en présence entre autres des syndicats et des représentants des psychologues d'hôpitaux privés et publiques. Rendez-vous à 13h devant l'Agence Régionale de la Santé, un responsable de l'ARS recevra les personnes déléguées par les psychologues.

document au format PDF:

document au format PDF:

Source : http://www.demosphere.eu/node/22428
Source : http://www.hns-info.net/spip.php?article28007

Source : http://www.sud-sante.org/Psychologues-une-mob...




.
 
__,_._,___

Voir les commentaires

adorable Labrador/Braque âgé de 8 ans, Géronimo chien perdu risque l'euthanasie à tout moment

27 Janvier 2011, 22:05pm

Publié par Jo Benchetrit

Contact axl8@wanadoo.fr


Que faire ?...
Je ne sais pas du tout ce qu'il va devenir... Rien que pour le sauver au niveau de sa santé, il faudrait qu'il parte du Refuge rapidement...

Géronimo dans l'état où il est ne pourra pas vivre ou survivre longtemps dans un box !
Dans le froid de l'hiver, et renfermé à longueur de journée.

Il lui faudrait une alimentation adéquate pour sa santé, quelqu'un qui s'occupe de lui, 
de la douceur, de la chaleur...

Géronimo est maigre à faire peur... n'a aucune réserve... donc très fragile...

ATTENTION : cet adorable chien risque l'euthanasie à tout moment désormais car le refuge se remplit à vue d'oeil... IL FAUT AGIR TRES VITE A PRESENT !! Demain il peut être trop tard... Une asso, une FA ou des adoptants sont recherchés de toute urgence...

POUR DIFFUSION IMMEDIATE ET MASSIVE SUR FACEBOOK / FORUMS / LISTES / CONTACTS...



http://rescue.forumactif.com/t313382-geronimo-adorable-labrador-braque-age-de-8-10-ans-environ-deprime-en-refuge-17#6930056

SOS pour Géronimo !

Géronimo est un adorable Labrador/Braque âgé de 8/10 ans environ.

Ce chien ne va pas bien, il déprime au refuge .

Trouvé errant, non réclamé, il ne prend pas de poids du tout et aurait besoin de trouver une famille très rapidement... car il ne survivra pas en refuge dans l'état où il est... VITE !

Gentil et doux avec les humains.

Pas de chats.

Diffusion : ok
Famille d'Accueil : ok sous asso.

Frais de sortie : 50 €

Contact axl8@wanadoo.fr

Amour Amour Amour Amour Amour 




Voir les commentaires

MASSACRES DE CORNEILLES ET FREUX.ECRIRE AU MAIRE DE MORDELLES. MA LETTRE.

27 Janvier 2011, 21:31pm

Publié par Jo Benchetrit

VOICI MA LETTRE:

OBJET=
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-elus-et-chasseurs-declarent-la-guerre-aux-corbeaux-_35196-avd-20110115-59712930_actuLocale.Htm

  Monsieur le maire de Mordelles,

 

Chaque année à Mordelles, déjà 10.000 corvidés sont massacrés .

 

 Vous projetiez le 15 janvier un autre énorme massacre.

Je sais par expérience combien il est difficile de parler de raison, ou, pire encore,  de compassion dans notre monde de plus en plus dur. 

 Mais regardez notre campagne colonisée par l'agriculture intensive. Monde horrible, Bretagne à lisier, à élevages concentrationnaires impitoyables, animaux maltraités de manière effrayante pour tout être normal, région défigurée, eau polluée, algues vertes toxiques, et on ose  dire nuisibles des animaux victimes de tout ce chambardement de ce qui fut leur nature, leur lieu de vie et d'abreuvement et de nourriture?  

Ne pourriez vous pas laisser vivre les corvidés et autres martyrs de notre mégalomanie ?  Vous attisez la haine des urbains contre ces malheureux. Qu'y gagnez-vous?

Je mets en copie la LPO et d’autres associations que vous reconnaîtrez . Ce véritable génocide au sens étymologique du mot ne peut avoir lieu dans l’indifférence .Nous allons faire savoir ce qui se fomente là dans le seul espoir de sauver des innocents.

 

Je vous envoie ceci comme une bouteille à la mer, espérant rencontrer quelqu'un  qui saura refuser la cruauté , dire ENFIN non à l’intolérable sans-gêne dévastateur des humains. La vision écologique montante peut encore faire la différence.

 

 

Un maire comme tout élu veut être réélu. Or je doute que chez vous, il n’y ait que ces chasseurs assoiffés de sang et une masse d'indifférents. Et si c'est le cas, voyez-vous, à votre place, je m'inquiéterais sur ce que je transmets car un maire comme tout élu a un rôle pédagogique en tant que modèle.

 

 

 

 

 

 

Salutations attristées, mais un peu d’espoir en votre raison, sinon, je n'aurais pas écrit,

 

J.Benchetrit.


 

Voir les commentaires

Merci d'écrire au maire de Mordelles pour qu'il renonce à la tuerie des corvidés de son village.

27 Janvier 2011, 11:51am

Publié par Jo Benchetrit


http://www.ouessant-digiscoping.fr/IMG/jpg/Corneilles_noires_trio_3B_26112006_-_Ouessant.jpg

Corneilles. Tendresse en famille.

Condamnés à mort  par la beaufferie de Mordelles.http://www.piegeur61.com/photos/especes/corbeau_freux.gif

Corbeau freux, martyr de Mordelles et d'ailleurs, victime  de la cruauté des hommes.


Plus bas, chasseurs préparant leurs forfaits en toute quiétude et l'air bien fiers d'eux, pauvres taches, peste brune de la nature!:

Qui sont les affreux? mais où va cette   destructrice  France?

A quand la fin de la chasse?

Je rappelle à mes lecteurs nazis (je vous jure que ÇA existe comme il existe ces chasseurs) que leur pays haï, Israël,  a interdit la chasse dès le début.

8 000 à 10 000 corvidés sont mis à terre tous les ans en Ille-et-Vilaine. Pas encore assez pour limiter les nuisances provoquées par les corbeaux freux et corneilles noires sur les cultures mais aussi dans les milieux urbains.</P>

 

 

Pauvres corvidés (au passage, la Rolls des oiseaux) livrés à la stupide cruauté humaine.MORDELLES?
Mortel.

10.000 corvidés sont déjà tués là bas chaque année mais là, ils veulent aller vers l'extermination totale de ces especes!

 

je transmets:

Chers camarades,
 
Ce qui se prépare à Mordelles (Ille et Vilaine) n'est rien d'autre qu'un massacre de corvidés à grande échelle (freux et corneilles noires), et les motifs invoqués, qui vont bien au-delà de quelques préjudices
aux agriculteurs, contribuent largement à désinformer le grand public et à rendre ces animaux antipathiques (ils s'en prendraient jusqu'à nos essuie-glaces!).
 
 
Un courrier de protestation, argumenté et courtois, au maire, M. Bernard POIRIER (mairie@ville-mordelles.fr), pourrait contribuer à éviter ou à limiter le massacre sur le territoire de Mordelles (la bien nommée!!) et de ses environs. Merci de faire suivre à vos contacts.
 
 ECRIVEZ AU MAIRE DE MORDELLES, SVP.

VOICI MA LETTRE:

OBJET=
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-elus-et-chasseurs-declarent-la-guerre-aux-corbeaux-_35196-avd-20110115-59712930_actuLocale.Htm

  Monsieur le maire de Mordelles,

 

Chaque année à Mordelles, déjà 10.000 corvidés sont massacrés .

 

 Vous projetiez le 15 janvier un autre énorme massacre.

Je sais par expérience combien il est difficile de parler de raison, ou, pire encore,  de compassion dans notre monde de plus en plus dur. 

 Mais regardez notre campagne colonisée par l'agriculture intensive. Monde horrible, Bretagne à lisier, à élevages concentrationnaires impitoyables, animaux maltraités de manière effrayante pour tout être normal, région défigurée, eau polluée, algues vertes toxiques, et on ose  dire nuisibles des animaux victimes de tout ce chambardement de ce qui fut leur nature, leur lieu de vie et d'abreuvement et de nourriture?  

Ne pourriez vous pas laisser vivre les corvidés et autres martyrs de notre mégalomanie ?  Vous attisez la haine des urbains contre ces malheureux. Qu'y gagnez-vous?

Je mets en copie la LPO et d’autres associations que vous reconnaîtrez . Ce véritable génocide au sens étymologique du mot ne peut avoir lieu dans l’indifférence .Nous allons faire savoir ce qui se fomente là dans le seul espoir de sauver des innocents.

 

Je vous envoie ceci comme une bouteille à la mer, espérant rencontrer quelqu'un  qui saura refuser la cruauté , dire ENFIN non à l’intolérable sans-gêne dévastateur des humains. La vision écologique montante peut encore faire la différence.

 

 

Un maire comme tout élu veut être réélu. Or je doute que chez vous, il n’y ait que ces chasseurs assoiffés de sang et une masse d'indifférents. Et si c'est le cas, voyez-vous, à votre place, je m'inquiéterais sur ce que je transmets car un maire comme tout élu a un rôle pédagogique en tant que modèle.

 

 

 

 

 

 

Salutations attristées, mais un peu d’espoir en votre raison, sinon, je n'aurais pas écrit,

 

J.Benchetrit.

 

 

Élus et chasseurs déclarent la guerre aux corbeaux - Mordelles

samedi 15 janvier 2011

 

 

Mardi soir, salle du Pâtis, chasseurs, piégeurs et élus des communes environnantes étaient réunis par Serge Picault, lieutenant de louveterie mandaté par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Cyril Lejas, animateur technique à la Fevildec (Fédération de défense contre les organismes nuisibles) et Jean-Baptiste Duault, de la Chambre d'agriculture, y étaient conviés. Le but de cette rencontre était d'établir les stratégies les plus efficaces pour réussir à diminuer la population des corbeaux freux et corneilles noires sur le territoire : « La réglementation est précise sur le sujet, on ne peut pas faire n'importe quoi. Pour être efficaces, nos actions doivent être concertées et collectives » a précisé Serge Picault.

Depuis 2 ans, ces corvidés sont un vrai problème sur le secteur. En 10 ans, le corbeau freux a conquis les trois quarts du département : « le problème est départemental. Les corbeaux font plus de dégâts sur les cultures que les sangliers » a précisé Jean-Baptiste Duault. Ces oiseaux saccagent les cultures de maïs « l'an dernier sur Iffendic, sur 15 hectares de culture 2 seulement ont pu être récoltés ».

« Ils arrachent les joints »

Outre les nuisances agricoles, les corvidés posent aussi problèmes dans les milieux urbains: « Cette population s'adapte aux lieux. Les problèmes des champs se retrouvent en ville. Les oiseaux arrachent les joints de fenêtres, les essuie-glaces et provoquent des nuisances sonores » ajoute Cyril Lejas. La difficulté est de bien localiser les dortoirs des corvidés : « C'est surtout à la levée du jour et à la tombée de la nuit que cela est possible ».

Pour réussir à limiter l'accroissement de la population de ces oiseaux, des solutions existent comme la destruction au tir ou le piégeage. Les corbeaux freux ne peuvent être détruits qu'au tir alors que les corneilles peuvent être piégées. Les actions doivent être menées avant la nidification. En période de chasse, les oiseaux peuvent être tirés à poste fixe.

Hors période, du 1 er mars au 10 juin, les chasseurs peuvent être habilités sur demande auprès de la Fédération des chasseurs, document visé par le maire et établi par le préfet : « Une demande par territoire de chasse est nécessaire ». Pour aider les chasseurs à piéger ou tirer les corvidés, certaines communes peuvent attribuer des subventions exceptionnelles : « L'achat de cages ou le coût des cartouches est parfois un frein aux actions ». Des achats groupés de cages sont aussi possibles.

 

ECRIVEZ AU MAIRE DE MORDELLES, SVP.
VOICI MA LETTRE:

OBJET=
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-elus-et-chasseurs-declarent-la-guerre-aux-corbeaux-_35196-avd-20110115-59712930_actuLocale.Htm

  Monsieur le maire de Mordelles,

 

Chaque année à Mordelles, déjà 10.000 corvidés sont massacrés .

 

 Vous projetiez le 15 janvier un autre énorme massacre.

Je sais par expérience combien il est difficile de parler de raison, ou, pire encore,  de compassion dans notre monde de plus en plus dur. 

 Mais regardez notre campagne colonisée par l'agriculture intensive. Monde horrible, Bretagne à lisier, à élevages concentrationnaires impitoyables, animaux maltraités de manière effrayante pour tout être normal, région défigurée, eau polluée, algues vertes toxiques, et on ose  dire nuisibles des animaux victimes de tout ce chambardement de ce qui fut leur nature, leur lieu de vie et d'abreuvement et de nourriture?  

Ne pourriez vous pas laisser vivre les corvidés et autres martyrs de notre mégalomanie ?  Vous attisez la haine des urbains contre ces malheureux. Qu'y gagnez-vous?

Je mets en copie la LPO et d’autres associations que vous reconnaîtrez . Ce véritable génocide au sens étymologique du mot ne peut avoir lieu dans l’indifférence .Nous allons faire savoir ce qui se fomente là dans le seul espoir de sauver des innocents.

 

Je vous envoie ceci comme une bouteille à la mer, espérant rencontrer quelqu'un  qui saura refuser la cruauté , dire ENFIN non à l’intolérable sans-gêne dévastateur des humains. La vision écologique montante peut encore faire la différence.

 

 

Un maire comme tout élu veut être réélu. Or je doute que chez vous, il n’y ait que ces chasseurs assoiffés de sang et une masse d'indifférents. Et si c'est le cas, voyez-vous, à votre place, je m'inquiéterais sur ce que je transmets car un maire comme tout élu a un rôle pédagogique en tant que modèle.

 

 

 

 

 

 

Salutations attristées, mais un peu d’espoir en votre raison, sinon, je n'aurais pas écrit,

 

J.Benchetrit.

 

 


Voir les commentaires

Mme la deputée Maryse Joissains-Masini, merci à vous pour qu'on oeuvre tous à un autre regard sur les animaux.

27 Janvier 2011, 11:17am

Publié par Jo Benchetrit

Il faut bien dire des évidences quand tous les repères moraux semblent s'absenter dès qu'il s'agit de "nos amies"(sic) les bêtes.

 

Je tiens donc à remercier tous ceux qui, comme cette députée-maire  d' Aix en Provence oeuvrent dans le sens  du bon sens...bon sens qui manque cruellement aux humains cartésiens même sans le savoir qui, pourtant puisent chez le chantre du bon sens, Descartes, leur vision autiste de l'animal-machine à leur service sous leur sévices comme un droit de l'homme.

Bravo donc aux courageux qui se démarquent de cette idéologie con/sensuelle même si la plupart du temps, il n'est pas fait mention de tout le champ utilitaire de l'exploitation animale. Je pense ici particulièrement  à la nourriture qui tue tout de même en France chaque année 1 milliard et demi de bêtes.
 Ceci   est "normal" tant qu'on croira qu'il y a une obligation pour sa santé à manger des animaux. Mais la façon dont sont "traités" les bêtes de bouche est si ignoble qu'on commence à ouvrir ses yeux et ses oreilles aussi à ce douloureux aspect de notre civilisation.

Mais Mme Joissains en parle. Et c'est très bien, bien que sans citer sans citer le  veganisme comme solution.

Cf le succès médiatique du livre de Jonathan Safran Foer : Faut-il manger les animaux?.

 

Les Dossiers    Décembre | les défendre ... pour la vie

Agir pour la bientraitance des animaux, revient à agir pour la bientraitance humaine

Etant donné qu'il était impossible de nommer toutes les associations qui oeuvrent pour la bientraitance des animaux, le présent Dossier est dédié à tous de la part de la députée Maryse Joissains-Masini

 http://www.marysejoissains.com/deputejoissains67.html 

Merci d’être nombreux à féliciter sur Facebook cette députée très engagée pour aider la protection animale, afin d’ inciter les politiques à se mobiliser :
http://fr-fr.facebook.com/people/Maryse-Joissains-Masini/100000317454556 

 

1 

Les défendre... Pour la vie.
Décembre | Protection Animale 

Publié le 03-01-2011

 

http://www.marysejoissains.com/marysejoissains304.html

 

La violence envers les animaux suscite actuellement une inquiétude morale croissante et l'évolution du statut juridique de l'animal est la preuve d'un changement des mentalités.

Chaque année, un milliard d'animaux sont abattus pour la boucherie (plus des deux tiers trop souvent dans des conditions d'abattage scandaleuses), trente millions le sont au cours des chasses (plusieurs millions de bêtes blessées sont laissées agonisantes dans les bois), trois millions servent à l'expérimentation, quarante millions sont sacrifiées à la fourrure, aux combats entre animaux, à la corrida, sans oublier le monde marin avec ses pêches excessives et l'extinction de centaines d'espèces (le thon rouge par exemple).

La question qui se pose dès lors, face à la réalité des chiffres, est la suivante : peut-on continuer de traiter les animaux avec une telle violence ? L'homme s'est octroyé des droits qu'il tente, depuis des siècles, de légitimer par des arguments théologiques, juridiques (nous ne pouvons pas passer de contrats avec des êtres qui ne sont pas dotés de raison), oubliant que ces mêmes animaux vivent dans des relations de dépendance réciproque avec les hommes, ce qui les inclut de fait et de droit, dans la SOCIETE.

Pour contenir cette violence qui assaille nos sociétés trop agressives et permissives, l'Ecole, comme le souligne l'éminent professeur Nouët a un rôle majeur à jouer. Comment ?

·         en apprenant à l'enfant qu'il faut respecter toutes les formes de vie

·         en lui faisant connaître l'animal en tant qu'être sensible à la douleur

·         en lui faisant comprendre que la violence contre les animaux est toujours liée à la violence exercée contre les hommes

·         en lui démontrant pourquoi le respect des animaux par l'homme doit rester pour lui une valeur essentielle

                Il ne faut pas cesser d'expliquer à ce futur adulte pourquoi la cruauté envers les animaux est préjudiciable à l'être humain et combien les animaux sont « des révélateurs des fonctionnements et dysfonctionnements de nos milieux humains ».

                 Il ne faut pas cesser de lui répéter que l'homme gagne en dignité s'il respecte cette Nature qu'il a asservie et qui pourtant, lui donne tant, grâce à l'animal qui en reste, avec l'homme et la flore, l'élément central .

                 Épouser la cause animale, c'est élever la conscience humaine car, tuer un animal par jeu (tauromachie, combats de chiens, de coqs), par distraction (chasse à courre), dépecer un animal vivant pour sa fourrure, abandonner un chien ou un chat... en persécuter tant d'autres, ne sont que des actes qui éloignent l'homme de ce qui fait sa spécificité : la conscience et la responsabilité.

Alors, un immense merci à tous ceux qui oeuvrent à Aix-en-Provence depuis des années pour dénoncer et lutter contre les pires déviances de certains humains. Un immense merci à toutes les associations de protection animale d'Aix et du Pays d'Aix, de protéger par leur action les plus jeunes, entrainés malgré eux à voir et à subir certaines scènes macabres (et à les reproduire peut-être plus tard !).

Par leur travail quotidien, leur abnégation, leur compassion, tous ces bénévoles que je salue, luttent contre l'ignorance et l'obscurantisme. Je les soutiendrai sans relâche car je n'aime pas le laisser-faire complice ou non de la soi-disante tradition culturelle. Je suis convaincue qu'il faut défendre avec autant de force les droits des animaux que les droits de l'Homme car les uns s'appuient sur les autres pour la Vie.

On m'opposera peut-être l'éternelle phrase : « vous défendez la cause animale. Occupez-vous donc de défendre les hommes ». Que ceux—là réfléchissent ! Pour respecter les animaux, il faut d'abord respecter les humains les plus faibles, socialement ou physiquement. Il faut défendre leurs droits, en faire nos frères. C'est en apprenant à ouvrir son coeur pour un être humain qu'on peut ouvrir son coeur pour un animal et réciproquement car, voyez-vous, l'homme a bien peu de chance de cesser d'être un tortionnaire pour l'homme tant qu'il continuera à apprendre sur l'animal son métier de bourreau.

Partager |

 

Intervention de Maryse Joissains Masini pour la cause animale
lettres de Maryse Joissains Masini 

Publié le 04-01-2011

Retrouver une partie des courriers de Mme Maryse Joissains-Masini : Merci Barcelone ! Merci à toutes les associations de défense animale Trafic animal : 3ème commerce illégal du monde Animaux de cirque : une nouvelle forme d'esclavage Une commission[...]

Lire  Intervention de Maryse Joissains Masini pour la cause animale   

http://www.marysejoissains.com/marysejoissains305.html 

Intervention de Maryse Joissains Masini pour la cause animale

lettres de Maryse Joissains Masini

 

 

À Lire Aussi

Les défendre... Pour la vie.

Voir les commentaires

L'horreur des camps nazis par les rescapés racontée comme jamais. ARTE.

26 Janvier 2011, 20:30pm

Publié par Jo Benchetrit

  Rediffusion imminente sur ARTE, à 14h45 jeudi 27/1/11  sinon, il y a encore la video là:

On peut voir sur Arte +7 : http://videos.arte.tv/fr/v ideos/auschwitz_premiers_t emoignages-3659158.htm

 

 

 

Mais il n'y a pas de mots.
Il est évident que seul les animaux ont un sort comparable. Du côté bourreau...La même horrible cruauté, la même indifférence sadique.
le même aveuglement devant la subjectivité d'autrui. La même croyance qu'on a raison de faire ça. La même stupidité de petits psychopathes sans envergure.
En un mot, l'horreur de l'humain  dans toute sa splendeur imbécile quand il se croit supérieur aux autres comme  le"pensent" les pires d'entre les  abrutis.
Avec en prime côté victime cette angoisse de ne pas savoir   ce qu'on vous veut et quand on va vous tuer.


 

Tetanisée par ce que je viens d'entendre, de voir,  je ne peux pas plus en parler.
Aussi je vous copie colle la presentation par Telerama .:

 

mercredi 26 janvier 2011 à 20h40 sur Arte
Voir dans la grille
SYNOPSIS
Emil Weiss consacre un nouveau documentaire à l'univers concentrationnaire, après «Sonderkommando Auschwitz-Birkenau» en 2007. Cette fois, ce sont des témoignages de quatre survivants d'Auschwitz, Suzanne Birnbaum, Robert Levy, Robert Waitz et Mark Klein, qui forment la trame de ce film. Ces récits ont la particularité d'avoir été recueillis dès la fin de la guerre en 1945. Ainsi, le phénomène d'«écran mémoriel», observé par les historiens dans certains témoignages tardifs, n'est pas présent. Entremêlés de manière chronologique, ils rendent compte du quotidien à Auschwitz. S'appuyant sur un plan précis du complexe concentrationnaire, le film retrace le parcours de ces témoins, de leur voyage à l'évacuation du camp.

LA CRITIQUE TV DE TÉLÉRAMA DU 22/01/2011
 Documentaire d'Emil Weiss (France, 2010). 80 mn. Inédit.

Pour l'historien, la mémoire des anciens déportés est une alliée précieuse ; mais une alliée que les années rendent souvent capricieuse. Avec le temps, les souvenirs des rescapés se colorent d'influences, d'omissions et de reconstructions - « chacun répondant inconsciemment à l'attente d'un récit comportant passages obligés et réflexions sur le "trauma" et l'importance de témoigner pour les générations futures ».

Les mots d'Annette Wieviorka, conseillère historique d'Emil Weiss sur ce documentaire remarquable, justifient le choix exclusif de témoignages recueillis en 1945. Quatre récits de rescapés, précis et dénués de pathos, répondant pour chacun au besoin impérieux de dire « la réalité de l'événement dans toutes ses dimensions, afin que nul ne puisse la mettre en doute ». Sélectionnés et montés de façon à être fondus dans un unique discours à quatre voix, ces propos articulent une évocation clinique du destin réservé aux déportés d'Auschwitz - de l'arrêt du convoi jusqu'à la mort, dont peu réchappèrent.

Finement associés à de puissantes images fantomatiques des restes du complexe concentrationnaire, ces témoignages précoces entretiennent avec elles des relations fertiles, qui permettent de cerner au plus près l'organisation du système des camps. En cela, Auschwitz, premiers témoignages est une vraie réussite.

François Ekchajzer


Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>