Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

L'éthique est l'art du "bien-dire". A Cachan comme ailleurs, dire nuisibles des animaux , ça a des conséquences graves.

19 Septembre 2009, 14:59pm

Publié par Jo Benchetrit

Permis de vivre exigé dans "notre" environnement.
Notre société est schizophrène. D'un côté, on admire le film Home de Yann Arthus Bertrand pour sa lucidité, de l'autre, on continue à agir comme si nous ne savions rien de ce qui nous a mené au désastre, notre fatuité, notre sans-gêne, en un mot notre position infantile narcissique. Donc, paradoxe de l'humain,  le charme de Narcisse, cet enfant merveilleux du narcissisme primaire, c'est en fait ceux d'  UBU, roi des cons : suicidaire,  mais aussi et avant tout agresseur des autres vivants sensibles. Cette attitude régressive annonce de notre fait la fin des conditions permettant la  vie sur terre. 
Il est évident que l'homme adore la mort plus que la vie, quoiqu'il en dise, quoi qu'il croit. Et l'idéalisation des villes cimetières (pas d'animaux vivants, car ça salit, mais des fleurs) ne va pas nous sortir de là.
sa façon de traiter les pigeons est exemplaire de cette impasse où notre homme se coince, celle de la pire saloperie qui soit, celle de sa crasse mentale, celle qui, justement aveugle assez pour ne pas voir qu'on fonce dan s le mur, faute d'accepter de...Mûrir, on va mourir.

On voit le danger du dire, car, d'un  dire fallacieux: "le pigeon est un être nocif à l'homme" on débouche  sur un ressentir de travers : haïr les pigeons!
Puis sur la suite logique: faire  assassiner  ces pauvres  oiseaux traqués  partout affamés, rendus malades de ce fait, dénoncés par des delateurs  pressés d'espionner de leur fenêtre borne tant leur vie vide est avide de sensations fortes et mauvaises. Rien de plus excitant pour ces psychopathes sans intériorité que le mal.
Ils dénoncent au passage des gens de bonne volonté "accusés de vouloir  aider les persécutés de tout poils et plumes). détruits... par des sociétés prétendument  d'hygiène...comme si un pigeon et la crasse, c'était la même chose. 
si il y a surpopulation de pigeons, c'est pas parce qu'il y en a trop mais parce qu'ils ne sont pas nourris et se concentre dans les rares endroits où il ont qq miettes. on cherche du côté de la 
maintenance de pigeonniers contraceptifs pour les municipaliés assiegées de plaintes des gens de peu, stupides et lamentables..
 

 


L'objet du délire: un bébé fragile.

ATTENTION, CET ÊTRE  pathétique SERAIT LE DIABLE INCARNÉ! AINSI PARLE L'ANTI-COLOMBIDÉS PRIMAIRE et paranoïaque.

Le pigeonneau pourtant si pathétique à toute personne qui a un coeur,
aux pattes ligotées et mutilées par nos cheveux et fils,
objet du délire paranoïaque  du service hygiène de la mairie de Cachan
devrait symboliser dans l'article de ce service l'être à haïr, à trahir.
 

Je conseille aux hygiénistes obsessionnels un peu d'hygiène ... mentale. 

Apprenez à regarder en commençant pas ce pigeonneau. 
Il faut voir voir l'âme au delà de tout préjugé,  et là, je crois qu'on peut le trouver bien beau, ce petit tout rond, bien courageux pour affronter la vie difficile des animaux domestiques abandonnés, fort de l'amour de ses parents (les pigeons sont de très bons parents en général ), souffrant sans trop se plaindre des terribles lancées qui viennent de ses pattes, de la faim, ne sachant pas encore ce qu'il  risque  auprès des êtres si dangereux que sont les hommes. 
 Il semble très fragile et  j'ai peur pour lui. Pas sûr  qu'il vive, il est si petit, si seul, si mal en point... 

Voici l'article qui m'a fait bondir:  http://www.ville-cachan.fr/votre-ville/hygiene-et-salubrite/animaux/
Peut être de Franck Paré, chef de ce service-là.Au passage, M. Paré, les insectes sont des animaux, tout comme vous. 
En gras dans votre texte abscons, des mots qui sont des coups de poignard dans la sensibilité et l'intelligence humaines, des mots qui tuent et appellent au meurtre.  

 

 Animaux

Animaux nuisibles
 

 

Le SCHS organise des campagnes régulières contre les nuisances des pigeons,
avec la mise en place de
protection
des bâtiments publics et du réseau
d'assainissement
(en collaboration avec la CAVB) et le rappel des
interdictions de nourrissage.
Le service intervient auprès des bailleurs pour prévenir les i
nfestations et remédier aux nuisances provoquées par les animaux et insectes (blattes, insectes xylophages, rongeurs...) En cas de problème de rongeurs, des appâts empoisonnés (raticides et souricides) sont à disposition des cachanais au SCHS. 

http://www.ville-cachan.fr/votre-ville/hygiene-et-salubrite/animaux/ 


 

 Monsieur le maire Jean-Yves Le Bouillonnec, messieurs, mesdames, 

 Je me permets de vous alerter sur un danger dont on a peu conscience et qui est le danger de ce qui se dit. Seule une parole juste, ajustée à la réalité de ce qui est, c'est-à-dire non déformée par nos affects, est susceptible de déboucher sur une éthique. 

Exemple de ce qu'il ne faut pas faire:

Sur le site de la mairie de Cachan , un texte écœurant (poussant à la mort des tas d’êtres qui ne sont pas de la "bonne" espèce  avec un cynisme froid) avec la photo d'un bébé pigeon misérable   les pattes mutilées avec les fils de poubelle qui ne servent à rien sinon à   estropier les pigeons:
http://www.ville-cachan.fr/votre-ville/hygiene-et-salubrite/animaux/ 


Ce petit d’environ 1 mois est sali d'avoir traîné pour essayer de trouver de la nourriture, ce qui n’est pas facile, le blé ne pousse pas sur les trottoirs…J’aimerais bien   y voir les égoïstes repus défenseurs de l’illégitime article 120.  Visiblement le pauvre mignon affamé a été choisi pour symboliser aux yeux du phobique moyen,  la laideur repoussante. La photo est une parole. Ici, comme certaines photos pousse-au-racisme, elle dit ceci, : voyez comme il est laid, donc sale, donc  dangereux, donc il faut le supprimer.

Évidemment, toujours stigmatisés, les gens qui nourrissent: délit  de solidarité. Article 120 inique, honteux qui affame et rend malades les animaux. Jetez vous dans la rue sans   subsides, pas comme un SDF qui pourrait être aidé, mais comme un fugitif  qui, comme   les animaux errants,   est terrorisé, pourchassé, diffamé, traité en pestiféré porteur de monstrueuses et occultes pseudo-maladies soi-disant contagieuses aux hommes, ce qui est faux mais seriné pour les pigeons, auquel on attribue un pouvoir maléfique. Et dont, du manière kleinienne, les excréments sont transformés en armes de guerre, trouant la pierre et le métal comme le disent au sujet des fientes de nombreux  illuminés. Attendez quelques semaines et ensuite photographiez-vous et vous verrez comme vous serez beau !!!

Se moquer des victimes, c’est bien plus laid, je trouve. Et quand c'est pour donner envie de les éliminer, c'est encore pire.

Quant à cette police qui se mobilise contre ceux qui ont de la compassion, quant à vos vigiles qui ne font qu’obéir  aux ordres du maire en vidant quelqu’un invité à la fête des associations, qui est resté calme et poli mais qui a manifesté sa tristesse par une photo autour de son cou, accrochée à un collier d'SOS racisme, d'un beau couple de pigeons ayant été massacrés par la mairie le 9 septembre... Qu’en dire ? Humain, qu’as-tu fait de ton humanité ?

Il faut rappeler à ce rédacteur  sous ordre et ignorant que les pigeons ne sont pas classés nuisibles.

Il faut rappeler que les fameuses nuisances ne "nuisent" qu'aux gens sales incapables  de retirer en 2 secondes une fiente de pigeons.

Il faut éduquer les gens à la colocation de la terre, pas à s'en croire les propriétaires, autorisés de surcroît à démolir cette planète en en détruisant ses enfants.

Il faut réapprendre que la fiente séchée mise dans un jardin comme dans un pot de fleur est un engrais miraculeux et non nuisible, lui, pas comme  les engrais chimiques !  Ils  ne manquent pas de refléter la nocivité d'une espèce  qui détruit  sa planète  comme  un singe débile qui scierait sa branche.

 

Lorsqu'il y aura enfin des pigeonniers , chose que peut s'offrir sans souci   notre riche ville de Cachan, selon mes sources excédentaire  de 4 millions et demi d'euros entre 2007 et 2008, qui dépense  des sommes énormes en festivités: 340.000 euros en 2008, nous pourrons utiliser les fientes pour remplacer les engrais poisons.

Rappelons qu'à ma connaissance cachan a les impôts locaux les  plus chers du val de marne et qu'elle peut donc payer 2 pigeonniers contraceptifs sans problème.

Je mets donc en copie   Mme Bourdin. 

Je ne le répéterai jamais assez: Si on  veut sauver les vivants de la Terre qui restent, y compris nous, il faut penser à modifier le point de vue de chacun.

 

Ne plus jouer les Torquemada en se voulant contre toute évidence  le centre du monde, ne plus se croire tous les droits sur les autres espèces, voilà ce qui fera de l’homme un être enfin viable à long terme et respectable. Donc  non destructeur, non dangereux pour lui comme pour les autres. Quelqu'un qui saura enfin sans que l’on ait besoin de  le lui dire sans cesse qu’il ne peut plus  massacrer et torturer impunément les autres animaux.
Avouez que nous sommes barbares avec eux sous bien des  prétextes, du plus imbécile comme au sujet des soi-disant nuisances des pigeons, à des choses qui se veulent plus sérieuses comme la recherche (mais ne le sont pas, la science est frileuse mais gagne à ne pas faire d’essais sur animaux. Lire à ce sujet le site  d’Antidote.)

 Ainsi, les cirques avec animaux…une ignominie cruelle et moyenâgeuse,  sont à proscrire si on veut apprendre aux enfants la seule chose indispensable à notre survie : le respect de l’autre sous toutes ses formes. Je n’ai pas dit l’amour. Parfois l’amour arrive de surcroît, lorsque l’autre est enfin vu pour ce qu’il est, un alter ego pathétique et ne voulant, lui aussi, qu’être respecté, aidé, considéré comme autre chose que de la merde à jeter   par un tyran à l'  imaginaire pathologique et phobique alimenté par des articles (faites  passer, il est non signé ) aussi stupides et specistes que celui dont il s’agit sur le site de la mairie. 

Mais l’amour n’est pas indispensable pour avoir de l'éthique et donc le sens de la justice. Sens de la justice que notre maire avocat devrait avoir, non ? 

 



Est-ce si monstrueux comme idée, M. Le Bouillonnec ?
Est-ce si éloigné des idées que vous défendez au PS ?
En tous cas, je suis certaine que c’est proche des idées de l’écologiste Jeanne Bourdin.
Merci de votre attention, 

Salutations distinguées,

 
J.Benchetrit. 

Pour ceux qui ne l'ont  pas encore vu, un incontournable film à la fois charmant et instructif de B. Marquet, mis qui, hélas, du moins en introduction, reprend cette parole  stéréotypée  au sujet des pigeons: "nuisances." Je trouve aussi que sa photo en noir et blanc du pigeonnier sur son site le met peu en valeur. mais tout le reste st génial, donc... allez y :

http://www.ambassadedespigeons.com/LAmbassade_des_Pigeons/accueil.html

====================================
Comment ne pas penser à ceci ?  
Illustration d’un livre d’enfants. Le titre dit “Les Juifs sont notre malheur” et “Comment le Juif triche.” Allemagne, 1936.
 

Dans les années 30, le nuisible à éliminer selon la propagande nazie, c'était "LE" JUIF. ici, assimilé à d'autres oiseaux que les pigeons, des corbeaux phobogènes, eux aussi pauvres victimes classés nuisibles par l'animal féroce humain.

La propagande anti- animaux boucs émissaires désignés par la propagande hygiéniste comme "en trop", ou pire encore, "nuisibles", est aussi efficace et fait appel au même mécanisme mental.  Les gens s'habituent à leurs massacres comme ils ont fini par faire taire leur conscience dans la banalisation de l’épuration ethnique orchestrée par les nazis. La structure mentale est la même. La saloperie de haine aussi. 
Le mal est banalisé, le barbare est un banal rond de cuir en costume-cravate.
la mort est toujours donnée par des entrepreneurs industriels pour qui chaque victime est comptée mais ne compte pas.
La raison de la mise à mort est toujours aussi fantasmatique, une guerre secrète entre des "ennemis" même non agressifs, et ce,depuis, les bébés jusqu'aux vieillards et l'humanité en péril quine fait que se de fendre, belle innocence que celle du barbare!!!
Humanoïdes, usurpant le beau nom d'humains, vous n'avez pas changé.

Ça vous fait trop jouir de vous sentir tout-puissant et ayant droit de vie et de mort sur des innocentes victimes. ça compense votre sentiment d'impuissance sur bien  des plans(cf. le succès des aphrodisiaques)
Le
 barbare  hideux est toujours présent sous le maquillage et le costume. Persona signifie masque. Et sous le masque, votre réel fait peur, le désir de nuire est toujours présent, votre appétence pour la cruauté est intacte. Vous, délateurs, destructeurs, tueurs, bras armé, indifférents, lâches témoins de l'ignominie,vous devriez le savoir : vous êtes les  vrais nuisibles.
 C'est à cause de gens comme vous que nous sommes  en danger du retour de toute  barbarie de type nazie.

 
Clic pour un repas animaux:http://www.clicanimaux.com/
  
 





Commenter cet article

jo 02/10/2009 13:14


Clodine, j'ai renvoyé corrigé et amelioré je crois car il était mal ecrit ce qui est un comble, vu le titre!
:) 


Guern' de Bé 02/10/2009 11:59


J'ai déjà lu cet article...il y a quelques jours. Je n'avais pas laissé de commentaire, parce qu'il y a pas grand-chose à en dire. Tu as raison, et ça me fait de la peine de l'écrire et de le
penser...C'est un discours absolument insupportable pour la plupart des humains...Je tente parfois d'en parler avec certaines personnes qui se pensent ouvertes d'esprit...mais ça, elles peuvent
pas. Elles ont vite fait de me faire taire...Ca ne les intéresse absolument pas, elles ne veulent pas le savoir...elles se bouchent les oreilles, elles me traitent d'emmerdeuse...Et c'est toujours
le même argument qui ressort : tu ferais mieux de t'occuper des humains, des enfants, etc.
Mais bon, moi aussi je suis misanthrope et ça s'arrange pas avec le temps...