En toute rigueur éthique, être le plus fort ne donne que des devoirs, et surtout, malgré ce que font les hommes aux animaux au nom de leur fantasmatique supériorité de "valeur"(?) , ne donne aucun droit. Pour accéder à cette réalité salvatrice, il faut s'armer d'une solide lucidité qui, combattant notre rêve mégalomaniaque, nous réveillera, formant enfin une possibilité de penser  notre condition et  celle de nos victimes, les AUTRES animaux. C'est penser à rebrousse -poil de la pensée commune, donc vraiment penser, que de vouloir se pencher sur le réel en dehors de tout préjugé, de toute idéologie totalitaire comme l'est l'humanisme, religion de l'homme qui se croit DIEU  et délire avoir tous les droits du simple fait de ne pas être né animal, ce qui est d'ailleurs un DÉNI car nous en sommes, des animaux. Le déni du réel, au service du désir de ne pas savoir ce qui blesse son narcissisme, est très fort chez l'homme.C'est son adversaire car il s'y enferre pour ne pas savoir ce qu'il fait, et donc pour résister à sa critique. La non-pensée de la violente religion humaniste s'oppose à toute évolution-maturation , condition nécessaire à la véritable civilisation. Etre civilisé, c'est se mettre au service de sa  pulsion de vie. Or le principe du plaisir qui mène notre humanité narcissique est au service de la pulsion de mort:"Là où est le ça, le sujet doit advenir." Freud. 
  accueil:clic  

 

__,_._,___

Vendredi 25 septembre 2009 5 25 /09 /Sep /2009 13:12
- Publié dans : Pigeons, nos amis martyrisés, diffamés, affamés... - Par Jo Benchetrit

Article  dédié  à
_m. Le Bouillonnec, député maire de Cachan et aux autres maires de France : rien de plus symbole de paix qu’un pigeon et de plus pacifiant qu’un pigeonnier !

Tout le monde est pour une régulation des naissances des animaux domestiques abandonnés dont sont les pigeons.

Tout le monde, y compris les sociétés tueuses et les mairies savent que tuer n’est pas une solution, les populations se reproduisant très vite et tout est à refaire. C’est donc de l'argent jeté par les fenêtres.
Tout le monde sait que la contraception,   donc les pigeonniers, sont LA SOLUTION.

Mais les mairies trainent des pieds.
Nous, les ennemis de la barbarie, comme les ennemis de l’argent jeté par les fenêtres, mais tous voulant une régulation des naissances de la gente persécutée et malheureuse des pigeons aux pattes mutilées par les fils(entre autres des poubelles qui traînent dans les rues), affamés par une loi inique,  et les corps éventrés par les pics, nous voulons des pigeonniers, grands, bien faits, avec le milieu adapté aux alentours(300m autour du pigeonnier).

_SVP, monsieur le maire, des pigeonniers contraceptifs dans   Cachan ! Stop à la torture.

 




Les pigeons  sont toujours symboles de paix et d'amour. Les temps changent et les bobos obsessionnels veulent les éliminer.
On arrive cependant à leur trouver à nouveau une vertu: leurs fientes, ce pourquoi ils gênent.



 A m. Le Bouillonnec, député maire de Cachan  et aux autres maires de France qui ont cette pratique qui consiste à organiser des captures de pigeons suivis de tortures et de mort: Il faut faire INTELLIGEMMENT  des pigeonniers, et pas par des sociétés tueuses qui les sabotent volontairement (faut d'ailleurs surveiller les alentours  afin que des entreprises de "dépigeonnage"  ne viennent casser les pigeonniers ou ouvrir des nichoirs proches condamnés, par exemple, et qui, comme par hasard sont souvent ouverts, on se demande qui a interêt à le faire).

Que les pigeons vous indiffèrent ou pas,  inutile d'aimer les animaux pour détester la souffrance  qu'ils subissent. On peut être contre la cruauté sans  aimer ceux qui en sont victimes et il est de notre devoir de défendre quelqu’un qu’on ne connaît ni n'aime pas plus que ça ! Défendre les   êtres non protégés par la loi que sont les animaux ou autres animaux dits humains, selon l’actualité,  ce n’est pas les aimer mais aimer plus que tout accomplir son devoir.
 Le devoir et la dignité de tout homme résident dans sa capacité de solidarité. Vouloir tuer cette capacité est moche et dangereux.   Je sais  que M. Le Bouillonnec est d'accord sur ce point.  Et pourtant...il m'a viré de la fête à cause de ma solidarité avec le peuple des opprimés , un peuple certes animal, et alors? "On n'a pas un coeur pour les hommes et un coeur pour les animaux. On a un seul coeur ou pas de coeur de tout." Lamartine.

 

 

A propos du rat-cisme:

Le pigeon  est un ange déchu de la planète des hommes.
Il est  passé du statut enviable de privilège des nobles à celui de rat. Le tout en moins de qq siècles, après avoir été pour certains, médaillés comme Vaillant, il y a peu. 

Intéressant de voir à présent  la comparaison des pigeons et des rats. A chaque fois qu'on a traité de rats une partie de la population, cette partie, par exemple, en occident, les juifs, puis les arabes (victimes de "ratonnades") se sont retrouvés livrés à la saloperie de ceux qui les ont ainsi  invectivés. Comme ces pauvres rats ou ces malheureux pigeons traités de rats que l'on assassine à tour de  bras.

Pour l'homme, tout rat est à haïr, à t'ra(t) -ire. Ire de colère!
le rat est l'étalon-or de l'objet  à détruire pour calmer ses angoisses.
Pauvres rats, pauvres êtres "ra(t)-ifiés" donc réifiés.
Donc pauvres pigeons.

mais aussi pauvres ragondins et autres classés "à tuer" par notre espece impitoyable qui ne voit pas qui detruit la planète vivante en ce moment.
    

Les pigeons  sont toujours symboles de paix et d'amour, par ailleurs.On les torture dans la même indifférence qu'il y a peu, dans les années 40 en France, à l'encontre d'autres personnes dites rats.
On arrive cependant à leur trouver encore une vertu: leurs fientes, ce pourquoi ils gênent.

Jugez plutôt. Heureusement, beaucoup de monde, y compris des rat-cistes    à l'egard des pigeons  ( oui, on les tue, comme si c'était normal*... font désormais l'apologie des pigeonniers contraceptifs pour leur efficacité et leurs fientes.

 
*"banalité du mal", tare humaine  qui a mené à l'acceptation facile du nazisme par des ronds de cuir qui l'ont mis en place et géré sans que ces gens semblent des monstres, comme le dit HANNAH ARENDT)
 




 

Voir les 12 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil

Bienvenue in Réel's

Il y a actuellement  

24199

  personnes connectées à Over-Blog dont  

9

  sur ce blog

  Tu ne verras pas ici de quoi te dire: "Je le vaux bien". Mais peut être: je ne peux pas valoir si peu. Je lutte! Merci d'être à mes côtés contre le mal banalisé de la torture des animaux.

Ego pas Narcisse.

  • Jo Benchetrit
  • politique animaux enfants écologie actualités
  • Etre freudienne et donc lacanienne, permet de savoir ceci:lorsque l'on est cruel, on est regressé, donc on est malade dune maniere ou d'une autre.Le psychisme ne peut subir sans dommage notre barbarie.

Recherche

liens ANIMAUX ET PSYCHANALYSE

Viande sur pied.

 

C'est l'oeil d'Abel qui nous regarde, nous les Caïn qui sacrifions notre humanité en même temps que nos frères animaux à notre "frèrocité".

Ego pas Narcisse.

  • Jo Benchetrit
  • politique animaux enfants écologie actualités
  • Etre freudienne et donc lacanienne, permet de savoir ceci:lorsque l'on est cruel, on est regressé, donc on est malade dune maniere ou d'une autre.Le psychisme ne peut subir sans dommage notre barbarie.

Les autres textes

Recommandez-moi!

Cliquez un jour !

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés