Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Accident de chasse. Recherche au sang: le fils tue son père en voulant tuer un sanglier blessé depuis le matin...

19 Octobre 2011, 09:41am

Publié par Jo Benchetrit

 

On s'apesantit sur le malheur psychologique du fils...pauvre bête!

Et pour le pauvre animal blessé, c'est dur psychologiquement? Et physiquement?
Quand on élève un fils à devenir un tueur de pauvres êtres innocents (forcément) qu'on traque dans leur territoire, ne leur laissant aucune chance avec des armes perfectionnées,  faut pas non plus pleurer sur les conséquences de son in-éducation.
La chasse est un loisir indigne, comme la corrida. une des horreurs de l'in- humanité.

 

La chasse au sang racontée aux chasseurs par des chasseurs:

 

Qu'il chasse à l'affût, à l'approche ou en battue (le mode de chasse où l'on blesse le plus), le meilleur tireur du monde a blessé ou blessera involontairement un gibier. Le devoir du chasseur est de tout faire pour tuer net et bien mais s'il blesse, son autre devoir est de tout mettre en œuvre pour retrouver l'animal blessé. C'est probablement ce que tous les chasseurs dignes de ce nom pensent et désirent. Malheureusement, leur comportement ne favorise pas la réalisation de ces principes car par négligence ou ignorance, par passion ou précipitation, ils agissent souvent de telle façon que de nombreux animaux blessés sont définitivement perdus.
Entre 10 et 20 % des animaux tirés sont blessés et ne sont pas recherchés ou le sont mal. Il est inconcevable que cela continue pour l'éthique de la chasse, pour une meilleure connaissance des prélèvements et pour la valeur économique de la venaison.

Commenter cet article

Guern de bé 28/10/2011 12:44



C'est pas vraiment de l'in-éducation, c'est juste une mauvaise éducation...En tout cas, je vais pas pleurer pour le chasseur qui a tué son fils. Si ça peut lui mettre un peu de plomb dans la
tête...