Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Agonie d'un bovin. Maltraitance en abattoir. Notre gâchis dans envoyé special du 10 novembre 2011

9 Novembre 2011, 13:29pm

Publié par Jo Benchetrit

Je suis en colère.
Je suis triste.
Je suis eprouvée  par l'animal humain dont je suis.
Sur 1 milliard  et demi de ces martyrisés par l'industrie agro-alimentaire  tués , 600 millions d'animaux achetés pour être mangés, sont jetés à la poubelle en France chaque année.
Et ça n'est qu'un milliardième des horreurs subies pour votre bide et votre dechèterie! T L'abomination de la viande, c'est de votre fait, de votre faute, vous qui trouvez normal de manger des produits animaux an lors que même votre santé peut très bien s'en passer. Et le doit bien souvent.
Même si vous n'êtes pas végé, au moins mangez en bcp moins et aussi ne jetez pas. C'est honteux de jeter. Toute cette souffrance pour la poubelle: 38 kg de bouffe comestible jetée par seconde dans notre pays de "pauvres malheureux" dans la dèche! (decheterie?)!
Et après on pleure sur nos deniers! Seriez vous une bande de tartuffe dépensiers? A ce propos , demain soir voir sur France 2 une émission sur le gâchis honteux des pleurnicheurs français et d'ailleurs et leur luxe car ce que vous jetez prouve que vous avez trop de fric: Emission du 12/11/2011

 

Connectez vous pour donner votre avis Etoile off Etoile off Etoile off Etoile off Etoile off             Les autres épisodes

 

Synopsis de l'émission

Au sommaire :
Gaspillage alimentaire : plongée dans nos poubelles - Particuliers, cantines scolaires, hypermarchés : les poubelles débordent de produits alimentaires. Chaque Français jette en moyenne vingt kilos d'aliments par an. Sept kilos sont encore emballés et les treize restants se composent de restes de repas, mais aussi de fruits et légumes abîmés.

 

Ici, un  cas des innombrables maltraitances que subissent ces pauvres innocents pour vous complaire.   Quelqu'un l'a dénoncé. 

Un abattoir du Calvados doit répondre d’une série d’infractions graves liées à l’abattage d’un bovin. Au-delà de l’aspect légal de cette affaire, c’est pour dénoncer la terrible souffrance entourant la mort de cet animal que la Fondation 30 Millions d’Amis a souhaité se constituer partie civile.

Agonie d'un bovin : la Fondation partie civileLa juridiction de proximité de Lisieux (14) jugera prochainement un abattoir pour infractions relatives « aux procédés d'immobilisation, d'étourdissement et de mise à mort des animaux et aux conditions de protection animale » selon l’arrêté du 12 décembre 1997. Des manquements présumés auraient en effet causé la mort d’un bovin dans d’intolérables souffrances le 15 octobre 2009.

« Brusquerie des employés »

En effet, selon nos informations, un bovin coincé à la suite d’une chute dans le couloir menant au box d’immobilisation se serait trouvé dans l'incapacité de se relever. Les employés de l'établissement auraient usé abusivement d’un aiguillon [sorte de bâton à impulsions électriques, NDLR] sur son corps et sa tête pour qu’il se relève. L’animal aurait ensuite été ceint par les cornes avant d’être soulevé par un chariot élévateur. Une étape qui pourtant ne doit être réalisée, selon la réglementation en vigueur, qu’une fois l’animal mort. La nuque du bovin, encore conscient, se serait brisée, entraînant sa mort.

La Fondation partie civile

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui se bat depuis de nombreuses années pour l’amélioration des conditions d’abattage des animaux de ferme, s’est constituée partie civile auprès de la juridiction de proximité de Lisieux. La date du procès n’a pas encore été fixée.

*Direction Départementale de la Protection des Populations

Photo : © kateri20 - Fotolia.com

Commenter cet article