Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

André Viard dit l'aficion "victime" des anti-corridas "comme des juifs persecutés par les Nazis".

11 Décembre 2013, 08:00am

Publié par Jo Benchetrit

L' ex-matador est piqué.  Pour lui, ça ne "gaze" plus. Comme dit je sais plus qui, "passé les bornes, y a plus de limites."
Cet ex-déshonneur du journal Libération (c'est avec lui que je n'ai plus acheté Libé, horrifiée qu'un canard de gauche fasse la part belle aux pires des exploiteurs, ceux des animaux)) nous a fait une bouffée délirante en assimilant l'état des aficionados et de leurs complices publicitaires à des porteurs d'étoiles jaunes poursuivis par les criminels nazis. Pourquoi? Parce qu'il sent que la corrida joue ses dernieres heures???

il a oublié ceci:

nazis et corridas

 

Vous allez le lire, ne piaffez pas d'impatience, mais d'abord, comme contre-poison, vous avez droit à la réaction de maître Arno Klarsfeld de la FLAC: 

 

 




COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC
Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas

Association basée à Agde dans l'Hérault. 

 

La FLAC dénonce l'amalgame honteux contenu dans l'édito publié le 9 décembre 2013 par le chroniqueur taurin André VIARD. D'autant plus que celui-ci persiste et signe...  Voir l'article ci-dessous.

http://www.francebleu.fr/infos/pas-de-treve-pour-les-anti-et-pro-corrida-1096082


 
L'avocat international Arno KLARSFELD et le professeur Hubert MONTAGNER, tous deux membres de la FLAC, s'indignent de ces propos scandaleux passibles de poursuites judiciaires...

Ci-dessous, le courriel que nous a adressé Arno KLARSFELD le 9 décembre dernier:

"La comparaison est indigne.

Ceux qui s'opposent à la corrida ne sont pas des nazis, mais des hommes et des femmes de bonne volonté qui estiment que les animaux ont une conscience et s'opposent à ce qui avilit l'animal pour le plaisir de la foule.

Les aficionados ne sont pas des enfants juifs qui ont été exterminés mais des individus qui prennent du plaisir à voir assassiner lentement et esthétiquement un taureau.

J'espère que bientôt la corrida deviendra illégale.

Arno Klarsfeld".


Nous précisons, à l'attention des journalistes qui souhaiteraient joindre Arno KLARSFED ou Hubert MONTAGNER, que nous leur transmettrons avec plaisir leur no de portable respectif.


Merci
Cordialement


Thierry Hély
Porte-parole de la FLAC
www.flac-anticorrida.org

06 23 94 84 83

 



Vlà la chose étrange, quoiqu'en psychiatrie, je suis assez blasée:

 
LE SYNDROME DE L'ÉTOILE JAUNE



"N'achetez pas chez les Juifs !", 1933

 

En 1933, à l'initiative des SA, de sinistres consignes apparurent sur les murs d'Allemagne sur lesquelles on pouvait lire : "N'achetez pas chez les juifs !" Deux ans plus tard, en 1935, sous l'impulsion de Goebbels et Streicher, des «manifestations spontanées» furent organisées contre eux. Et le 1er septembre 1941, le port de l'étoile jaune fut instauré par un décret signé par Reinhard Heydrich.

En 2013, quatre-vingts ans plus tard, les mêmes sinistres consignes fleurissent à nouveau sur les murs de nos arènes, et sont répercutées via internet et les réseaux sociaux vers toutes les entreprises "coupables" d'associer, fusse de manière minime, leur image à celle de la corrida.

Mais en 2013 l'histoire s'accélère, et des "manifestations spontanées" violentes et xénophobes, ont également été organisées par des associations moralement irresponsables - mais pas pénalement - contre la communauté des aficionados : violences contre les biens et les personnes, tentatives de boycot de livres, de revues, menaces contre des magasins, des restaurants, des libraires...

La xénophobie la plus abjecte qu'on ne pensait pas voir renaître est en passe de se banaliser, provoquant chez les aficionados des sentiments mitigés, allant de l'incrédulité à la colère, mais à aucun moment de peur ou de culpabilité.

Afin de mettre un terme à cette dérive inacceptable, des actions ont été entreprises, et d'autres le seront, pour que la justice passe et sanctionne durement ces mouvements xénophobes et violents qui ont pris pour cible la communauté des aficionados. Et nous attendons d'elle qu'elle dise le droit et garantisse nos libertés fondamentales en sanctionnant les délinquants. 

Sinon, dans le cas oú nous nous sentirions abandonnés par elle, ce que nous ne pouvons malheureusement exclure dans la mesure oú madame Taubira, sa ministre, s'est positionnée en faveur de l'abolition des corridas, 
dans le cas oú nous serait dénié par la menace le droit de transmettre notre culture à nos enfants, 
dans le cas oú ces attaques innommables contre notre liberté de penser, d'agir et d'organiser porteraient atteinte à ces droits fondamentaux pour tous les citoyens, 
dans le cas oú ces attaques inadmissibles ne seraient pas punies et mettraient en péril la santé économique de notre activité et les emplois qu'elle génère, 
alors, je vous le dis, nous nous souviendrions de nos aînés, de la levée des tridents à Nîmes et de la résistance dacquoise incarnée par le maire Milies Lacroix. 

Et alors, je vous le dis aussi, si après avoir épuisé toutes les voies du droit qui demeurent notre ligne de conduite et justifient les appels au calme que nous rééditons aujourd'hui, 
si l'injustice doit être la règle, que les xénophobes radicaux du terrorisme animaliste, après avoir mesuré notre patience, se préparent à affronter notre colère : ils savent où nous trouver, mais nous savons aussi.

Nouveau cas d'intimidation signalés dans des dépôts de presse. Le message est clair : Terres Taurines doit disparaître des présentoirs. 

André Viard 

 
 

Commenter cet article