Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Animaux domestiques, de compagnie : stérilisons. ils ne doivent plus exister si nous les aimons.

20 Mars 2012, 20:59pm

Publié par Jo Benchetrit

La domestication est une des catastrophes que les humains ont imposées aux animaux. Les animaux, jusque là, s’adaptaient à leur milieu et, au bout de milliers, voire de millions d’années, ils étaient raccord avec leur écosystème. Ils  transmettaient ce savoir, comme tout animal sauvage, à leurs enfants. Et, ainsi, tout allait à peu près au mieux.
Puis est arrivé l’homme, qui, les raptant, les a gardés hors du milieu et les a rendus infoutus de se débrouiller sans  lui. Ce qui fait que si la terre était enfin libre du fléau humain, les animaux domestiques auraient du mal à survivre et finiraient sans doute pour beaucoup par mourir.
Or, les hommes adoptent puis abandonnent les animaux de compagnie, et à présent la terre entière est couverte de chiens  et chats faméliques. Là  où les hommes ont faim, les animaux sont encore plus squelettiques, et souffrent encore plus de soif et faim.
Là où il y a abondance, comme dans nos Antilles où il n'y a pas de refuges, les chiens et chats errants sont aussi faméliques car les poubelles sont protégées et ils ne peuvent pas plus manger que là où sévit la famine humaine.

500.000 chiens et chats, rien qu’en France, sont tués par an.
Faute de maître , faute de désir de les garder. Euthanasies de confort.
Bien entendu qu’il faut stériliser et en finir avec la domestication, esclavagisme des animaux, fragilisation, mis à la disposition de n’importe quels dingues, de monstres comme les chasseurs en particulier d’Espagne…mais tout cela, il est évident que les gens de la PA doivent le savoir et l’admettre. L’amour des animaux passe par le respect du droit de ne pas naître si c'est pour souffrir.Et evidemment,  en tant que vegetalienne, je ne suis pas pour les animaux  de boucherie, de tout produits animaux, de tests etc. En fait, la structuration de l'humain en adulte passera par le respect de l'Autre et la liberation des animaux ou n'arrivera jamais comme on peut hélas le craindre.

 Liberer un animal de compagnie ou autre domestique n'est pas le mettre dehors, au contraire! C'est le steriliser car ni lui ni sa descendance, jamais ne saura s'adapter au milieu  hors des hommes, trop souvent leurs tortionnaires.


Commenter cet article