Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Charlie Hebdo et les intouchables qui ne rient pas. La religion surtout fanatique est une maladie infantile.

19 Septembre 2012, 06:13am

Publié par Jo Benchetrit

 

http://www.letelegramme.com/complements/2012/09/18/1842517_capture-charlie-hebdo.JPGL'humour comme forme de résistance aux conventions et au fascisme est la méthode non-violente de Charlie. Bravo à eux de   montrer la voie de la non-collaboration avec les fachos de tous poils. Nous l'avouons volontiers, sans nous en vanter: ce n'est pas facile d'être courageux. Nous sommes tous tentés de nous coucher devant les terribles menaces que font régner les tyrans qui se veulent intouchables. Il y eut les massacres des megalos Staline, Mao, Pol Pot, Hitler...Là, c'est une nébuleuse sans chef connu, sinon Dieu, un peu comme comme avec l'Inquisition, mais sans pape:  les islamistes.
A un niveau international comme national, dans notre quotidien aussi, et c'estce que nous, protecteurs des animaux et de leurs droits, nous faisons sans cesse:  il faut savoir dire NON  à tout régime de terreur.
Bravo à Charlie, c'est vachement courageux. Espérons  malgré tout que des dingues ne seront pas à nouveau déchaînés...ce qu'ils cherchent pour se rallier leur congénères modérés comme tout l'monde...tant qu'on ne se sent  pas attaqué, à tort ou à raison. Tous les fachos du monde veulent le désordre pour ça.

Il n'en reste pas moins que la paranoïa qui est la personnalité selon Lacan, est un réel handicap pour ceux qui n'ont pas en eux l'antidote: la possibilité de prendre des distances par rapport aux dits. Et donc la possibilité de se voir dans tout le ridicule qui nous affecte et que nous sommes parfois, en particulier quand nous collons à nos croyances. il faut avoir l'accès au symbolique pour savoir rire de soi(comme dans l'humour juif). C'est dur de parler la langue universelle de l'humour à ceux qui   sont atteints de la paranoïa banale qu'on peut dire "normale" mais rendue folle car  sans symbolique, cad sans capacité de prendre du recul. On voit ça chez les enfants qui croient qu'on se moque d'eux si on fait de l'humour à leur sujet. 
Au passage, pensez-y si votre enfant manque de confiance en lui. Cherchez le railleur. L'enfant est un parano fragile et vulnérable.
La religion ne permet pas de mûrir si on en reste à vouloir rester pour toujours le fils de Dieu le  père-qui-sait-tout.
Il faut savoir tuer (symboliquement) le père, dans la fin de l'Oedipe, pour  pouvoir sortir de l'enfance. Il faut savoir se tuer (symboliquement aussi!)en tant qu'enfant merveilleux du narcissisme primaire pour devenir adulte.
Le fanatisme de type religieux, y compris athée comme ce fut le cas en URSS, en Chine , ne le permet pas.
Ça me rappelle le livre "La Plaisanterie" de Kundera, son 1° roman. Un joke avec une fille qui lui plaisait, sur une carte postale lue par je ne sais  plus qui, l'a prise au 1° degré et a dénoncé le heros, ce qui a infléchi sa vie dans le régime totalitaire qui régnait :

Sur Wikki:
La Plaisanterie (titre original : Žert) est un roman de Milan Kundera publié en 1967, dont l'histoire se déroule dans la Tchécoslovaquie (Kundera emploie plutôt les appellations de Bohême et Moravie) de l'immédiat après-guerre jusqu'aux années précédant le Printemps de Prague.
"Ludvik Jahn, étudiant et activiste communiste, est exclu du Parti, renvoyé de l'Université et enrôlé de force dans l'armée avec les « noirs » (déviants politiques et ennemis de classe du régime socialiste tchèque) pour avoir, dans une carte postale destinée à une jeune étudiante qu'il courtisait, inscrit une phrase au second degré : « L'optimisme est l'opium du genre humain ! L'esprit sain pue la connerie ! Vive Trotsky ! »".
Voilà ce qui se passe quand un tyran règne.Et surtout quand tout le monde soit, accepte volontiers, soit se résigne mais ne bouge pas.
LA PEUR est mauvaise conseillère. 
C'est sans doute la peur qui fait que les ministres signataires de motion anti corridas se retrouvent muets depuis qu'elles sont au pouvoir, alors que le pro-corrida, Valls, ministre influent, se voit, lui, assez en confiance pour se déverser sur son goût morbide.
Pour en revenir au sujet, on sait que des abrutis de racistes qui ne pigent rien, décidément, soutiendront Charlie, sans  se rendre compte qu'ils sont tout autant dans le collimateur! OK. Mais comment faire? c'est dur d'être soutenu par des cons(aussi!)...
sur le dessin de couverture du charlie d'aujourd'hui: Il a un tort, je comprends mais il induit l'idée qu'il y a  2 religions intouchables , que l'on ne peut jamais critiquer , sans se retrouver en procès.  NON,on peut rire de Moïse, pas de Mahomet. Ce qu'on ne peut pas , c'est rire des victimes. Car ça, c'est un rire nazi. On ne doit pas rire pour tromper comme le fit Dieudo. Calomnier n'est pas permis. Surtout que le but commun à Dieudonné et à ses amis nazis, on le connaît, et il a de quoi faire peur. Il faut savoir dire non aux adeptes de toutes tyrannies, et c'est tout.
""La liberté de la presse est-elle une provocation ?", a-t-il demandé.


"Ça peut polémiquer mais ce n'est plus la question qu'on se pose étant donné que quoi qu'on fasse ça polémique, ajoute Charb Cité par le site internet RTL.fr. Si on commence à se poser la question de savoir si on a le droit de dessiner ou pas Mahomet, si c'est dangereux ou pas de le faire, la question d'après ça va être est-ce qu'on peut représenter des musulmans dans le journal, puis la question d'après ça va être est-ce qu'on peut représenter des êtres humains dans le journal etc. et à la fin on ne représentera plus rien, et la poignée d'extrémistes qui s'agitent dans le monde et en France aura gagné.""

pub pour eux:
http://sphotos-a.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-ash3/598872_460540917302385_1029774274_n.jpg

 

Commenter cet article