Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

CIRQUE PINDER DECEMBRE 2011? PLACES gratuites OU AU CONTRAIRE TRÈS CHERES POUR LES ELEPHANTS?

24 Décembre 2011, 12:56pm

Publié par Jo Benchetrit

Mais pourquoi diable était elle dans cette galère?JE TRANSMETS CECI QUI EST UN MAIL REçU., AVEC MA REPONSE  en 1°

 

Merci, Victoria, je divulgue votre mail.
Cependant, vous dites être de mes lectrices. ça me touche. Mais je me sens assez inutile si,malgré ça, vous avez emmené votre fils au cirque. Je vais utiliser ce mail(en ôtant votre nom) sur mon blog. Il sera peut etre plus efficace que mes articles, sait on jamais.
Mais si vous pouviez ecrire à la presse, aux publicitaires, aux maires qui acceptent ces abominations,là,  le maire de paris,et celui du 12°, je crois que vous feriez  oeuvre utile. Une pensée aux éléphants martyrs et chaque lecteur devrait en faire autant..
Sachez que certains maires ont d'ors et dejà interdit les cirques avec animaux, comme D. Voynet à Montreuil. Malgré certaines incohérences de Mme Joly vis à vis des animaux, je pense qu'EELV sera la seule grosse organisation à pouvoir nous soutenir dans ce combat rude.  
Avec mes meilleurs voeux pour Noël, à  vous et à votre garçon si lucide dejà et sur qui je compte pour refuser à l'avenir ce genre de spectacle.  mais jespere que vous ne  lui en proposerez plus non plus. 


Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: psychanalyse-et-animaux.over-blog.com 

le nouveau "spectacle" du cirque Pinder
Victoria L 

 


Madame, Monsieur,

Hier soir, le 23 décembre 2011, j'ai eu l’occasion de voir, dans le 12ème arrondissement, sur la pelouse de Reuilly, le nouveau spectacle du cirque Pinder.

J'étais avec mon fils (7 ans), que j'essaie, malgré la pression quotidienne d'une société oppressante, d’élever dans des valeurs profondément respectueuses envers d'autres formes de vie.

Malheureusement, devant ce spectacle du cirque Pinder - la version empirée du spectacle dont la presse a pas mal écrit -, les questions de mon fils sont restées sans réponse de ma part. J'ai été incapable de lui expliquer l'inexplicable, de lui mettre en mots rationnels l'irrationnel de la pratique de dressage.

Voici les faits : sous les commandes du dresseur Edelstein, ses cinq éléphants continuent à être forcés à rester assis, malgré les risques (impressionnants pour le système digestif des animaux !) et le caractère grotesque de cette idée. Mais un nouveau« numéro », voulu l'expression d'une prétendue symbiose entre le dresseur et l'animal (ô combien fausse, ô combien maltraitante !), fait qu'un de ses malheureux éléphants doit rester aux genoux. Geste extrêmement difficile pour une lourde pachyderme, qui a beaucoup de mal à l’exécuter, qui souffre visiblement et qui a même du mal à se relever. Pendant une longue minute, le public se tait et retient sa respiration, parce que la souffrance de l'animal est évidente et réelle, mais, malheureusement, la prise de conscience ne se produit pas ou s'efface vite, sous les applaudissements et le besoin de se « divertir » (si inconsciemment, si cruellement).

Mon fils me demande : « Est-ce que ça lui fait mal ? »Oui, même un gamin de 7 ans le saisit ! Comment fermer les yeux ?!

Je tiens à vous signaler ces faits dans le respect de longue date pour vos actions, en espérant qu'une mobilisation contre ces pratiques soit possible...

Cordialement,
Victoria L 

Commenter cet article