Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Caramel. Pizzeria. sa veritable histoire: Il a été piegé par Taillefert. Manif à Angers le 21/2/14.

18 Janvier 2014, 16:07pm

Publié par Jo Benchetrit

http://images04.olx.fr/ui/4/47/09/1267011142_76033809_3-PERDU-MON-CHAT-ROUX-CLAIR-TIGRE-ANGORA-GSK125-Frignicourt.jpg

MEURTRE AVEC PREMEDITATION AGGRAVÉ PAR DES ACTES DE BARBARIE...

ça coûte combien?
Si la victime est humaine et si vous avez  la chance de commettre ça dans un  état sans peine de mort, vous écopez de perpet en peine incompressible.

Mais si c'est un animal, le cynisme humain est alors à son comble et si vous avez peu de chance, vous repartez avec un petit sursis de rien du tout...c'est le cas de Taillefert, vu la honteuse mini-peine requise.

J'ai pris cette photo sur le net, d'un chat perdu à Reims en 2010. peut etre est-ce lui, ou un autre perdu...Attention de ne pas laisser vagabonder vos chats.

D'où la manif du 21/2/14

 

Un chat roux surnommé Caramel, qui est comme celui qu'il a assassiné. Son tortionnaire  s'appelle Frederic Taillefert, on s'en souviendra! son portrait est ici, celui deTaillefert aussi.

Voici comment la soude a tout rongé après  une nuit d'horreur:

http://img.over-blog-kiwi.com/0/23/90/40/20140112/ob_57fdd7_caramel-bis.jpg

 

 

Procès de Frederic Taillefert, le bourreau de chats d'Angers- brissac. Caramel: le verdict est finalement pour le 21/2.

 

Peine ridicule requise au regard de la souffrance infligée à un innocent. Il ne peut avoir que 4 mois avec sursis et peut être moins.

Encourageant pour les psychopathes. Et pour lui, en particulier ! Ce pervers n'en est pas à son 1° chat, selon ses dits.

Il ne s'est même pas  présenté à la justice, ce lâche est  plus couillu face à la faiblesse d'un chat, évidemment!!!!

Soyons nombreux à Angers ce jour-là Contre une justice fantôche qui ne punit pas les tortionnaires d'animaux, tous à la manif. Les droits des animaux doivent s'améliorer et la loi changer. Quand à l'application de cette loi maigrichonne trahie par, quelle abjection!...la 521-1 salie par l'alinéa 7 qui permet corrida et combats de coq*...cette application est absolument inadéquate :

 

Il y a un evenement face book là pour la manif:

https://www.facebook.com/events/1398899123692969/?ref_newsfeed_story_type=regular

La veritable histoire de Caramel, chat piegé, torturé, assassiné:

http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/7063-chat-brule-a-lacide-deception-lors-du-proces.html

Maltraitance - Chat brûlé à l’acide : déception lors du procès

A Brissac-Quincé (Maine-et-Loire), un homme a capturé un chat avant de l’asperger de déboucheur pour canalisations. La Fondation 30 Millions d’Amis, partie civile dans cette affaire, juge « bien faibles » les réquisitions du procureur à l’encontre de l’auteur présumé des faits. Verdict le 4 février 2014.


Du sursis a été requis - Photo : INFINITY - Fotolia

L

’affaire a été étudiée le 14 janvier dernier par le tribunal correctionnel d’Angers, en l’absence du restaurateur, jugé pour sévices graves commis envers un animal domestique. Quatre mois de prison avec sursis et une interdiction de détenir un animal durant trois à cinq ans ont été requis à l'encontre du prévenu par le procureur de la République. Des réquisitions « bien faibles » pour la Fondation 30 Millions d’Amis, au regard de la souffrance endurée par l’animal, alors que le Code pénal prévoit une peine plus lourde pour ce type de délit (jusqu’à deux ans de prison ferme et 30 000 euros d’amende, NDLR).

« Ce chat, je vais finir par l’attraper »

Piégé, retenu en captivité et torturé. C’est le calvaire subi à l’automne 2013 par un chat de Brissac-Quincé (49), surnommé Caramel en raison de son pelage roux. Il n’est pas loin de midi lorsque ce samedi 19 octobre, Jimmy, serveur dans une pizzeria locale, entend son patron visiblement excédé répéter avec obsession : « Le chat roux, je vais bien finir par l’attraper ». Pour arriver à ses fins, le restaurateur installe dans la cour à l’arrière de l’établissement une cage avec une trappe et un morceau de viande en guise d’appât. Le félin y restera prisonnier plusieurs jours sans que ne lui soit jamais servi ni eau ni nourriture. Pire, l’animal sera aspergé avec du déboucheur pour canalisations, ou soude caustique.

Atroces souffrances

Prévenus par les employés de l’établissement, les gendarmes de la commune interviennent. Le félin est aussitôt examiné par un vétérinaire. Le diagnostic est sans appel. « Le chat était irrécupérable. Il souffrait énormément. Il n’y avait rien à faire pour lui. Le vétérinaire a donc pris la décision de l’euthanasier » raconte Michel Bernardin, le président de la SPA autonome du Maine-et-Loire.

Selon le quotidien régional Le Courrier de l’ouest du 26/10/13, le restaurateur aurait reconnu les faits. « J’ai craqué, j’ai pété les plombs tellement j’en avais marre d’avoir des chats errants qui importunent ma clientèle » expliquait-il. Le verdict sera connu le 4 février prochain.

Article publié le : 16-01-14

 

Qu'il ne se fasse plus de souci, il n'en aura plus,  de clientele, après cette terrible pub!  Il s'appelle Taillefert, on s'en souviendra!

 

*Article 521-1

Le fait, publiquement ou non, d'exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 euros d'amende.

 

En cas de condamnation du propriétaire de l'animal ou si le propriétaire est inconnu, le tribunal statue sur le sort de l'animal, qu'il ait été ou non placé au cours de la procédure judiciaire. Le tribunal peut prononcer la confiscation de l'animal et prévoir qu'il sera remis à une fondation ou à une association de protection animale reconnue d'utilité publique ou déclarée, qui pourra librement en disposer.

 

Les personnes physiques coupables des infractions prévues au présent article encourent également les peines complémentaires d'interdiction, à titre définitif ou non, de détenir un animal et d'exercer, pour une durée de cinq ans au plus, une activité professionnelle ou sociale dès lors que les facilités que procure cette activité ont été sciemment utilisées pour préparer ou commettre l'infraction. Cette interdiction n'est toutefois pas applicable à l'exercice d'un mandat électif ou de responsabilités syndicales.

 

Les personnes morales, déclarées pénalement responsables dans les conditions prévues à l'article 121-2 du code pénal, encourent les peines suivantes :

 

- l'amende suivant les modalités prévues à l'article 131-38 du code pénal ;

 

- les peines prévues aux 2°, 4°, 7°, 8° et 9° de l'article 131-39 du code pénal.

 

Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu'une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.

 

Est punie des peines prévues au présent article toute création d'un nouveau gallodrome.

 

Est également puni des mêmes peines l'abandon d'un animal domestique, apprivoisé ou tenu en captivité, à l'exception des animaux destinés au repeuplement.

 


Liens relatifs à cet article


 

 

 

Commenter cet article

jo benchetrit 24/06/2016 18:07

oui, ceise, en effet il faudrait lui refaire dela "pub", à ce monstre impunie par une justice plus fantoche qu'autre chose. une honte ;2 mois avec sursis!

ceise 24/06/2016 16:07

Il a un restaurant a la possonniere 49170 la taverne du prieuré...

maria 22/07/2015 23:32

il merite d avoir le meme sort que cette pauvre bête qui demande qu a être aimée a et je suis sure que mon chat bianco subit actuellement le même sort il est surement retenus par un sadique a st germain les corbeil a la rue de tigery car depuis sa disparition je l entend crier et mon chien aussi sans pouvoir le localiser ils ces tortionnaires méritent le même sort dent pour dent c est sont des lâches de s attaquer au plus faibles ces pauvres chats sans protections si je tenait ce sadique qui s attaque aux chats il passerait un mauvais quart heure il faut denoncers les personnes qui maltraitent les animaux et les enfants ils vont de paire qui fait du mal aux animaux font du mal aux gents

Jo benchetrit 23/07/2015 07:25

n'oubliez pas de m'envoyer tous les details(date et lieu precis) à mon adresse plus bas.
si il y eu d'autres cas, on verra.

Jo benchetrit 23/07/2015 07:23

desolée: je copie colle votre comm. Merci.

Jo benchetrit 23/07/2015 07:23

maria, je coîe olle votre comm. et lenvoie à des amies dela PA. Pour mieux faire, envoyez la photo là: jobench@free.fr
il faut aussi mettre des affiches et des annonces dans chats perdus, trouvés.. Je vous dirai où encore.
Courage.

Zeller 01/06/2015 17:37

J'aimerais lui faire subir le même sort à ce bourreau. Il ne mérite pas de vivre. Et sa condamnation est nulle. La justice : Qu'a t'elle dans la tête pour donner 4 mois de prison avec sursis et 100 E d'amende.
J'espère que son restaurant va couler et qu'il n'aura jamais plus d'animal de compagnie. C'est sûr sur tous les sites qui parlent de ce restaurant, je vais lui faire sa publicité.............Salopard..

Jo benchetrit 28/05/2015 21:49

faut essayer de faire passer des trucs sur des sites comme tripadvisors qui rejettent nos mises engarde mais lunion fait la force. comment surtout l'empecher de recommencer si ce n'est dejà fait? en tous cas, il a du fric ce monstre et sa femme l'a pas plaquée...sansdoute quellele vaut. comment peut on rester avec un monsre pareil?

olivia 28/05/2015 21:42

La nouvelle adresse du monstre : ses coordonnées : M. Frédéric Taillefer l’assassin ET LE TORTIONNAIRE de Caramel Bel établissement, La Taverne du Prieuré, A 1 Place Pilori, 49170 La Possonnière
02 41 72 20 44

etoile 29/05/2015 00:22

Avez vous l'assurance que ce soit bien lui (quelle preuve ) pour etre sure et agir ensemble si c'est le cas !

etoile 27/05/2015 14:39

il aurait reprit la taverne à la poissonnière (49) info à vérifier mais si c lui faudra lui faire toute la pub qu'il mérite !!!

Zeller 01/06/2015 17:39

Biensurs que c'est lui.

jo benchetrit 01/06/2015 11:00

je crois qu'on peut l'affirmer, selon ce que j'ai lu.