Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Dans le journal METRO de Montréal, éloge du végétalisme.

8 Septembre 2011, 06:11am

Publié par Jo Benchetrit

Bravo à ce journal pour cet éloquent article.
Mais un conseil, ne faites pas comme moi qui privilegie trop les aliments sucrés et les délicieux plats achetés tout fait au resto Green garden, ou encore chez un monde vegan. 
Contrairement à la legende, le regime vegetalien est très varié et delicieux. Donc...maigrir avec ça, pour moi, c'est dur.

Le végétalisme en vogue

ROMINA MCGUINNESS
METRO WORLD NEWS
Publié: 07 septembre 2011 19:16


Les végétaliens sont souvent dépeints comme des personnes pâles et un peu hippies
Mais une alimentation basée sur les végétaux peut être santé, sexy et moralement acceptable.


 
Pendant des années, on a entendu toutes sortes de choses à propos des végétaliens : «Ils ont l’air émacié.» «Ils sont ennuyeux lors des soupers entre amis.» Aujourd’hui, le discours a bien changé. «Les végétaliens sont minces, sexy et généralement plus en santé que les omnivores.»

Le végétalisme est plus glamour que jamais. Surtout lorsqu’il est promu par des stars comme Zooey Deschanel, Alicia Silverstone, Jared Leto et Liv Tyler. Et l’aspect santé ne peut être réfuté quand on sait que de costauds sportifs comme Mike Tyson et Georges Laraque sont des adeptes du végétalisme.

Être végétalien implique de retirer tout produit d’origine animale de son alimentation : pas de viande, pas d’œufs ni de lait ou autres produits laitiers, et pas de miel non plus.

Pendant longtemps, le terme «végétalien» glaçait le sang des carnivores, qui l’associait à la privation, aux repas fades, à la malnutrition et à une santé fragile. Au cours des deux dernières décennies, la popularité des régimes très protéinés com­me Atkins ou Dukan ont rendu les gens très sceptiques face au mode de vie végétalien.

En ne mangeant que des graines, des légumineuses, des fruits, des légumes et du soya, les vegans manquent nécessairement de nutriments pour être en bonne santé, se disent leurs détracteurs.

C’est un mensonge, rétorquent les chefs végétaliens. C’est même bien meilleur pour la santé. Kathy Freston, auteure du livre Veganist, dit qu’elle peut même le prouver. Freston est passée de «mangeuse de poulet frit» à lacto-végétarienne, puis est ensuite devenue vé­gétalienne il y a sept ans. «Après quelques semaines de régime végétalien, mon ni­veau d’énergie a augmenté et mon teint s’est éclairci», dit-elle. 
(...)

Les 4 groupes
Les quatre groupes alimentaires du régime végétalien.
  1. Protéines : un des plus grands mythes liés au végétarisme (et au végétalisme) est le manque de protéines. Exit les protéines animales, faites place aux légumineuses, aux noix, aux pois chiches, au seitan et au tofu.

  2. Glucides complexes : patate douce, riz brun, quinoa, orge, etc.

  3. Légumes : brocoli, bette à carde, kalé, épinards, etc.

  4. Fruits : pommes, framboises, bananes, raisins, mangues, ananas, etc. 

 

Commenter cet article