En toute rigueur éthique, être le plus fort ne donne que des devoirs, et surtout, malgré ce que font les hommes aux animaux au nom de leur fantasmatique supériorité de "valeur"(?) , ne donne aucun droit. Pour accéder à cette réalité salvatrice, il faut s'armer d'une solide lucidité qui, combattant notre rêve mégalomaniaque, nous réveillera, formant enfin une possibilité de penser  notre condition et  celle de nos victimes, les AUTRES animaux. C'est penser à rebrousse -poil de la pensée commune, donc vraiment penser, que de vouloir se pencher sur le réel en dehors de tout préjugé, de toute idéologie totalitaire comme l'est l'humanisme, religion de l'homme qui se croit DIEU  et délire avoir tous les droits du simple fait de ne pas être né animal, ce qui est d'ailleurs un DÉNI car nous en sommes, des animaux. Le déni du réel, au service du désir de ne pas savoir ce qui blesse son narcissisme, est très fort chez l'homme.C'est son adversaire car il s'y enferre pour ne pas savoir ce qu'il fait, et donc pour résister à sa critique. La non-pensée de la violente religion humaniste s'oppose à toute évolution-maturation , condition nécessaire à la véritable civilisation. Etre civilisé, c'est se mettre au service de sa  pulsion de vie. Or le principe du plaisir qui mène notre humanité narcissique est au service de la pulsion de mort:"Là où est le ça, le sujet doit advenir." Freud. 
  accueil:clic  

 

__,_._,___
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 08:30

Machiavel, "la fin justifie les moyens", est à la fête avec le cynisme de la Banque Alimentaire.  Quand l'éthique animale et la morale anthropocentrique se croisent, ça fait de nombreuses réactions, plus ou moins épidermiques et souvent assez niaises des tenants de la seconde. vous avez en bas quelques liens. C'est vrai que c'est hallucinant, cet écho, et super bien, même si j'ai  pas encore eu le temps d'y aller voir pour le fond.

Bravo à tous ceux qui en ont causé et qui  ont écrit  à la banque alimentaire auprès de qui il faut encore se manifester( comme aux restos du coeur ) pour redire que :

1) la viande n'est pas nécessaire , même aux pauvres...sic.

2) qu'elle est nocive, comme l'a bien dit Claire Starozinski au journal La marseillaise (article plus bas) dont le journaliste qui itvait Claire s'en est étouffé  en déniant la réalité médicalement reconnue.

3) et surtout qu'elle est immorale.

 Et pour les 2 derniers points, d'autant plus qu'elle vient d'un animal sciemment torturé.

 

Après, la viande des martyrs ira helas dans l'estomac de qq. Il faudrait faire une lettre pour affirmer que tant que cet argent servira à acheter des choses de la souffrance animal, nous ne donnerons pas à ces organismes.

Mais il est vrai (comme le rappelle naivemment l'afioc qui a itv Claire S.) que la boucherie pose pb et que  la viande, même si EN PRINCIPE elle n'est pas issu de sadisme volontaire...(quoique tout le circuit l'est) est très cruelle aussi.

Bon, avouons qu'avec les corridas, c'est le summum. Et l'opinion est prête à son interdiction. il faut continue  à la travailler pour que ce qui est consideré comme normal finisse par se devoiler pour ce que c'est: une abjection, une perversion intolérable. Or tout le champ du rapport aux animaux l'est comme le pressent le journaleux effrayé de La Marseillaise qui pense que nous nous cachons pour le remettre en question. Sa peur exprime une réalité : nous sommes les seuls réels révolutionnaires  car nous voulons transformer ce qui fonde notre espèce : le rapport aux animaux.
Article:
banque-alimentaire-marseillaise-.jpg
D'autres articles  en tapant sur google, actualité:
  banque alimentaire et   viande de corrida


 

Partager cet article

commentaires

Ego Pas Narcisse.

  • Jo Benchetrit
  • Etre freudienne et donc lacanienne, permet de savoir ceci:lorsque l'on est cruel, on est regressé, donc on est malade dune maniere ou d'une autre.Le psychisme ne peut subir sans dommage notre barbarie.
  • Etre freudienne et donc lacanienne, permet de savoir ceci:lorsque l'on est cruel, on est regressé, donc on est malade dune maniere ou d'une autre.Le psychisme ne peut subir sans dommage notre barbarie.

Bienvenue in Réel's

Il y a actuellement  

  personnes connectées à Over-Blog dont  

  sur ce blog

  Tu ne verras pas ici de quoi te dire: "Je le vaux bien". Mais peut être: je ne peux pas valoir si peu. Je lutte! Merci d'être à mes côtés contre le mal banalisé de la torture des animaux.

Recherche

Viande sur pied.

 

C'est l'oeil d'Abel qui nous regarde, nous les Caïn qui sacrifions notre humanité en même temps que nos frères animaux à notre "frèrocité".
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog