Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Encore un médicament dangereux: le somnifère Derrick, banni de la TV allemande, qui contient du SS, retiré du marché?

2 Mai 2013, 13:38pm

Publié par Jo Benchetrit

http://journal.tdg.ch/files/imagecache/468x312/story/Derrick.jpgScandale des médicaments? Le saviez vous? Le somnifère Derrick avait été SS.

Encore une cosse géante: il avait l'air sympa, inoffensif, même si pas attirant pour un poil, et en fait, on avait devant nous un salaud, pour appeler un chat un chat.

Cette histoire me rappelle mon amitié pour une psy adorable en apparence, Jeanne L., niece de Casas...qui se révéla être une aficionada (mais pas seulement de sa faute, vu son milieu!)et aussi l’amitié qu’avait eu ma mère pour une jeune femme. Elle n’avait pas deviné que celle-ci était devenue une espionne au profit des allemands durant la guerre. Confusion des sentiments, mauvaise appréciation de la réalité de l’autre, qui, malgré son air avenant peut être n’importe qui, et parfois un barbare cruel et malveillant, un clone de l’humain, sans sensibilité comme dans « l’invasion des profanateurs de sépultures », où des cosses géantes fabriquent des êtres   sans empathie  qui prennent  les traits de leurs victimes. Des Body Snatchers, voleurs de corps. (Invasion of the Body Snatchers) est un film de science-fiction américain réalisé par Don Siegel, sorti en 1956. Il s'agit de la première adaptation du roman éponyme de Jack Finney (1955).

L’héroïne fait  semblant d’être un de ces clones mais est démasquée par l’ennemi lorsqu’elle dévoile qu’elle n’est pas  sans empathie, en, justement, démontrant sa sensibilité à la souffrance animale. En effet, elle a crié quand elle a vu un chien près de se faire écraser par une voiture. Donc, elle était humaine. Reflexe qu’un aficionado n’aurait    pas eu en voyant un taureau s’approcher des banderilles redoutables ou de la monstrueuse pique qui cisaille les muscles pour l’empêcher  de lever la tête afin d’être  sans danger pour les lâches toréros que l’on sait. L'aficion, cet imundillo est bien le prototype de la cosse geante.

Horst Tappert se serait engagé dans la SS Totenkopf (unité mal famée et cruelle dite Tête de mort). 

Mais, à 19 ans, en 43, s'est il vraiment engagé? Ce point ne semble pas prouvé.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Horst_Tappert

"Horst Tappert est né en 1923, son père était employé des postes. Après l'école élémentaire, il commence un apprentissage d'employé de commerce. Avec le début de la guerre, il est incorporé comme soldat dans la Wehrmacht en 1940. Il déclara avoir été soldat-ambulancier dans la Wehrmacht, et fait prisonnier à la fin de la Seconde Guerre mondiale par les Américains sur le front de l'est1.

Cette déclaration est contredite par les recherches du sociologue allemand Jörg Becker auprès du WASt qui révèlent en 2013 qu'il a servi comme soldat dans la Waffen-SS2,3,4. Des documents publiés par la presse allemande (Der Spiegel, Bild, etc.) précisent qu'il a d'abord été affecté en 1942 à la SS-Flak-Ersatzabteilung (un bataillon de dépôt et d'instruction chargé de former les jeunes recrues destinées à servir ensuite dans les unités de DCA de la Waffen SS) à Arolsen1. Sa formation de base terminée, il est affecté en 1943 à la 14./SS-Panzer-Grenadier-Regiment 1 "Totenkopf"5, c'est-à-dire à la 14e compagnie de Flak du régiment de Panzergrenadier n°1, appartenant à la division SS "Totenkopf"6, laquelle est alors en opération sur le front de l'Est. Peu de temps après, Horst Tappert est blessé au bras et au dos lors de combats dans la région de Kharkov 7. Il est évacué sur l'hôpital de campagne de Poltawa (Ukraine) le 27 mars 1943, avant d'être ramené sur les arrières du front à Lublin (Pologne) le 4 avril, puis à Vienne (Autriche) le 11 avril 1943. Les documents officiels ne précisent pas ce qu'il devint par la suite. La division SS "Totenkopf" a combattu exclusivement sur le front de l'Est depuis cette date et s'est rendue coupable en Union soviétique de l'assassinat de prisonniers et de civils, de la destruction et du pillage de nombreux villages8"

 

.Comme le dit ce journaliste Antoine Bourguilleau du slate:

"Pour démêler un tel écheveau, c’est moins l’inspecteur que le suspect Derrick qui nous manque…"

Derrick n'était  pas remboursé par la SS  (securité sociale.)et pourtant, pour dormir, certains adeptes dont je n'ai jamais pu etre tant il etait anti-sexy primaire, temoignent du sommeil lourd obtenu grâce à lui.

Haha ! suis-je drôle! Pas autant que la plupart des commentaires du Point qui sont d'une indulgence  hallucinante au sujet de l'acteur qui incarnait Derrick, Horst Tappert.

Soyons sérieux, qu'est-ce que la SS?

selon http://fr.wikipedia.org/wiki/Schutzstaffel

La Schutzstaffel (de l'allemand « escadron de protection » — de genre féminin en allemand) ou la SS est une des principales organisations du régime nazi.

Fondée en 1925, initialement chargée de la protection rapprochée d'Adolf Hitler, la SS devient au fil des années un État dans l'État, accumulant les compétences et les missions et passant d'un groupuscule à une énorme organisation.

Au fil des années ses domaines d'activité se multiplient. Elle a une fonction politique, notamment au travers de Allgemeine SS, répressive avec le RSHA et le contrôle des camps de concentration, idéologique et raciale, via le Lebensborn et l'Ahnenerbe, militaire, après la création de la Waffen-SS, et devient également un empire économique.

Elle est aussi le principal organisateur et exécutant de la destruction des Juifs d'Europe, que cela soit lors des opérations mobiles de tuerie perpétrées en Pologne et en Union soviétique par les Einsatzgruppen, puis par la mise en place des camps d'extermination.

Entièrement dévouée à Hitler, elle est dirigée pendant la quasi totalité de son existence par Heinrich Himmler.

Traversée par de profondes rivalités internes, en conflit permanent avec d'autres organismes (notamment la Wehrmacht) ou diverses personnalités du troisième Reich, dotée d'une organisation complexe, mouvante, accumulant les doubles-emplois et les contradictions, elle n'en est pas moins l'un des instruments les plus efficaces et les plus meurtriers de la terreur nazie.

Lors du procès de Nuremberg, elle est déclarée organisation criminelle.

::::::::::::::::

La VT et les unités Totenkopf, formées des gardiens de camps de concentration, participent à la campagne de Pologne. Elle s’y signalent par leur brutalité, dénoncée par le général de la Wehrmacht, Johannes Blaskowitz.

La Waffen SS prend ensuite part à la campagne de France, avec trois divisions et demi. Si ces divisions ont l’avantage d’être entièrement motorisées, elles ne jouent aucun rôle décisif.

En 1941, cinq divisions de la Waffen SS sont engagées dans l’opération Barbarossa. Dotée de divisions blindées à partir de 1942, la Waffen SS acquiert une redoutable réputation de combativité et de férocité sur le front de l’Est, surtout à partir de 1943. « Pendant les deux dernières années du conflit, les divisions [blindées] de la Waffen SS ralentirent fréquemment et arrêtèrent souvent d'une façon temporaire l'avance inexorable des Soviétiques »8.

La Waffen SS constitue l’ossature de la défense allemande lors de la bataille de Normandie et le fer de lance de l’offensive allemande lors de la bataille des Ardennes. Elle fait partie du dernier carré des défenseurs du régime nazi lors de la bataille de Berlin.

À la fin du conflit, la Waffen SS comporte 38 divisions et près de 900 000 hommes, de qualité fort variable et aux origines les plus diverses, des Volksdeutschen (personnes d’origine allemande ou germanique habitant hors du Reich) aux volontaires français ou belges, des Baltes aux musulmans bosniaques. À cette époque, la Waffen-SS des origines, avec ses critères de recrutement physiques, raciaux et idéologiques particulièrement stricts et son entraînement exigeant et éprouvant, n’est plus qu’un lointain souvenir.

Tout au long de son périple, la Waffen SS se singularise par le nombre des exactions et des tueries dont nombre de ses unités sont responsables. Ses crimes de guerre sont légion, de l’assassinat de prisonniers lors de la campagne de France en 1940 et lors de la bataille des Ardennes, du meurtre de 14 000 civils en Ukraine en 1941 à ceux commis en Italie ou en France en 1944.

Le système concentrationnaire

La SS-Totenkopfverbände était chargée de la surveillance et de l'organisation des camps de concentration. Voir aussi Aufseherin, les gardiennes SS.

 

Le Point.fr - Publié le 02/05/2013 à 12:21

Horst Tappert, qui a interprété le rôle-titre de la série, devrait également se faire retirer le titre de "commissaire honoraire de la police bavaroise".Horst Tappert a incarné à la télévision l'inspecteur Derrick. Il est décédé le 13 décembre 2008. © Eva von Maydell / DPA / DPA / AFP

La chaîne de télévision publique allemande ZDF a annoncé qu'elle ne diffuserait plus d'épisodes de la série policière Derrick, quelques jours après des révélations sur le passé de l'acteur principal, Horst Tappert, qui a fait partie des Waffen-SS.

extrait: 

"Fin avril, le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung avait publié un article, s'appuyant sur le travail du sociologue Jörg Becker, tombé presque par hasard sur des documents et des témoignages prouvant que Horst Tappert était entré dans la Waffen-SS en 1943. Né en 1923 et décédé en 2008, l'acteur, mondialement connu pour ce rôle, faisait partie d'un régiment de chars engagé sur le front russe. Ces révélations ont aussi incité la chaîne de télévision néerlandaise Omroep Max à annuler la rediffusion d'une vingtaine d'épisodes prévue en juillet, a confirmé une porte-parole du groupe, Sanne Rademaker. "On ne va pas mettre à l'honneur un acteur qui aurait menti sur un tel passé", avait expliqué le directeur de la chaîne, Jan Slagter, sur une radio néerlandaise.

Par ailleurs, le ministère de l'Intérieur de Bavière (sud), État régional où se déroule la série, envisage de retirer le titre de "commissaire honoraire de la police bavaroise" décerné à Horst Tappert en 1980. "Si nous avions été au courant à l'époque d'un possible passé au sein de la Waffen-SS pour Horst Tappert, nous n'aurions jamais approuvé la demande" pour ce titre honoraire, a assuré un porte-parole du ministère."

Commenter cet article