Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Et le lait et le miel cessèrent de couler en Israël.Lundi sans viande lancée voici un an en Israël

15 Décembre 2013, 23:31pm

Publié par Jo Benchetrit

Un de mes amis m'a dit d'aller à Tel Aviv, paradis du veganisme. En effet, ça prend tournure, selon cet article du Monde,  de Marie de Vergès:
Et le lait et le miel cessèrent de couler en Israël

M le magazine du Monde | 06.12.2013 à 11h49 |
Marie de Vergès


Les activistes de 269Life, mouvement de défense des animaux, devant le rayon viande d'un supermarché de Tel-Aviv, le 7 novembre.
Un beau filet de bœuf. Voilà ce que Benyamin Nétanyahou a offert à dîner à François Hollande lors du passage du président français à Jérusalem mi-novembre. Le maître de céans n'a sans doute pas choisi le menu lui-même car, de son propre aveu, il ne consomme presque jamais de viande. Très impressionné par sa récente lecture du livre-plaidoyer Faut-il manger les animaux ?, de l'Américain Jonathan Safran Foer, le premier ministre vient de rallier la campagne internationale Lundi sans viande lancée voici un an en Israël. Ceux qui partageront la table de "Bibi" le lundi se verront désormais servir un repas 100 % végétarien. A sa façon, Benyamin Nétanyahou suit une mode qui gagne de plus en plus d'adeptes dans l'Etat hébreu. Exit chawarma d'agneau, schnitzel, kebabs et boulettes ! Pour les plus radicaux, ce sont même tous les produits d'origine animale qui sont bannis, comme le lait, les oeufs et le miel. Depuis deux ans, le nombre de végétariens, et surtout de végétaliens, croît à toute allure en Israël.

Cette nouvelle communauté a un gourou : le juif américain Gary Yourofsky, militant pur et dur du droit des animaux. L'une de ses conférences, mise en ligne en 2011 avec des sous-titres en hébreu, a été visionnée à plus de 700 000 reprises dans un pays qui compte à peine 8 millions d'habitants. Depuis le 3 décembre, l'activiste est arrivé en Israël pour une tournée de deux semaines qui le voit enchaîner les meetings à guichets fermés. Pourquoi son discours rencontre-t-il un tel succès dans un pays où le barbecue est un sport national et où le repas du shabbat se conçoit mal sans viande ni poisson ? "Il y a la profondeur de son message mais aussi sa façon de l'exprimer, très directe, un peu rude, très proche de notre manière de communiquer, à nous, les Israéliens", explique Ori Shavit, l'une des porte-voix du mouvement, critique gastronomique convertie au végétalisme il y a deux ans après avoir écouté la harangue de Gary Yourofsky.

"COMING-OUT" VÉGÉTALIEN

Il faut dire qu'il collectionne les formules-chocs propres à capter l'attention de son auditoire. Le miel ? Du "vomi d'abeille", assène-t-il, après avoir évoqué "le plus grand holocauste de tous les temps : celui des animaux terrestres et marins". Mêlant statistiques, informations nutritionnelles et notions de morale, son discours est entrecoupé d'extraits de vidéos d'une rare violence tournées dans des abattoirs. "Après cela, on ne peut plus jamais se représenter un poulet autrement que comme un cadavre", explique Ori Shavit. Comme la jeune femme, une kyrielle de personnalités israéliennes ont fait leur "coming-out" végétalien ces derniers mois. Parmi elles, la chanteuse Noa, l'animateur de radio Eli Israeli ou encore la présentatrice télévisée Miki Haimovich.

Pour ces nouveaux convertis, rien de plus simple aujourd'hui que d'apaiser sa faim sans transiger sur ses principes. Des magasins spécialisés ouvrent chaque semaine, à Tel-Aviv, Jérusalem ou Haïfa. Tout comme les cours de cuisine offrant, par exemple, d'apprendre à préparer un cheese-cake sans fromage mais à base de tofu. Une page Facebook s'est aussi créée pour les parents végétaliens qui s'interrogent sur la meilleure façon de nourrir leurs enfants. Et des applications pour smartphone permettent de localiser le restaurant le plus proche servant des plats végétaliens, dûment labellisé "vegan friendly". Il n'est même pas besoin de chercher trop loin, font valoir les militants : Israël se prête à merveille à un tel régime puisqu'on y trouve à peu près partout houmous, taboulé et falafels. Trois spécialités parfaitement conformes au dogme.

Marie de Vergès
Journaliste au Monde

Commenter cet article