Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Euthanasie d'animaux, méfiance: 6 mois de vampirisme. Ne laissez pas votre animal mort chez le veto.Parfois, il n'est pas mort!!

4 Mai 2014, 17:13pm

Publié par Jo Benchetrit

Euthanasie d'animaux, méfiance: 6 mois de dons du sang. Ne laissez pas votre animal mort chez le veto.Parfois, il n'est pas mort mais est torturé car utilisé.Je vous conseille de vous mefier car il est possible que des mesaventures vous arrivent au moment d'une euthanasie.

Ainsi, à  Paris, il y a près de 30 ans, mon amie Paule Drouhault de Charlie Hebdo m'avait raconté une histoire incroyable: un lapin "euthanasié" avait  été reconnu vivant chez un vétérinaire par une relation de sa maitresse  (clinique du Dr St Germain dans le 12° condamnée du coup à fermer 2 ans) où il subissait des expérimentations!

Cette affaire n'est pas aussi exceptionnelle qu'on pourrait le croire.    Vétérinaire est un métier lucratif qui attire  des gens qui ont l'amour des animaux mais aussi, hélas, pas mal de margoulins.  

 

      Mais aussi des personnalités particulieres, comme des paranos, des sadiques.Ben oui,peut etre comme dans toutes les professions, mais je trouve qu'il y a plus de paranos qu'ailleurs. Et au moins quelques sadiques .


  Cause animale  

Aussi, un conseil, ne faites pas confiance, assistez à l'euthanasie, exigez un anesthésiant d'abord.

 

Je viens de lire ceci sur le net, montrant que l'on doit être plus que prudent, même si vous n'avez aucune envie de rester et de récupérer le corps. Faites le, c'est votre dernière BA pour lui. D''autre part, si une eutha vous est proposée qui ne vous semble pas impérative, comme dans le cas d'un animal jeune, ou même dans tous les cas, soyons parano, c'est mieux que d'avoir à vie des remords...et  demandez un 2° avis. Parce que les abuseurs  qui auraient voulu récupérer votre bête pour la torturer si vous aviez voulu prendre le corps(cest absolument crucial de le prendre, quitte à le ramener pour l'incinerer le lendemain, il ne peut être qu'endormi)peuvent aussi tuer sans raison valable pour ne pas être soupçonnés.

Donc, voici un exemple terrible qui   finit bien,  après des sévices impensables, qui aurait au moins pu etre evités, mais quelle est la proportion de ce qui   n'aura pas eu d'epilogue heureux? 


 
  

 Un  chien  de 4 ans seulement est un  mort-vivant , vampirisé   par un veterinaire comme tant d'autres.
Attention, danger!  

      http://www.guide-du-chien.com/famille-retrouve-chien-vivant-6-mois-euthanasie/

 
 
 

 Trahie par le vétérinaire, une famille retrouve son chien vivant 6 mois...

Trahie par le vétérinaire, une famille retrouve son chien vivant 6 mois après sa supposée euthanasie pour maladie incurable

par  - 1 mai, 2014
 0

Supposé avoir été euthanasié au mois d’octobre dernier à cause d’une prétendue maladie incurable, un chien a été retrouvé vivant et enfermé dans une petite cage d’une clinique vétérinaire du Texas et aurait servi de donneur de sang pendant ces 6 derniers mois. C’est grâce à la dénonciation d’une ancienne employée sur les supposés actes de cruauté du vétérinaire, que la famille Harris trahie, a pu être de nouveau réunie avec son chien qu’elle croyait mort. Le vétérinaire a été arrêté mercredi et l’enquête se poursuit. 

La famille Harris confiait les soins de ses animaux de compagnie depuis 26 ans à la clinique vétérinaire de Camp Bowie, dans la ville de Fort Worth au Texas (États-Unis). Marian Harris et et son mari Jamie avaient une totale confiance en leur vétérinaire, Lou Tierce, qui exerce depuis 1966. Ainsi, au mois de mai 2013, ils emmènent leur chien Sid, un Leonberg âgé de 4 ans, car il souffre d’un problème aux glandes anales. Le vétérinaire leur conseille un nouveau traitement mais les prévient que celui-ci risque d’être long.

La famille Harris accepte et rend visite régulièrement à Sid durant l’été 2013 quand au mois de septembre, elle constate que le Leonberg a perdu l’usage de son arrière-train et ne peut donc plus marcher. Peu de temps après, le vétérinaire leur apprend que Sid souffre d’une malformation congénitale du rachis qui est inopérable et leur conseille vivement de l’euthanasier pour abréger ses souffrances.

La décision est très lourde à prendre et la famille donne son accord au mois d’octobre dernier. Après des adieux larmoyants et déchirants en compagnie de leur fils Cole, ils quittent la clinique, le docteur Lou Tierce leur assurant qu’il s’occupe de l’inhumation.

Mais le 21 avril dernier, l’incroyable se produit : Marian Harris reçoit l’appel d’une ancienne employée de la clinique vétérinaire qui lui apprend que son chien supposé être décédé depuis 6 mois est encore en vie et se trouve enfermé dans une cage à l’arrière de la clinique. L’ancienne employée, Mary Brewer, témoigne à MyFox DFW sur ce qu’elle a expliqué à la famille Harris :

Mary Brewer dénonce le vétérinaire et permet à la famille Harris de retrouver Sid

Je me rappelle venir ici et prendre du sang à Sid, et fondamentalement le raser, prendre son sang pour d’autres animaux situés à l’étage.

Mary Brewer ajoute qu’elle n’est pas allé voir la police car elle a un casier judiciaire et que la crédibilité de son témoignage risquait d’être mis en doute.

Marian Harris et son marie Jamie se rendent immédiatement à la clinique et découvrent stupéfait que leur chien Sid est effectivement toujours en vie, enfermé dans une petite cage, baignant dans ses excréments, apeuré et choqué. Ils demandent alors des explication au vétérinaire qui a trahi leur confiance, comme l’explique Marian :

Il a dit, « je ne l’ai pas euthanasié car mon équipe m’a dit qu’elle me quitterait si je le faisait

Marian Harris heureuse de retrouver Sid à la clinique vétérinaire

Trahie et énervée devant sa mauvaise foi évidente, la famille Harris a porté plainte contre le vétérinaire, plainte qui mentionne que la clinique « utilisait Sid (et d’autres chiens) pour des transfusions sanguines et des traitements expérimentaux ». Les Harris témoignent à CBS sur l’intensité des retrouvailles :

Le sentiment de trahison est si incroyablement intense que rien ne vous prépare à de telles émotions. Il ya de la colère, la joie de retrouver son chien, il y a la trahison de cet confiance soutenue. Il est donc très difficle de n’avoir qu’une émotion distincte.

Immédiatement après avoir récupéré Sid à la clinique de Camp Bowie, Marian et Jamie l’ont emmené consulter un autre vétérinaire. Celui-ci leur a alors confirmé que Sid n’a jamais eu de malformation congénitale du rachis et qu’il « présentait des signes évidents d’avoir été utilisé pour des transfusions sanguines ». Un examen d’IRM  a confirmé le diagnostic du vétérinaire et Sid ne présentait en aucun cas la nécessité d’être euthanasié comme l’avait prétendu Lou Tierce.

Mardi, les forces de police de Fort Worth ont donc investi la clinique pour enquêter sur les accusations de maltraitance émises par la famille Harris et saisi deux autres chiens comme preuve. Le vétérinaire Lou tierce, âgé de 71 ans, qui réfute toutes les accusations, a été arrêté mercredi pour actes de cruauté sur animaux comme le déclare la police. Il a été conduit à la prison d’État de Tarrant et sa caution fixée à 10 000$ comme le rapporte le Star-Telegram.

Les policiers sauvent deux autres chiens lors de l’intervention

Sid, atteint de la gale lors de son sauvetage, est maintenant dans un état de santé raisonnable mais a besoin de repos et d’un temps de réhabilitation après 6 longs mois de maltraitance pendant lesquels il aurait servi de donneur de sang. Le chien se fatigue vite à cause de l’atrophie de son arrière-train due à ses conditions de détention dans une cage minuscule. La famille est évidement très heureuse d’avoir retrouvé Sid qu’elle pensait mort, et fait tout son possible pour que sa convalescence se passe au mieux :

Sid de nouveau réunit avec sa famille après 6 longs mois de maltraitance

Le conseil d’État des vétérinaires a été saisi et l’enquête se poursuit. La famille Harris demande l’interdiction d’exercer du vétérinaire Lou Tierce et remercie vivement Mary Brewer qui est le véritable héros de l’histoire comme elle l’explique à ABC) :

Mary est le véritable héro dans cette histoire. C’était très risqué pour elle et nous n’aurions jamais été de nouveau réunis avec Sid si elle n’avait pas été là.  
 

Commenter cet article

jo 07/05/2014 14:21


Ce n'est pas grave, délassez vous bien,  jusqu'à ce que vous en soyez fatiguée.

Haren 07/05/2014 13:53


J'insiste... elle me délasse !
Sachez que ce morceau de phrase retiré de son contexte pour aller le copier/coller dans l'article suivant
http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-l-amour-du-faux-et-la-haine-du-vrai-decryptage-des-faux-bombardements-de-gaza-123547461.html est totalement hors contexte mais entre nous, peu
m'importe !


Je constate que c'est une facheuse habitude chez Benchetrit ; cf. http://www.marianne.net/elie-pense/m/Mort-aux-vieux_a33.html?com


5. Elie Arié le 27/03/2013 19:33



@ josette benchetrit

Merci d'éviter les commentaires sans rapport avec l'article.

http://www.marianne.net/elie-pense




Et voyez aussi ici http://www.kader-hamiche.fr/2014/03/19-mars-1962-on-noublie-pas/ le commentaire de Kader Hamiche dit :

22 mars 2014 à 17 h 33 min



Mme Benchetritt, vous nous emm… avec votre victimisme, le vôtre et celui que vous nous prêtez. Vous voyez en nous des
victimistes alors qu’il n’y a pas plus combatif que nous. Sachez, chère Madame que, quand je prends un coup, je ne pleurniche pas sur mon sort : je réfléchis à trouver comment le rendre
au centuple. Je crois tenir ça de mes aïeux qui, quand ils ont été désarmés en 1962, ont planqué une partie des armes pour pouvoir, éventuellement, finir sur un baroud d’honneur (Ceux qui
ont combattu en Kabylie connaissent ça). Ce qui qui ne s’est pas présenté car, le sachant, les fellaghas n’ont jamais osé s’attaquer de front à ma famille alors qu’ailleurs ils
massacraient à tout va.


Personne ne tape sur « une communauté » quelle qu’elle soit. Les Arabes et les Musulmans n’ont pas à s’offusquer quand je parle des Islamistes ; les Noirs, les Camerounais et
les Bretons n’ont pas lieu de prendre pour eux mes attaques contre Dieudonné ; je ne vois pas pourquoi tous les Juifs de France et de Navarre devraient se sentir visés quand je m’en
prends à Pierre Cohen. Mais « quand on se sent morveux, on se mouche ! », n’est-ce-pas ?


Or, non seulement le maire – que j’espère provisoire – de Toulouse fait de la provocation à l’égard des Piénoirs, des Harkis et des Patriotes en remplaçant le nom d’un héros
français par la date la plus honteuse de son histoire mais il préfère se présenter comme un Juif de Tunisie (comme Stora se dit Juif de Constantine et Elkabbach Juif d’Oran) : c’est un
fait. C’est aussi un fait qu’il participe avec eux et Pierre Daum à une entreprise révisionniste au service d’une réécriture de l’Histoire de l’Algérie favorable au FLN conduite par la
clique de Juifs d’origine berbère que sont Attali et Stora, au sein de la ligue des Droits de l’homme de Toulon de Gilles Manceron. Leur intérêt ? Dédouaner les Juifs d’origine berbère de
toute responsabilité dans les prétendus méfaits subis par les Algériens. Leur moteur ? La haine de la France car, comme beaucoup de Métèques, ils en veulent à leur pays d’accueil de les
avoir sauvés de la misère. (Vous, la freudienne, pourriez-vous peut-être nous expliquer ça ?) Et, peut-être aussi, trouvent-il un certain intérêt, pour cause d’allégeance à Israël, à
affaiblir une France jugée trop proche des pays arabes ennemis de leur patrie véritable.


Ai-je dit quelque part que « les Juifs » sont tous à l’image de ceux-là, que je cite nommément et dont je dis clairement ce que je leur reproche ? Non : je n’ai jamais dit, ni
écrit cela, ce, pour la raison que je crois tout le contraire. Les familles juives « rapatriées » qui étaient dans cet esprit sont, pour la plupart, allées, et c’est à leur
honneur, au bout de leur logique et ont émigré en Israël pour partager le sort de ce qu’elles considéraient comme leur peuple. Ceux dont je parle ici pour les critiquer sont les Juifs
d’Afrique du Nord qui n’ont qu’Israël à la bouche mais en restant tranquillement assis sur leur c.. à profiter des bienfaits de la France. Benjamin Stora en est la caricature. Enseignant
universitaire, pilier du service public de radio-tv et abusivement considéré comme leur interlocuteur unique et obligatoire dès qu’il s’agit d’Algérie (entendu encore ce matin sur France
Inter), y compris quand il n’y connaît rien comme ce fut le cas l’an dernier à propos de Camus, il a été, à l’automne 2013, fait Inspecteur général de l’Education nationale par le fait du
prince.


Mais il y a, je le répète, des milliers de Juifs d’Algérie, certains, anciens de l’OAS, qui ne renient ni leur combat ni leur appartenance à la Nation française. Croyez-vous que je les
assimile à des Cohen, des Elkabbach, des Attali ou des Stora ?


Enfin, ce blog n’est pas un blog communautaire : ni un blog d’Arabe (et ce n’est pas parce que je suis né Kabyle que j’écris ça car je ne suis pas de ceux qui entretiennent le mythe d’une
soi-disant haine entre Arabes et Kabyles), ni un blog musulman, ce que je ne suis pas, ni moins encore un blog islamiste. Je m’exprime en tant qu’individu et, surtout, comme un citoyen
français inquiet pour l’avenir de son pays et de sa civilisation. Quand un édile de la République, maire de la quatrième ville de France, dit ce qu’il dit et fait ce qu’il fait, je le
combats farouchement.


Conclusion : chère Madame Benchetritt, si vous avez des comptes à régler avec quiconque – je ne veux même pas savoir qui -, faites-le,
mais pas ici !


PS : Vous êtes tellement tordue que vous me soupçonnez de m’envoyer des fleurs en signant « Richard Portier ». Pôv
!




Benchetrit n'a pas que des ami(e)s ;-)


Haren 06/05/2014 22:05


Moi elle me délasse...

Jo Benchetrit 07/05/2014 09:11



merci, cest trop beau, je vous cite ici: http://0z.fr/Szv2O



jo 06/05/2014 13:57


haren, la betise me lasse.

Haren 04/05/2014 23:14


Très chère Benchetrit, quel constat, quel désolation... tous ces commentaires envolés ! Que vous est-il passé par la tête ? Vous devriez en parler. Je suis tout à fait en mesure de vous
conseiller un bon psychiatre qui en plus pratique l'euthanasie ;-)


Avec toute mon empathie