Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Exprimez vous ici sur l'affaire DSK. Il vient de démissionner de la présidence du FMI.

19 Mai 2011, 05:00am

Publié par Jo Benchetrit

 

 

Je paraphrase Lamartine: on n'a pas une morale pour les uns et une autre pour les autres. On a une morale, ou on n'en a pas.

Quand le peuple haineux se croit moral, avec Le Pen, ça donne ça:

Un  sondage donne DSK coupable à 63% sans préciser  que c'est de viol. C 'est malhonnête comme présentation!


C'est un lynchage populaire de foule? 

Quand  on prône la morale, il faut être irréprochable . Condamner  un homme sur la foi de ses seuls sentiments, c'est aussi intolérable qu’un viol, ça relève  de la même logique, de la même pulsion de mort, de la même complaisance avec sa médiocrité, car c’est participer à la mise à mort d’un individu.

Qu'il aime le sexe semble ne faire aucun doute. OK, mais ce n’est pas un crime. Tant mieux pour lui. Seul  l'abus comme  le viol est évidemment  inacceptable.

N 'étant  pas puritaine pour ma part, sachant les dégâts  des dérivations  de la jouissance sexuelle refoulée dans des activités possiblement barbares, il est dommage que tout un chacun ne se contente  pas de ce plaisir offert gratos par la nature. Si les chasseurs ne tiraient que ces coups-là, ce serait mieux que de satisfaire leur désir phallique en tuant. Hélas, ce n'est pas le cas, on le sait et ça tient au fait qu'une pulsion n'est jamais entièrement  satisfaite.

 

Je crois que notre  mouvement  animaliste doit faire son ménage  dans sa tête  avant de se poser comme moral. On  ne peut à la fois déconner  un max dans  son jugement  envers un accusé, sans respect de ce minimum qu'est la présomption  d'innocence et jouer ensuite les donneurs de leçons pour les animaux.

Même  si ce mec est un beauf aficionado et donc  haïssable  sur ce point. Si on ne veut pas d’abus, il ne faut pas être coupable d’abus soi-même.  
Ça fait jouir evidemment le bon peuple et en 1°   Le Pen dont on ne peut dire que son parcours soit clean:
22h25. Le Pen père : «Une bonne nouvelle de voir un voyou avec des menottes». A son arrivée dans un restaurant parisien pour un dîner avec des militants, le président d'honneur du Front national, Jean-Marie Le Pen déclare à l'adresse des journalistes qui l'interrogent sur la situation de DSK : «Je ne suis pas étonné pour ne rien vous cacher. Tout ça était de notoriété publique (...). Il n'y a que la classe politico-médiatique qui faisait semblant de ne pas le savoir».  Comme on lui demandait si cette affaire était positive pour le Front national, il a répondu: «C'est toujours une bonne nouvelle de voir un voyou avec des menottes».

Commenter cet article

belem 21/05/2011 17:01



les gens ont confondus justice et impression perso ...


j'ai donnés en fpnction de mes recherches ce que cette affaire avait de gloque et de pain béni pour certains Obama compris...


et la réaction fuune volée de bois vert et d'insultes.


aloes si je regarde de pres ces sois disant combattant de la connerie humaine on doit bien admettre que l'on devrait leurs dire "médecin,soigne toi,toi même"


je n'ai ni sympathie ni anti-pathie enversDSK


mais en tant que personne humaine et j'espère du dicernement le regard des détails et des comportement s divers je dirais que CETTE fois ci DSK est INNOCENT


alors doit il comme suggéré par ...


payer pour sa conduite passée


dont  pourtant,seule sa femme est disons le à même de prendre une decision ?


là c'est du lynchage et d'une dangerosité totale


le passé nous a pourtant montrer où cela peut mener!


disséquez les faits,les infos et croisez les...


et la bonne question est:


A qui profite le crime ??


 


 



Guern' de Bé 19/05/2011 13:47



J'ai reçu par mail un sondage qui demandait si DSK était coupable ou innocent...et pas d'autre alternative, genre "NSP". Ca m'a choquée ! On nous transforme en juge qui n'a pas de doutes ! Et
chacun d'y aller de ses croyances, convictions intimes, alors que tout est encore possible ! A écouter les informations, ils ne savent rien, ils supputent, ils interrogent des spécialistes en çi
et en ça, des psy, des prévisionnistes, des féministes, des experts en droit qui ne font qu'extrapoler.  et donc de répéter en boucle toujours les mêmes choses, matin, midi et soir, et
toujours au conditionnel... En attendant, ça fait vendre la presse et ça distrait le bon peuple qui n'en peut mais de blagues salaces...


Ca me donne juste envie d'aller vivre sur une île déserte.