Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Fort Boyard. Eve Angely (stress, peur du vide) aux commandes, le tresor sera pour des animaux.

26 Juillet 2012, 16:32pm

Publié par Jo Benchetrit

Comment?   l'enfer est pavé de bonnes intentions? 
Fort Boyard est un jeu abject avec des milliers d'animaux en prison et maltraités.
Les insectes sont des animaux. L'ignorez vous? Combien meurent dans leurs jeux stupides où c'est l'homme qui hurle sa terreur et où ce sont les animaux qui sont écrasés?
Et les fauves? Et les serpents? Belle vie là dedans pour eux !
Alors, vive Eve Angely qui aime vraiment les animaux, certes, mais faut pas admirer ni donner un blanc-seing à ce cirque avec animaux martyrisés.
Elle a eu très peur dans le vide; je la comprends!
Voici: "Eve Angeli a une grosse phobie dans la vie : le vertige la met dans une situation de stress intense. Dans le Fort Boyard qui sera diffusé le 28 juillet, elle est allée au-delà de sa peur pour son association, Les Gamelles du cœur, la version pour animaux des Restos du cœur. Entourée de Keen’V, Brian Joubert, Willy Rovelli, et de Maxime Dereymez et Fauve Hautot, deux danseurs de l’émission Danse avec les Stars, elle a tout donné. Dans Télé 7 Jours, elle a raconté son expérience, notamment sur une épreuve, dite « la cloche », où le stress a pris le dessus : « J’ai carrément pété les plombs et insulté mes camarades en les traitant d’enfoirés » explique-t-elle.

 

Mais les effets secondaires ne s’arrêtent pas là pour Eve Angeli : sur « l’entraînement spatial », elle n’a pas su quoi faire, la réflexion bloquée. « C’est toujours pareil : chaque fois que l’on me met en situation de stress, mon cerveau ne s’irrigue plus » raconte une Eve Angeli qui n’a pas compris l’épreuve à laquelle elle participait. La prochaine fois qu’elle viendra à Fort Boyard, elle devrait faire mieux. Ses légers soucis de gestion du stress se sont estompés depuis : « J’ai appris à mieux gérer mon stress et à ne plus avoir peur du vide ». Le vide, c’est pourtant quelque chose qui lui est familier." 

 

Commenter cet article