Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

pigeons piégés.malheur.

31 Août 2010, 02:33am

Publié par Jo Benchetrit

      enfant----Londres.jpgJe ne lui ai pas envoyé ceci. Aurais je dû?

Monsieur  le maire,

L'esprit de l'homme est ainsi fait que 
le mensonge a cent fois plus de prise 
sur lui que la vérité.
Didier Erasme. 1469-1536

 

 

 

C 'est  quand même un monde qu'à notre siècle , il faille encore et de plus en plus se battre pour faire triompher les vertus dites humaines   par vanité pure, semble-t-il : la sensibilité, la compassion, la morale.

C'est quand même  un monde que vous m'agressiez  ainsi sous mes fenêtres en y faisant massacrer  des innocents. Hé ben je vais vous faire plaisir  car vous me haïssez  visiblement , je suis mal, très mal. J'ai le cœur  brisé et ne peux pas aller travailler de ce fait.

Merci, monsieur le maire,  d'arrêter ces enfantillages stériles et coûteux pour rien et d'enfin  comprendre que la raison , la gestion et les sentiments font parfois bon ménage . des grognons vous sollicitent et vous croyez utiles de les écouter, eux? Pourquoi régler  ainsi vos problèmes  sur le dos des faibles?

Pourquoi ne pas travailler en amont ? Pourquoi ne pas enfin dire la vérité , à savoir que les pigeons ne sont pas dangereux, qu’ils sont même utiles, l’ont été et le sont encore, qu'ils sont des oiseaux merveilleux  et méconnus , que l'on n’a aucune maladie en les fréquentant de très près alors, à fortiori si on les côtoie seulement. Ils font partie du paysage  urbain, sont de gentils animaux très intelligents. Ils ne font rien de mal . On les charge de tous les péchés  du monde !

ils cherchent à manger et c’est tout. En quoi cela devrait absolument gêner ? Notre sol  est plein de verre cassé et parfois, je prends  mon balai et balaie devant les vétérinaires (une fois, de 22 à 23 h !) pour éviter qu'un enfant   ou qu’un animal se blesse.
je  n’en fais pas un scandale.

Je ne vous écris  pas pour dénoncer, alors vous me meprisez. Vous   adorez tant les gens qui dénoncent que vous les dorlotez ?
Doit on si on est maire n’écouter  que les méchants? Les haineux? Cela  fait plaisir à quoi en vous ?

Suis-je folle de  défendre  les faibles? Suis je  folle de détester  la violence, suis je folle de ne pas comprendre la cruauté ? suis-je folle de dire que si on veut une humanité digne de ce nom, il faut montrer le chemin aux   jeunes et pas ce chemin là que vous imposez aux êtres sensibles que sont les animaux et les gens comme moi, pas encore anesthesiés par une lèpre de l’âme  banalisée ?

Merci de me répondre. Bon, je ne me fais plus d’illusion. Je pense que ça vous fait   rigoler, mes larmes, je n'en doute pas une seconde. Les pigeons ont perdu 2 amies l’an dernier, Monique Bedrane qui croyait en vous, et la capture de l’an dernier la achevée, et Mme de la souchere. Celle  ci, grande résistante, héros de la guerre d’Espagne savait que « l’on n’a pas un cœur pour les humains et un pour les animaux. On a un cœur ou on en a pas. »(Lamartine.)
Il serait temps, monsieur  Le Bouillonec que vous tentiez de réhabiliter ici le cœur.
Le mien est mis à mal par vos méthodes où le mal est rendu banal, où la honte n’existe plus pour massacrer. Ce n’est pas  parce que vous appelez ça euthanasies que ça ne sont pas des massacres et de plus très douloureux. Je suis pour appeler un chat un chat. La souffrance imposée  est déjà répréhensible. Mais là, sur les plus innocents des innocents, elle est révulsante. Réjouissez  vous d’avoir le pouvoir . Réjouissez  vous que les gens vous laissent faire, par cette passivité qui les rend si dangereux.(  la majorité des gens   sont aussi horrifiés que moi mais se taisent. Einstein : « le monde est encore plus dangereux  de ceux qui regardent et se taisent que du fait des bourreaux » Ne vous faites pas d’illusion, ce sont les mêmes  qui n’interviennent pas si vous vous faites agresser le soir dans une rue ou le metro)


Il n'y a pas de  bras de fer entre nous.

Vous n'avez rien à me prouver.


Je ne cherche que le bien des autruis comme les animaux y compris dits humains (quoique là, "humains", mot usurpé pff!)

C'est si rare, que vous ne me croyez sans doute pas.

Salutations effondrées du monde que vous nous fabriquez : froid, dur, froidure.

J.B. 

Commenter cet article

nana 31/08/2010 21:04



D'accord Jo .


Oui , toutes ces horreurs de chaque instant détruisent des multitudes de vies comme en s'amusant on balance une boule dans un jeu de quilles .


MAIS CE NE SONT PAS DES QUILLES ! Et tout cela, la souffrance toujours renouvelée conséquence de la cruauté et de la connerie abime chaque jour un peu plus nos corps et nos âmes.



jo 31/08/2010 20:44



Oui, merci cher monsieur, qui portez le nom ou presque du ...tueur en sous-sous-chef, responsable du service d'hygiène de Cachan. Quelle tristesse pour vos corbeaux, ces animaux si
intelligents...la grosse patte des hommes baffe  sans voir ce qu'elle baffe.  Cette espèce qui possède une arme absolue: sa bêtise.


Nana, Roland, ne nous perdons pas de vue, OK? car n'ayant pas cette arme, nous devons nous unir car nous sommes fétus de bois à côté..


 



nana 31/08/2010 20:36



Merci infiniment à vous monsieur Paret pour ce soutien à Jo et votre prise de position contre ce qu'elle appelle à juste titre le NAZISME.



Roland Paret 31/08/2010 10:04



Bonjour,


rassurez-vous, vous allez tout à fait bien Ceux, en revanche, qui ont l'ambition parfaitement ridicule de gouverner leurs semblables (au nom de quoi?) ont ,de tous temps, privilégier et spéculer
sur les tendances les plus sanguinaires des humains. Dans ma ville natale, la municipalité (socialiste) a courageusement fait appel aux tueurs en série agrééés de la fédération locale afin de
procéder à l'élimination (qui n'est pas une éradication m'a-t-on gentiment fait remarquer) de corbeaux freux qui incommodaient les bourgeois d'un lotissement (les pauvres)Je compatis au drame
affreux de ces imbéciles uniquement preoccupés de leur nombril dont la situation est infiniment plus tragique que celle des Roms (qui ne votent pas). Je tiens à vous apporter mon soutien
inconditionnel.


Amicalement