Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Halal, nazislamisme, massacres à Toulouse: on a un suspect, mais lui aussi nous a.

21 Mars 2012, 06:25am

Publié par Jo Benchetrit

On en rirait si on ne savait de quoi il s'agissait.Depuis la tuerie à l'école juive de Toulouse, (un père, ses 2 enfants, une jeune fille poursuivie à l'intérieur de l'école) les langues vont bon train, et essaient de faire un lien entre la contestation légitime des abattages rituels sans étourdissement et les meurtres de Toulouse du "dingue" et de ses complices .

Aujourd'hui, il semble bien que ce monstre tueur soit un nazislamiste allumé par la haine d'Al Quaïda antisioniste. Il en profite pour faire sa pub. Il sait bien que des gens de la mouvance extrême droite et extreme gauche vont y être sensibles. il cause des enfants palestiniens! comme si Israël était un massacreur d'enfants!!! C'est le retour des calomnies des  Protocoles des sages de Sion! Gueant en tête, les autres suivent et vas-y l apropagande. Bentôt, on dira oartout que les victiles sont coupabloes. je vous parie que ça a copmmencé sur le net mais je ne vais pas chercher, voyez vous.Bref, tout cela est un délire, certes, mais un délire qui  atteint bien les esprits prêts à croire pour en jouir, et ce ne seront pas les gens comme Soral, un grand copain des nazislamistes d'Iran qui dira  le contraire. 

 

Faire un lien entre ces assassinats et le débat sur le halal est tout aussi pitoyable de pauvreté intellectuelle que de rapporter les calomnies sur Israël de ce barbare à la télé, et dans tous nos médias, et ce, sans la précaution minimum de dire la vérité. 

En effet, lorsqu'on nous rebat les oreilles en se faisant porte-parole du monstre en racontant son délire comme si c' était du vrai, c'est dangereux, irresponsable car ça peut faire école, et   absolument débectant. Et vouloir nous museler dans nos justes revendications sur la viande (dont on sait que seule l'abolition résoudra ces problèmes) est assez moche aussi, voyez. Ce délire journalistique sur l'influence du  débat sur la souffrance animale sur un mec déterminé et formé pour tuer est déplacé et ridicule.
Il s'agit de la guerre de l'islamisme qui continue, c'est tout. Et la candeur criminelle des européens qui gobent leurs mensonges et s'en font leur porte-voix en font le nid.

Commenter cet article