Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Hessel au Panthéon? Et puis quoi encore? Illusions, mensonges,la haine réunit bien...Pourquoi? Sinon, ben oui, mais c'est bien sûr!

4 Mars 2013, 09:17am

Publié par Jo Benchetrit

De tous côtés, on n'entend plus que ça :

 Hessel au Pantheon!

Mais c'est quoi cette devotion? qu'a-t-il donc fait quoi de si extraordinaire?
Il a été resistant, c'est bien. 
Mais pourquoi n'avons nous pas mis TOUS les resistants au Panthéon? Jean moulin, qui, lui, n'a rien dit sous la torture, le meritait.

Il aurait, dit-on par ignorance,  participé à la rédaction des droits de l'homme!  
FAUX, il l'a avoué lui-même! "dans son interview publiée le 18 novembre 2010 par Politis, qu'il n'a pas été l'un des «corédacteurs» de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, mais un simple témoin de son élaboration :
« On peut donc dire que j'ai assisté à sa rédaction de très près et de bout en bout, mais de là à prétendre que j'en ai été co-rédacteur! »
Il soutenait encore le contraire une semaine plus tôt, dans une interview publiée par Mediapart le 11 novembre :
« Je suis […] l'un des participants à la rédaction de cette déclaration universelle.»
S'il a dit vrai le 18 novembre, il mentait le 11."
ALORS? POURQUOI le mettre au Pantheon?
Moi, je sais ce qui excite tant chez cet homme: son antisionisme extrémiste, digne des pires ennemis de cet état, des pires antisémites, avec des contre-vérités enivrant les antisionistes de façade, antisémites en vrai.
Il  voulait d'ailleurs qu'on vire Israel de l'ONU, y laissant sans pb les pays les plus fachos, genre Libye, Syrie, etc. 
Poussant ainsi à l'action armée des jeunes dupes biberonnés à l'ordi et qui ont reussi à lire un livre, le sien, mini-livre à leur intention où leur indignation legitimée par le resistant Hessel (celui qui faisait courir le bruit d'avoir redigé les droits de l'homme!!!)a pu alimenter leur haine legitimée par lui...Puis il les a applés à l'action.C'est quoi, l'action, sinon, casser du juif et eliminer israel de la carte ?
 Pour ceux qui s’intéressent au sujet , un livre:  : http://www.editionsbdl.com/resistance.html
 Quelle honte ce serait pour notre pays que de mettre un tel homme au Panthéon  comme demandé par des hysteros adorateurs!
Remarquez, ne nous étonnons pas devant une telle "candeur", après que nous ayons encensé MItterrand qui a reçu avant de devenir résistant...la francisque de la main du traître antisémite, le criminel contre l'humanité, dégradé, donc il ne faut plus l'appeler maréchal, le facho Petain, non condamné à mort en raison de son grand âge mais qui le méritait après tout le mal qu'il a fait, Petain qu'il honorait de fleurs chaque année! J'avoue ne pas être plus lucide , parfois, car j'ai voté 2 fois pour lui. 
Après, on ne sait pas pourquoi ses grands parents paternels se sont convertis au luthérianisme, Luther étant un terrible antisemite, precurseur et inspirateur du nazisme.
Mais ce qui est certain, c'est qu'Hessel s'identifie à l'agresseur des juifs, lui aussi. Et parfois il se reclame d'un judaïsme usurpé juste pour nuire à Israel pays abhorrible à ses yeux et, pense avec bonheur l'humain moyen,  "si c'est un juif qui le dit, on peut le croire, ma haine est fondée"...
Qu'est Israël? Le seul état juif du monde, pas plus grand qu'un département français, alors que les pays arabes qui ont le tiers du monde terrestre n'ont pas voulu absorber les  musulmans palestiniens (il y avait 
environ 1.200.000 habitants dont des juifs et des chretiens dans la region  Palestine de l'empire ottoman, car il n'y a jamais eu de pays palestinien, desolée si je leve encore un tabou, en rappelant le devoir de ne pas trahir l'histoire), exilés surtout du fait qu'ils leur ont  conseillé de ne pas souscrire au partage des terres fait par l'ONU en 1948, les mettant dans des camps à leurs portes.
Pourquoi ce choix de lieu pour fonder l'état d'Israël ?
Au nom du droit au retour d'un peuple colonisé ,massacré, mis à la porte de leur pays 2000 ans auparavant, exil jamais digeré comme en temoigne cette priere de Paques: "Cette année ici, l'an prochain à Jerusalem". Droit au retour reconnu par l'ONU en 1948. 
Après, il est vrai, c'est peut être une erreur, ce ghetto juif au milieu d'ennemis. Faut lire certains textes du Coran, pas toujours très rassurants sur le  rapport aux juifs. Mais bon, le Coran, c'est comme Luther, on n'est pas forcé de s'y soumettre à la lettre.
Pour les juifs, hélas, leur destin est traditionnellement tracé: aucune place pour eux dans ce monde. Ou plutôt si: celle de l'illégitimité.
Il le faut sans doute pour que chacun se sente chez soi.
Mais vous le savez bien, personne n'est chez soi! Personne car la nature spoliée partout est victime de l'humanité, espèce  sans scrupule, prédatrice, tueuse, injuste, gaspilleuse de biens.  Espèce illégitime par excellence.
Mais pour en revenir à ce qui est dit partout sur Israël, si un historien neutre et sérieux se  penchait sur le problème de la désinformation haineuse sur des sites qui demandent la fin d'Israel, on sortirait  d'une période noire où l'irresponsabilité des occidentaux regarde avec une jouissance mal dissimulée la prochaine bombe qui va exploser, encore et encore et risque de se solder par des millions de morts, encore. Ils pourront ensuite demander pardon, l'habitude dela confession suivie d'absolution est si pratique!
Regardez par exemple ce tissus de mensonges d'une propagande sans complexe qui est divulgué à l'intention des braves gens de chez nous par les palestiniens. Tout cela est transmis aux enfants de palestiniens qui dès le plus jeune  âge, apprend la haine  du juif :
http://www.ism-france.org/analyses/Bulletin-special-de-statistiques-a-l-occasion-du-64eme-anniversaire-de-la-Nakba-palestinienne-10-mai-2012-article-17024
Bon revenons à notre Hessel:

Nov

26
2010
Stéphane HesselDanse avec le siècle, Le Seuil, 1997 - Points (poche), 2011, p. 117-118.
  
Internement à Buchenwald « Le jeune déporté politique Hessel y bénéficia d'un traitement de faveur.

« En décembre 1944 […], je suis pris en sympathie par les deux prominenten de ce petit camp, le Kapo Walter et le Schreiber Ulbricht(deportés politiques). Ils me font porter 

 pâle et travailler auprès d'eux.

Je profite des privilèges que ces déportés expérimentés ont acquis pour eux et pour leurs protégés : meilleure nourriture,

un peu plus de place dans les châlits.

Je dois ces faveurs à ma pratique de la langue allemande. […] Grâce à eux, je m'initie au fonctionnement administratif du camp. Walter et Ulbricht sont des politiques. […]

Ils aiment bien m'écouter réciter des vers de Goethe ou de Hölderlin. […] Celui qui sait raconter, dans un camp, bénéficie de la meilleure des protections. » (« Danse avec le
 
A propos de Stéphane Hessel : la réponse de Taguieffsiècle », pp. 90-91). »
http://www.cicad.ch/fr/propos-de-stéphane-hessel-la-réponse-de-taguieff.html
extrait:
j'exerce mon droit de critiquer librement les positions extrémistes que Hessel a prises ces dernières années contre Israël, dont il met en question la légitimité et qu'il propose d'exclure de l'ONU. Et je m'efforce de comprendre pourquoi et comment il en est arrivé là.
Faut-il, pour échapper aux foudres des tenants du nouvel ordre moral propalestinien, que je me prosterne devant l'idole ?
Et ce dans un contexte où, contraint et forcé par le dévoilement progressif, sur le Net, de la vérité historique sur un moment-clé de sa carrière diplomatique, il vient enfin de reconnaître publiquement, dans son interview publiée le 18 novembre 2010 par Politis, qu'il n'a pas été l'un des «corédacteurs» de la déclaration universelle des droits de l'homme de 1948, mais un simple témoin de son élaboration :
« On peut donc dire que j'ai assisté à sa rédaction de très près et de bout en bout, mais de là à prétendre que j'en ai été co-rédacteur! »
Il soutenait encore le contraire une semaine plus tôt, dans une interview publiée par Mediapart le 11 novembre :
« Je suis […] l'un des participants à la rédaction de cette déclaration universelle.»
S'il a dit vrai le 18 novembre, il mentait le 11. Un masque est tombé. La vie légendaire de l'« icône » commence à s'effilocher. Il est temps d'en tirer les leçons, en cessant de répéter pieusement qu'il a « participé à la rédaction » de la déclaration de 1948. Les « débuts » de Hessel apparaissent ainsi beaucoup moins « époustouflants » que vous ne le dites.
Source :
Rue 89 –Lundi 22 novembre 2010

Commenter cet article