Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Lettre type contre les tueries de pigeons à cachan. Car mensonges et fantasmes tuentPeut servir ailleurs.. Horreur faite aux animaux est aussi "normale" que celle faites aux hommes en temps de foli

30 Août 2010, 15:25pm

Publié par Jo Benchetrit

love affair

pigeons.jpg

” -T'as d'beaux yeux , tu sais..

 - Embrasse-moi “

 

 

Voici la lettre-type . Merci à Pat pour avoir fait le reste Et à Pascal Cousin pour les infos. Moi, j'ai fait que le bleu :


 



                               Bonjour,

j'ai reçu ce témoignage et je m'associe à la demande de ne plus faire ces injustes, honteuses et inutiles captures suivies de tueries terriblement douloureuses. 
  
 Nous sommes à la fois peinés et scandalisés que la situation de Cachan n'évolue toujours pas malgré des années d'efforts d'appel à la raison et à une meilleure gestion de la mairie  faits par des cachanais et de  nombreuses associations de défense des animaux. L'appel à la sensibilité y semble superflu, hélas. il serait plus que temps que la mairie de cette ville reçoive les associations pour l'aider à trouver des solutions à un  faux  problème,  celui dit posé par les pigeons alors qu'en fait  le seul vrai problème, c'est  les phobiques des pigeons qui poussent au crime un maire qui ne veut pas essayer de les rendre plus tolérants.
En effet,
 il faut les informer enfin de ce qu'on leur cache,  que la   science médicale humaine et vétérinaire   dit que les maladies transmissibles par les pigeons sont inexistantes. (ou proche de 0) et que les études faites par la commission parisienne des monuments historiques montrent que l'unique raison de la dégradation de ceux ci est la pollution surtout par les pluies acides, dues à nos activités humaines. Tout le reste? Rumeurs lancées par des sociétés qui se font leur beurre pour tuer. D'où leur désir de tromper les gens qui ne demandent pas mieux que d'avoir  des boucs émissaires faibles et faciles   à persécuter sans être punis.
Pour cachan, les adresses:

 franck.pare@ville-cachan.fr;, helene.decomarmond@ville-cachan.fr, bernard.tuprie@ville-cachan.fr, robert.orusco@ville-cachan.fr, jeanne.bourdin@ville-cachan.fr, gerard.najman@ville-cachan.fr, helene.hernu@ville-cachan.fr, edith.pescheux@ville-cachan.fr, bruno.remond@ville-cachan.fr, isabelle.daeschner@ville-cachan.fr, samuel.besnard@ville-cachan.fr, claire.marti@ville-cachan.fr, thierry.crosnier@ville-cachan.fr, juliette.papazian@ville-cachan.fr, alain.blavat@ville-cachan.fr, helene.decomarmond@ville-cachan.fr, sylvie.chevalier@ville-cachan.fr, yves.evariste@ville-cachan.fr, Le_maire@ville-cachan.fr;edition94@leparisien.presse.fr;webdesk@france24.com;, helene.decomarmond@ville-cachan.fr,  edition94@leparisien.presse.fr;webdesk@france24.comgilles.david6@wanadoo.fr,

jofraud@aol.compatrice_guerin@orange.fr,

en copie cachée:

jobench@free.fr

  
  
bon à savoir:

Franck Paré, c'est le "nettoyeur" en sous-sous-chef ! responsable service d'hygiène.

la sous-chef, une adjointe:  juliette.papazian@ville-cachan.fr
Le chef est le maire.

 
 
  
  
  
   
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 

 
voici le témoignage:
 
 
 
 
CACHAN LA NAUSEE
 
 
 
Ce matin, un grand bruit effrayant. Je sors au balcon. En  bas de chez moi : je constate l’horreur : 2 « hommes »d'  Hygiène Action(société de dépigeonnage)  en train de retirer des malheureux petits pigeons pris dans leurs filets.
Les pigeons sont tirés des filets d'hygiène action avec une brutalité inouïe, ils tirent sur leurs pattes, cassent leur ailes quand cela ne va pas assez vite pour les extraire du filet, il y a du sang........
Devant ma révolte, mes larmes, et mon état de choc devant la violence impunie de ces agressions sadiques, ces tortionnaires me rient au nez, on dirait que ça les amuse beaucoup: ce matin j'ai rencontré le diable.
Aujourd'hui, je vais très  mal car je sais que ces innocents pigeons vont être passés en caisson à vide d'air ou ils vont subir une mort HORRIBLE!!!
 
le caisson à vide d'air
 

On enferme l'animal dans une boite étanche et une pompe aspire l'air contenu dedans, l'animal mourant par asphyxie. C'est une mort très douloureuse. Un oiseau tué par ce procédé met plusieurs minutes à mourir.
nous avons plus de 5OOO signatures contre la cruauté de l'abattage des pigeons en caisson à vide, a consulter :
 
 
Ou alors gazés au CO2
Le gaz carbonique :

Le gaz carbonique fait souffrir les animaux et il doit être impérativement interdit. Les scientifiques mandatés par les instances européennes pour se pencher sur ce problème ont déclaré qu'on ne doit plus l'utiliser car toutes les recherches scientifiques montrent la souffrance qu'il inflige aux animaux.
 
Comment fonctionne ce caisson : 

Le gaz carbonique est 1,5 fois plus lourd que l'air et est et presque inodore. Le caisson, étanche, est relié à une bouteille de gaz carbonique sous forme liquide (comme les bouteilles de butagaz). Par un détendeur/débilitre le gaz pur à 100 % est diffusé par le bas, donc au niveau des pattes des pigeons, avec un débit de 30 litres/minute et comme le caisson a une contenance de 120 litres il faut quatre minutes pour le remplir complètement. 

Le CO 2, plus lourd que l'air, s'élève progressivement et prend de la hauteur dans le caisson; le haut rempli d'air plus ou moins pur et le bas rempli de CO2 ayant une grande concentration. Les pigeons déjà agités du fait de leur incarcération le deviennent de plus en plus quand ils commencent à absorber le gaz nocif. Battement d'ailes, mouvements désordonnés qui brassent de l'air, le gaz carbonique concentré s'élève par moment puis retombe par gravité (phénomènes de turbulence etc.). Les pigeons halètent, secouent leurs têtes et étirent leurs cous pour respirer. 

Leur réponse émotionnelle de panique devient paroxystique :
Certains s'effondrent, plus faibles et restent en partie basse. D'autres plus forts réussissent à monter sur ceux ayant perdu connaissance et essaient de respirer un air encore respirable, en hauteur. Mais eux aussi finissent après bien de souffrances par perdre connaissance, perte de connaissance préalable à la mort.
 
NON MONSIEUR LE MAIRE, LES PIGEONS N'AMENENT PAS DE MALADIES !!!
 
Sur les fameuses maladies


Certains responsables des services santé publique de l'état répandent ce genre d'assertion et donc affirment que cet oiseau est dangereux pour la population et alimentent ainsi, en versant de l'huile sur le feu, une hystérie collective contre cet oiseau alors que ce genre de déclaration n'a absolument aucun contenu scientifique et est même faux. On pourrait s'attendre, quand même, à ce que les cadres des services de l'état, normalement ayant une formation universitaire, ne tiennent pas des propos de comptoirs. 

Ce genre d'allégation véhicule des informations complètement fausses, scientifiquement parlant : Le pigeon de ville (biset) est une espèce peu dangereuse pour l'homme car les bactéries, virus, parasites et champignons qu'il peut héberger sont très spécifiques à son espèce et non transmissibles à l'humain. Ce n'est pas une invention, les meilleurs vétérinaires le déclarent et c'est prouvé empiriquement sur le terrain par une expérience millénaire de cohabitation de l'homme avec les pigeons biset (pigeons voyageurs au moyen orient entre autres). Les pouvoirs publics se ridiculisent en répandant une phobie contre cet animal et ce genre de campagne a un goût populiste. Cherchez donc une étude scientifique indépendante et contradictoire prouvant que cet oiseau est dangereux pour l'homme; elle n'existe pas! Les pigeons de ville ne sont pas un risque sanitaire, contrairement à ce qu'on affirme. C'est connu depuis longtemps déjà : selon le Comité mixte OMS/FAO des experts des zoonoses - Rome 1959 - "Les pigeons qui vivent en liberté dans les villes de même que les étourneaux et les moineaux ne présentent qu'un risque faible pour la santé publique"
 
 
 
Alors Mr le maire de Cachan je vous supplie d'arrêter les captures de pigeons, ARRETER DE FAIRE SOUFFRIR LES PIGEONS INUTILEMENT.
Les captures ne servent à rien, les pigeons occupent une niche écologique, plus ils sont tués plus ils se reproduisent.
Nous voulons une autre politique, une politique écologique qui prenne en considération l'animal et son environnement, une politique qui ne diabolise pas une minorité victime d'un ostracisme outrancier, bientôt en prison pour avoir donné un morceau de pain au pigeon???
Qui paye les captures ? NOUS LES CITOYENS, c'est avec l'argent de nos impôts que ces immondes captures sont payées
UN ACTE CITOYEN : REFUSER LES CAPTURES ET TUERIES DE PIGEONS
 
 
Nom et Prenom:
ville :
e-mail :
 

Commenter cet article