Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

In agrobiosciences. L'animal au centre du débat? Eva Joly intéresse les agriculteurs.

1 Mars 2012, 10:22am

Publié par Jo Benchetrit

Je vous invite à lire un article, et plus,

sur une revue d' agriculteurs du midi.

Voici de quoi  méditer sur une possible (mais improbable) évolution des mentalités:

" A propos de l’actualité Relation homme-animal. 1er mars 2012 Plus que le halal, repenser le statut de l’animal.

Crise économique, chômage, ré-industrialisation, augmentation du prix du carburant et des denrées alimentaires, échec du système scolaire, formation… Alors que les thèmes de la campagne présidentielle se centrent sur ces préoccupations majeures des Français, un autre sujet tente de pointer timidement le bout de son nez : celui de l’animal.
Pourtant, on aurait pu penser qu’en cette période de Salon de l’Agriculture, les candidats en campagne auraient davantage évoqué la place des veaux, vaches, cochons au sein de notre société.
Si Marine Le Pen a relancé à grand fracas et sans grand étonnement le débat sur le halal, la surprise vint davantage de la candidate des Verts Eva Joly qui, au-delà de la rituelle polémique, élargit le débat en s’engageant à « remettre l’animal au centre du débat ».
Enfin, car n’oublions pas que pour la loi ces pauvres bêtes n’ont pour statut que celui de simple objet. A l’heure où un laboratoire néerlandais promet, pour l’automne, la création du premier hamburger issu de cellules souches bovines se félicitant, notamment, des retombées en terme d’environnement, il devient urgent de repenser la relation entre l’homme et l’animal dans notre société.
En décembre dernier, la Mission Agrobiosciences instruisait en partie le débat en présence de Eric Baratay, Jocelyne Porcher et Jean-Paul Simier, face à un public de deux cents étudiants de l’Ecole d’agronomie de Toulouse (INP-Ensat). Le cahier (PDF de 28 pages), issu de cette rencontre, est à télécharger gratuitement sur le site de la Mission Agrobiosciences.
Télécharger le cahier "Elevage et société : apprivoiser les mutations" (PDF 28 pages). "

 

Pour aller plus loin, voir également sur le site de la Mission Agrobiosciences

- Histoire des races animales, histoire des sociétés humaines
Un Cahier du cycle « Histoire de… » par Jean-Claude Flamant, président de la Mission Agrobiosciences, ex président du Centre Inra Toulouse, zootechnicien de formation
- Les nouveaux rapports entre homme animal(PDF 7 pages)
par Jean-Pierre Digard, anthropologue, Dans le cadre du séminaire des personnels de direction de l’enseignement technique agricole public français (octobre 2008)
- L’homme, le mangeur, l’animal. Qui nourrit l’autre ? (PDF 21 pages) Morceaux choisis, colloque Ocha, mai 2006
- Steaks options : l’homme, l’animal et la viande en questions
Un entretien avec Geneviève Cazes-Valette, Docteur en anthropologie sociale et ethnologie (juin 2009)
- Serons-nous bientôt obligés de nous priver de viande ? Et même de lait ?
Le billet de Jean-Claude Flamant, Mission Agrobiosciences, novembre 2008
- Quel avenir pour l’omnivore de 2050 ? Serons-nous tous végétariens ?br> Une interview de l’anthropologue Annie Hubert, réalisée lors du Plateau du J’Go ( 2007)
- Halal : fausses polémiques ou vrais symptômes ?
Une interview de Florence Bergeaud-Blackler, sociologue. (septembre 2010)
- De l’autel à la table : à quoi servent les sacrifices animaux ?
Un entretien avec l’anthropologue Jean-Pierre Albert (juin 2009)
- Une vie de cochon, vraiment pas rose
Un entretien avec Jocelyne Porcher, sociologue, chargée de recherche à l’Inra (2009)
- Le bien-être des animaux d’élevage
Un cahier de la Mission Agrobiosciences, avec Robert Dantzer (pdf 15 pages) janvier 2002
- Bien-être animal : l’Europe veut chasser les pratiques douloureuses]
Revue presse Mission agrobiosciences avril 2009
- Produire plus et mieux : le casse-tête (chinois) des productions animales
Une chronique de la Mission Agrobiosciences, mars 2011

 

Commenter cet article

Joël Lequesne 08/03/2012 23:16


 


La voilà, la grande braderie de toute la classe politique confondue : promettre une vie meilleure aux humains les plus "méritants", tout en surexploitant et sacrifiant honteusement les
animaux, et la nature dans son ensemble.


Indice supplémentaire pour ceux qui en douteraient : jamais question du "bien être" des animaux dans les programmes des grands partis, ni même de faire respecter les maigres lois leur épargnant
quelques souffrances, jamais question d'éthique animale MEME DANS LES UTOPIES.


Pour tous ces humains inhumains, les droits des animaux : même pas en rêve!


 


Corneille noire


 

SZALA Sandrine 01/03/2012 20:59


J'ai l'intime conviction et la profonde intuition que nos partenaires électoraux n'osent pas. N'osent pas parler d'un sujet sensible, vis à vis de leurs pairs. J'ai comme le désagréable sentiment
qu'ils n'osent pas se mouiller en matière de protection animale. Quels risquent prennent-ils? S'ils s'investissaient plus FRANCHEMENT dans la cause animale, ils auraient encore plus de partisans.
Quel est ce frein qui les empêche de DIRE à haute voix ceux que beaucoup, à mon avis pensent tout bas. Pensent-ils qu'il y a d'autres causes à mettre au centre du débat électoral ? Je fais partie
de ceux qui hésitent à voter pour la BONNE cause. Alors, S.V.P., osez, prononcez vous en faveur de la protection animale et je voterai pour vous. Pour l'instant, je doute, énormément.