Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Colloque à Lyon le 13/12/2011: "L’animal peut il être une sentinelle des maltraitances humaines ?"

10 Décembre 2011, 20:14pm

Publié par Jo Benchetrit

http://1.bp.blogspot.com/-pf3Y5lkHjJo/Taw5xDZ0gxI/AAAAAAAAAnc/8_m7VHvIceg/s400/Expo-Kubrick-Cin%25C3%25A9math%25C3%25A8que.jpg

 

Regard de matador dans le visage de psychopathe composé par Malcolm McDowell dans Orange Mécanique.

Et  le regard  de cet   inconnu, lui aussi concentré vers sa cible vivante, cet apprenti martador de 15 ans jouant dans le film de propagande pro corrida d'un inconnu  qui mérite de le rester  : "1°épée." 

http://www.lussasdoc.org/medias/photos/articles/premiere-epee.gif

 

L’animal peut il être une sentinelle des maltraitances humaines ?

 Ce point de vue topique n'est pas complet si on en juge juste à ce titre anthropocentrique.

 

Je vois avec plaisir que le dr. Jean-Paul  Richier va intervenir. C'est parfait. C'est quelqu'un de brillant qui connaît son affaire. Et il est bien dans le sujet, obligatoirement, si on ne prend pas de liberté avec ce pourquoi on est invité.  

Il y a cependant d'autres façons d'aborder ce problème. Le centre du monde, certes, l'Homme et son grand H, prend des risques   à s'autoriser à être violent avec les animaux, car ensuite il peut passer à l'homme sans trop de freins, mais au lieu de se contenter de parler de passage de cause à effet du style: qui vole un oeuf vole un boeuf, il faudrait dire que c'est absolument la même chose , le même acte, la même sordide  jouissance maladive et trangressive de faire du mal sciemment à un animal ou à un humain.

Pourquoi? Parce que ça provient des mêmes sources psychiques, que ça satisfait les mêmes pulsions et ce  sans dévier quant au but, juste en changeant d'objet. C'est simplement  moins tabou avec les animaux car l'homme s'est organisé comme un lieu de défense contre l' animalité et a fondé son humanité sur l'interdit de   nuire entre ses membres, d'où la nécessité d'une loi et de policiers pour se protéger les uns des autres. Cela est  nécessaire du fait que nous avons  conscience de notre dangereuse  nocivité. 
D'autre part, je note que ceci est organisé par Vetagro. Donc on est à l'interieur de ce lieu de maltraitances "normales" qu'est l'élevage.
Tout cela ne doit pas nous dégoûter mais bien au contraire devrait nous donner envie d'y aller pour intervenir , sauf que c'est semble-t -il trop tard pour s'inscrire! Il n'est pas interdit d'essayer encore.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC
Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas


POUR LA PREMIERE FOIS, le parallèle entre les maltraitances animales et les maltraitances humaines sera au coeur de ce colloque complètement inédit en France. 
La FLAC étant partenaire de cet événement (voir son logo sur l'affiche), la corrida sera évoquée.

POUR INFORMATION :
les inscriptions au colloque (gratuit) du 13 décembre prochain de Lyon sur les maltraitances a été reculée :
Inscription obligatoire avant le 9 décembre 2011 : http://www.vetagro-sup.fr/onehealth
 Thème : L’animal peut il être une sentinelle des maltraitances humaines ?
Date : Le 13 décembre 2011 
Lieu : l'Hôtel du Département du Rhône, 29-31 cours de la Liberté Lyon 
Horaires : Accueil à 19h30 ; Conférences à 20h
INTERVENANTS et THEMES ABORDES: 
De l’adulte à l’enfant, de l’adulte à l’animal, la maltraitance est un problème de société. Où commence la maltraitance ? Existe-t-il, comme les faits le laissent penser, un lien entre les maltraitances humaines et animales ?
Cette soirée présentera la réalité des faits, les aspects cliniques, tant pour l’homme que pour l’animal, tout comme les origines vraisemblables de ces maltraitances, leurs conséquences juridiques et leurs possibilités de prise en charge. Elle s’adresse à tous ceux qui sont confrontés aux maltraitances soit humaines, soit animales.
L’animal, sentinelle des maltraitances humaines ? Où en est-on et que peut-on proposer pour lutter contre — et éviter la maltraitance sous toutes ses formes dans notre société ? Les intervenants tenteront de répondre à ces questions, avec la participation de spécialistes, psychiatres, pédo-psychiatres, vétérinaires et chercheurs, ainsi que le point de vue d’un avocat expert en droit des personnes et de la famille.
  • Pr Hubert MONTAGNER, ex-directeur de recherche à l’INSERM : Existe-il des racines identifiables des maltraitances humaines et des maltraitances animales ?
  • Dr Jean-Paul RICHIER, psychiatre : D’une violence à l’autre, que disent les études ?
  • Dr Vét. Dominique AUTIER-DÉRIAN, vétérinaire compor tementaliste à VetAgro Sup : Aspects pratiques en médecine vétérinaire.
  • Pr Denise REMY, enseignante spécialisée en éthique à VetAgro Sup : Aspects éthiques dans l’enseignement et la pratique vétérinaires.
  • Me Laurent HINCKER, avocat spécialiste en droit des personnes et de la famille : Quels droits contre quelles maltraitances humaines et animales ?
  • Bilan de la soirée avec le Dr Vét. Jean-Marc PETIOT, Président du Conseil Régional de l’Ordre des Vétérinaires
C'est ouvert à tous et gratuit. Le thème est en grande partie méconnu en France !
 Thierry Hély
Chargé de communication de la FLAC
www.flac-anticorrida.org


06 23 94 84 83

Commenter cet article

jo 11/12/2011 15:28


oui et aussi parce que si un animal est maltraité, c'est l'indice dune violence et donc d'autres maltraitances; je vois ça tout le temps, helas...dans mon boulot.

BELEM 11/12/2011 15:20


oui,l'animal peut detecter une maltraitance humaine,et l'exprime .


je crois que l'animal a plus de pouvoir  que l'humain ne veut bien lui reconnaitre car l'humain n'aime pas la concurrence et réduire l'animal à l'état de chose qui vit


sans plus ,est une hérésie qui est dramatique pour les uns comme pour les autres.