Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

L'humain est comme un dessin d'Escher: impossible à cerner. Barbarie en toute innocence

24 Novembre 2012, 21:17pm

Publié par Jo Benchetrit

http://bstf.free.fr/Illusions/Escher/Another%20World%20II.jpg

 

Sur un certain axe, c'est clair comme 2 et 2 font 4. Donc, on se dira: mais pourquoi ne dit elle pas 4, et basta?

Mais c'est compter sans les autres axes: incoherence humaine, contradictions...le civilisé est parfois barbare. Il donne des leçons de morale qu'il ne suit pas toujours lui-même.

C'est un pervers. J'entends par là que leur jouissance les empêche de penser et d'appliquer leur grille morale à leur pratique.

Comme Vals, comme Depardieu, Jugnot, Véronique Samson, comme Finkielkraut, comme tous ceux qui font les bons mais aiment les corridas ou donnent à la vivisection (Telethon et autres chercheurs comme pour le Sidaction ) comme la majorité des humains. Ou encore font un cinéma de charité en mangeant du foie gras issu de torture...etc.
Impossible humain, en effet. Instabilité morale. Etre ange déboussolant car parfois magnifique, et en même temps bien souvent sans scrupule.  L'art de rendre l'autre fou...en fading...sous son emprise.  

De même que dans l'intimité du couple,un pervers ne peut vous rendre heureux, l'humain est une espèce qui ne vit que pour détruire.

Commenter cet article