Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

La paloma triste: hommage à Toto, pigeon de 21 ans. + Colombophilie=cruauté.

16 Novembre 2013, 04:21am

Publié par Jo Benchetrit

Avertissement: Coeurs de pierre Anti-pigeons, attention, prenez quand même votre kleenex. Ceux qui haïssent une race, une espece, un groupe quelconque au nom de leurs prejugés ne savent pas à côté de quoi ils passent et signent là leur immense bêtise.

 

Myriam  l'avait sauvé, tout bébé, et il avait 21 ans 1/2 quand il est parti rejoindre les anges, la laissant bien triste.

Il y a possibilité de plus d'amour integral, et disons le, d'humanité, dans un animal que dans bien des humains.


Et dans  un pigeon, on trouve aussi le plus grand courage car ils peuvent parcourir au peril de leur vie des milliers de km, (le record est qq chose comme 12.000 km d'Europe au Viet Nam) pour revenir auprès de leur belle et de leurs bébés, par amour, trait exploité  depuis 5500 ans par ce quil faut bien   appeler le  sadisme des "colombophiles", signifiant à apprécier comme terme égal à zoophilie, pedophilie et autre perversion usurpatrice du mot amour masquant la pulsion d'emprise, et agissant par abus de pouvoir.

 

Bien-sûr, me direz vous, nul viol sexuel. Mais il y a quand même de nombreux pigeons qui ne rentreront pas. Un des jeux consiste à les relâcher le plus loin possible de chez eux et à battre un record de distance.

Un autre à lacher à plusieurs en un certain lieu, et attendre leur retour. Souvent, cest fait alors sur des distances plus courtes, entre 200 et 1000km. Celui qui arrive le 1° fait gagner son "propriétaire". Il y a eu, l'année de la canicule, alors que ces colombolphiles infâmes avaient continué ce jeu, il a eu pas moins que 50% de morts. J'en avais vu un, Ile St Louis, la gueule ouverte, et je n'avais rien sur moi pour l'abreuver. Le temps d'aller chercher de l'eau dans un café, il etait mort.


Myriam, elle, de l'humanité, elle n'en manque pas. Et c'est bien pourquoi elle sauve des pigeons dans son grand  refuge espagnol, la Paloma Triste.


Vous pouvez, 
si vous le voulez, aider cette association qui en a bien besoin, dans un monde absurde et abject devenu colombophobe, encore plus monstrueux que le colombophile

https://www.facebook.com/SantuarioLaPalomaTriste

son mail:

lapalomatriste@gmail.com

 


Et mon hommage perso à ma tendre Gigi:

 

grosse-gigi.jpg

Feu ma Gigi. Love!



Commenter cet article

fugier 16/11/2013 20:21


Que c'est beau ! Moi j'ai recueilli d'adorables tourterelles qu'on lâche le soir dans la maison. On déteste souvent les pigeons car ça fait sale, tandis que l'humain détruit sa planète
impunément, lui.


Ce sont des animaux intelligents, sensibles, gentils, adorables.


Amour à vous, les colombes et pigeons chéris.

Jo Benchetrit 16/11/2013 20:29



Merci, Annie, en effet, vive les pigeons...pas sales car ils se lavent dès qu'ils trouvent un peu d'eau dehors, par tous les temps.