Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Tempête dans un verre d'eau. Déjà 1 mort. Le dernier envoyé spécial sur la chrétienne condamnée à mort au Pakistan.

15 Mai 2011, 05:27am

Publié par Jo Benchetrit

http://www.avraidire.com/wp-content/uploads/2010/12/Asia-Bibi.jpg

Asia Bibi

condamnée à mort

plusieurs pétitions dont celle ci.

 

 

Avez vous vu sur Fr 2 le dernier envoyé special (11/5/11) sur le Pakistan ?

Redif: Vendredi 27 mai 2011 de 18h35 à 20h20 sur TV5MONDE Europe.

http://www.myvisitingcard.com/wp-content/uploads/Governer-of-Punjab-Salman-Tasser-Killed-With-Shooting-Of-ELITE-Force-Man1.jpg

Salman Taseer

 

Telerama=


"Pakistan : l'arme du blasphème - En janvier 2011, le gouverneur du Penjab, le plus grand Etat du Pakistan, a été assassiné par son garde du corps. Salman Taseer était l'un des rares hommes politiques à dénoncer publiquement l'islamisation du Pakistan. Il avait pris fait et cause pour Asia Bibi, une paysanne chrétienne condamnée à la pendaison pour blasphème. A la suite d'une dispute pour un verre d'eau, deux voisines musulmanes l'avaient, en effet, accusée d'avoir insulté le prophète Mahomet."


 C'est hallucinant! Une chrétienne, Asia Bibi, est condamnée à mort pour blasphème. Après avoir bu dans le verre d'une musulmane, cette dernière qu'elle croyait son amie, et sa soeur , ont réagi violemment, avec ce verdict: "C'est un crime". A ces mots, cette femme, Asia Bibi, les a interrogées sur les bases de leur indignation. Leur recours au Prophète l'a fait réagir ainsi:"qu'est-ce alors que votre prophète qui interdit qu'on partage un verre d'eau?" et aurait dit d'autres choses indicibles, selon les 2 femmes qui ont dénoncé Asia.

 

 

Le fait que ses filles aient dénoncé qq, voisine et amie, qui a fait une transgression sans gravité, c'est à dire sans conséquence vitale, cad qui a bu dans le verre d'une musulmane, et s'en soient indignées comme comme si c'était une salissure, un crime, en demandant la peine de mort pour elle pour blasphème (!) parce qu'elle s'étonne que ce soit vu comme une transgression intolérable,

déjà, prouve une folie .

 

Or cette folie ne l'est pas car en réalité, elle ne fait qu'être confirme à la norme pakistanaise. Ou plutôt, cette folie est collective. Son immense mépris par rapport à cette personne parce que chrétienne ,

parce que non musulmane, non de la "bonne religion" est une circonstance aggravante car raciste,

 

Or, selon ce que j 'ai vu dans ce reportage, le peuple , diabolique, foule la haine aux lèvres, le désir de tuer avec, sans aucun processus secondaire, absolument abruti par la religion depuis le berceau, se sert du Coran pour haïr et jouir ensemble.

On aurait dit une corrida.

 

 

Comme dans une corrida, leurs cris sont impitoyables, leur comportement sont infects et absolument primaires(au sens de processus primaire, c'est à dire sans réflexion). Évidemment, je connais des musulmans pas comme ça, ne me faites pas dire que tous sont pareils, car c'est faux et ce serait idiot de le dire, tout racisme est d'ailleurs , ici comme au Pakistan..

 

Evidemment, généraliser serait abject. Il ne s'agit pas de ça mais de ce que porte en germe toute religion.


Comme le christianisme, ridicule, qui a voulu rendre civilisé le monde dit "barbare" mais par des méthodes violentes et...barbares.

Le judaïsme n'a jamais voulu convertir personne. c'est déjà bien, un début de respect de l'Autre. Mais, quand ça devient de l'intégrisme, l' intégrisme juif est aussi débilitant pour l'esprit que ses soeurs monothéistes quand elles sont dans le même état extrémiste, et c'est bien triste.

Si on peut encore voir le reportage sur le site de

 

France 2, je vous assure que ça vaut le coup pour illustrer la psychologie des foules de Freud.

 

D'avoir vu ces femmes voilées donc humiliées en tant que "femelles" à cacher du regard des hommes, les yeux pleins de haine, vociférer devant les caméras, mettant d'ailleurs à un moment les journalistes en danger de lynchage(on leur a demandé de déguerpir), ben ça fout la trouille grave.

Cependant, il ne faut pas se voiler la face, seul l'intégrisme est à mettre au pilori, tout intégrisme. On a vu que le christianisme a donné la ST Barthelemy. l'islamisme donne à la fois le 11-9 et l'abrutissement de leur peuple lorsqu'il est au pouvoir en tant qu'islamisme et pas comme islam modéré, bien entendu, comme le nazisme fruit également du christianisme entre autres qui fut aussi un intégrisme.

Les religions réunissent des gens entre eux, ça peut être bien, mais contre d'autres, c'est là le pb.

 

 

 

Horrible foule, le lynchage comme mode de jouir ensemble soit disant au nom du Coran!

Vous me direz: les chrétiens ont commis le massacre de Shabra et Shatila.

 

Certes. La grosse différence, cependant, entre un absurde massacre de vengeance comme celui-là  (des palestiniens avaient tué leur président Gemayel) et un absurde massacre type St Barthelemy, purement "raciste"(comment dire?),

c'est que dans l'un, on a des "excuses" ( ce fut ignoble et inexcusables, mais fait dans l'émotion due à l'assassinat d'un homme qu'ils aimaient, à tort ou a raison, est-ce le problème?) mais dans l'autre on n'en a pas!

Pour Chabra et Sh, faut voir Danse avec Bechir, un pur chef d'oeuvre terrible d'une grande beauté, et poétique, où l'on voit bien la différence entre l'imaginaire et le réel, avec une fin dans le réel, qu'on ne peut oublier. Et qui nous fait haïr la...haine.

 

on me dit aussi:

 

 

Voir le terrible film Incendies là dessus.

 

je vous livre la chose, sans savoir si il est si bien que ça car je ne l'ai pas vu.

 

 

 

 

 

 

Telerama=



 

Pakistan, l'arme du blasphème (Stéphanie Lebrun et Julien Fouchet). En juin 2009, la chrétienne Asia Bibi est accusée par deux voisines musulmanes d'avoir insulté le Prophète. Jugée coupable en novembre 2010, elle est la première Pakistanaise condamnée à mort pour blasphème. Presque deux ans après les faits, dans son village d'Ittanwala, des hommes appellent à son exécution immédiate, toujours avec la même virulence. Les réalisateurs partent du lieu où tout a commencé et suivent la montée des tensions dans l'ensemble du pays. A Lahore, ils assistent aux démonstrations de force de militants islamistes opposés à un assouplissement de la loi sur le blasphème. Asia Bibi, emprisonnée au Penjab, est devenue le symbole d'une persécution de plus en plus radicale de la minorité chrétienne pakistanaise.

 

 

 

Commenter cet article