Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Le mail de Brigitte Marquet au maire d'Albi qui pousse au massacre des pigeons par les chasseur

10 Septembre 2010, 05:20am

Publié par Jo Benchetrit

grosse-gigi.jpg
Feu ma tendre coquine Gigi.
Je transmets ceci à la demande de Brigitte MArquet (lire son site: l'Ambassade des pigeons) qui se bat contre les  tueries de pigeons.
Dure bataille, je peux vous dire car les mentalités sont de plus en plus impermebales à la morale et au bon sens.
Mail adressé à Monsieur Philippe Bonnecarrere, Maire d'ALBI, le 8 septembre 2010
  
Monsieur le Maire,
  
Plus la ville d'Albi ordonnera des battues, plus elle fera tuer (par centaines ?) des pigeons, plus il y en aura dans cette ville : voici l'essentiel de ce que je dois absolument vous dire.
On peut également adopter des tas de systèmes d'effarouchement, de manière ponctuelle ou définitivement et pourquoi pas autour du champ de tournesol en question ?
Il me semble que cela vaille le coup d'agir sur le long terme, donc de réfléchir, plutôt que de réagir dans l'urgence et la haine. TUER N'EST PAS GERER !
  
Professionnelle de la "problématique des pigeons des villes", oeuvrant au bien commun, en particulier avec la Mairie de Paris qui installe des pigeonniers dits "contraceptifs" dans notre capitale, je puis vous assurer que vous commettez une grave erreur avec ces battues.
Le vide écologique créé par la disparition de centaines de pigeons sera comblé dans à peine 6 mois. Vous avez déjà fait tuer l'an dernier. Vous devrez recommencer l'année suivante.
 
Plus loin, il me paraît détestable d'éduquer au sadisme les enfants de votre cité, Monsieur Bonnecarrere. Il n'y a pas de quoi être fier et rigolard quand on tient des cadavres d'animaux dans ces mains, ce que montre le journal local, en plus de son ton extrêmement contestable, tirant vers le bas de haine et d'ailleurs racontant des mensonges à mon sujet. J'attends un droit de réponse dans La Depeche. Je n'ai en effet jamais tiré de son lit le "vénérable" Monsieur Do, président de chasse. Nous avons eu un échange téléphonique bref, poli, vers 19h30 et c'est tout ! Monsieur DO m'a demandé si j'étais végétarienne. Oui, je le suis. J'aurais pu ajouter dans ma réponse à ce monsieur que j'étais parfaitement respectée dans mon travail de "professionnelle".... Je n'en ai pas rajouté, ce monsieur étant trop âgé pour que je l'embête même si lui donne la mort aisément......., ce qui est plus qu'"embêter" quelqu'un, n'est-ce pas ?
 
Notre monde ne pourra durer longtemps avec autant de haine et de déni du respect dû à toute créature vivante. Autant de jubilation à tuer... Il faut être resté un petit garçon bien méchant pour se réjouir d'occasionner des blessures et la mort !  Ne jamais avoir accédé à la capacité d'empathie, à la notion d'altérité, seules dignes d'êtres humains qui se respectent.
Les animaux, les pigeons n'ont pas été créés pour être "descendus" !
 
Vous qui êtes ravi, Monsieur le Maire que votre ville ait été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, ne pouvez-vous faire un geste "humain", véritablement sensé, et arrêter ces battues qui déshonorent ALBI, adopter une véritable gestion de l'Animal en ville, qui constituerait un sacré "plus" pour notre patrimoine, me semble-t-il.
Bien entendu, je me tiens à votre disposition pour plus d'arguments et surtout, surtout afin de trouver ensemble des solutions qui réconcilieraient tout le monde et afin que le plaisir de construire des solutions de vie prévale sur celui de rigoler en tuant !
 
Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l'expression de mes respectueuses salutations.
 
Brigitte Marquet
(Vice-présidente de la Spov)
tél perso : 01 43 56 68 04
 

Commenter cet article

nana 10/09/2010 21:07



RCISuper lettre!


Je suis de tout coeur avec vous , madame Brigitte Marquet. MERCI , MERCI .