Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Le petit Mohamed est il vivant? Rapport de commission gouvernementale d’examen de l’affaire A-Dura.

22 Mai 2013, 04:50am

Publié par Jo Benchetrit

 

 http://horobindo.h.o.pic.centerblog.net/7aa5c187.jpg
"Le 30 septembre 2000 Charles Enderlin a eu son jour de gloire. Il avait alors flairé le scoop du siècle que lui avait servi, sur un plateau, son caméraman Talal Abou Rahmeh, militant de la cause ‘’palestinienne’’. La preuve par l’image que les Juifs ‘’assassinaient’’ de sang froid, aussi, les enfants. Scoop qui fut aussitôt mis gracieusement à la disposition des médias internationaux et largement diffusé. Sauf que, à la lecture des images, le doute s’installa quant à la véracité des images. Il s’amplifia suite aux obscures réponses obtenues et aux diverses tentatives de l’intéressé et de France 2 d’étouffer toute commission d’enquête sur cet ‘’assassinat’’."

Le petit Mohamed pourrait ne pas etre mort! Esperons le pour lui et ses  parents. En lisant ce rapport, on comprend mieux que France 2 ne voulait pas montrer l'integralité du tournage pendant 7 ou 8 ans! Si c'est un coup, ce qui s'avère plus que probable, c'est un coup de maître qui nous a tous eus.
Et a permis  en partie de salir l'image d'Israël dans le monde. Ce pauvre Enderlin, le journaliste incriminé, s'est il fait manipuler ou a t il manipulé, lui, pour des raisons qui m'échappent? Ceci dit, on  a moins fait de foin lorsque des juifs ont été tués, juifs de tous  âges , y compris enfants, bébés, intentionnellement, par des bombes  palestiniennes! 
  Le net regorge lui aussi de rumeurs, mensonges et injures , appel au boycott, des images ridicules qui montrent des juifs typés à la manière des dessins   petainistes faisant cuire des enfants pour les manger...tout cela est un retour aux Protocoles des sages de Sion qui ont entraîné dans la mort 6 millions de personnes dites juives, mais personnes quand même, non?

http://pagesperso-orange.fr/aline.dedieguez/mariali/palestine/images/2--20060416PalestineCanniba.jpg
Vous pouvez voir ces dessins et paroles diffamatoires pousse- au crime un peu partout, et ce site de propagande où se rejoignent allègrement anti-sionisme et antisémitisme aveugles:
 


 Voici un extrait des 44 pages du rapport de commission gouvernementale d’examen de l’affaire A-Dura:


"- Contrairement à ce qui est prétendu dans le reportage, à savoir que l’enfant a été tué, un examen des images du film à l’état brut par la commission apprend qu’à la fin du film, dans une partie qui n’a pas été diffusée, l’enfant parait vivant.**

- De cet examen, il apparaît qu’il n’y a pas de preuve au fait que Djamal ou l’enfant auraient été touchés comme prétendu dans le reportage, et le film ne montre même pas que Djamal a été touché gravement. En revanche, il y a de nombreux indices indiquant que les deux n’ont pas été touchés par des balles.

- L’examen montre qu’il subsiste un doute énorme quant à l’éventualité que les trous de balles à proximité des deux auraient été causés par les tirs provenant de la position de Tsahal, comme cela est suggéré dans le reportage.

. Ce reportage a été monté et commenté de manière à créer l’impression fausse qu’il y aurait d’autres preuves confirmant ce qui y est prétendu."

Défendre la vérité, combattre tout ce qu'on impose aux plus faibles dont sont en premier les animaux, m'insurger contre tout lynchage, tout discours, tout acte visant à pousser à la barbarie, tel est et sera toujours mon dur combat, y compris contre mon intérêt.

L'injustice faite à Israël me révulse tout autant que si le mensonge avait été du côté israélien. Croyez moi, dans cette hypothèse-là, si c'eût été  la Palestine le camp diffamé c'est elle  que j'aurais aujourd'hui défendue. Mais il se trouve qu'une fois de plus,  et c'est monnaie courante, c'est Israël qui a été calomnié.  C'est qu'ils en veulent encore, du génocide juif, "ils" y ont pris goût, les connards. Et dans ce "ils" j'englobe pas mal de monde, pas que les palestiniens qui sont juste instrumentalisés à ces fins. Est dupe qui veut...Et ça veut beaucoup!

 

 

Compte tenu que la propagande palestinienne est très très forte, je ne m'étonne pas que ce fût possiblement une mise en scène fort judicieuse*. Compte tenu aussi que lors d'un reportage de Jenine, des journalistes ont filmé des scènes cocasses où des "morts"palestiniens  transportés sur des civières se levaient pour courir se mettre à l'abri parce qu'il y avait une alerte de bombes, on est en droit de douter de cette scène si télévisuelle et bien cadrée de la "mort" du petit Mohamed qui a tiré des larmes dans les chaumières y compris juives, je vous l'assure. Les conséquences en furent désastreuses  surtout qu'à l'inverse, les israéliens, jusque là, sont nuls sur le terrain de la propagande avec des valeurs du genre vérité, dignité lors des enterrements, et pudeur pour montrer les blessés et morts dus aux attentats.  Aussi,  sans juger sur le fond de la légitimité ou pas des revendications de chacun des 2 camps,  ce que dit le 1° ministre d'israël est vrai: il y a eu diffamation de l'état d'Israel.

Résumé de la conclusion du rapport :Le petit Mohamed ni mort, ni blessé? Peut-être.  

Touché par des balles israeliennes?

Si cest le cas, qu'il ait été touché ce qui reste non prouvé, il est peu probable que ce furent pas des balles israeliennes.

Extrait: "Le Ministre des relations internationale et des affaires stratégiques Youval Steinitz :

« C’est une diffamation contre l’Etat d’Israël en plus d’autres diffamations comme à Djénine. Le reportage de la télévision française était fantaisiste. »

Le reportage diffusé la première fois par la chaine de télévision publique française France 2 le 30 septembre 2000 a été le point de départ de l’affaire A-Dura. Ce reportage a présenté un incident pendant lequel, selon la chaine de télévision, l’enfant palestinien Mouhamad A-Dura aurait été  tué par des tirs le visant lui et son père à partir d’une position israélienne. Les médias internationaux se sont empressés de diffuser ce reportage dans le monde entier en reprenant ces accusations. Ce reportage a causé un dommage considérable au statut d’Israël sur la scène internationale et a attisé les flammes du terrorisme et de la haine.

Depuis ce jour-là, ce reportage a servi d’inspiration et de justification au terrorisme, à l’antisémitisme et à délégitimer Israël. Les échos du reportage sur A-Dura, que ce soient les accusations contre Israël et les reportages repris sans examen critique par les médias internationaux et qui s’avèrent ensuite fallacieux  ou mensongers  ont continué à résonner dans la couverture médiatique des opérations d’Israël contre les organisations de terrorisme."




* trouvé sur ce blog :"Comme pour Jénine, en 2002, où le tollé des nations contre Israël avait parlé de 1.500 morts : on sait maintenant qu'il y en eut "exactement 54, dont au moins 45 étaient des terroristes morts au combat" (reconnaissent les journalistes de Gaza).  Ou pour le "meurtre par les Israéliens du petit Mohamed Al Durah", devenu pour le monde symbole de la haine et de la volonté de tuer d'Israël. Le journaliste de France 2, Ch. E. avait, dans son commentaire, accusé les Israéliens de "cibler" l'enfant. Ce qui serait l'assassinat de sang froid d'un enfant. Accusation qui a entraîné un déferlement de haine à l'égard d'Israël et, notamment, le lynchage des 2 réservistes israéliens, à Ramallah.


Depuis, une procédure judiciaire en France a permis l'audition de nombreux témoins et experts. L'arrêt de la Cour d'Appel de Paris du 21 mai 2008 cite de nombreux témoignages d'experts, dont il ressort que "dans les minutes qui précèdent la fusillade, les Palestiniens semblent avoir organisé une mise en scène... simulant la guerre avec des soldats israéliens, et des blessures imaginaires".  Des experts des médias et des experts médicaux déclarent avoir la conviction que "la version de la mise en scène a une probabilité plus grande que la version présentée par FRANCE 2". Tout d'abord parce que, durant 7 ans, la chaîne de télévision a refusé de laisser visionner les rushes de son cameraman. C. E. soutenait que les 27 minutes filmées par le cameraman palestinien Talal ABU RAHMA montraient "l'agonie de l'enfant... C'était insupportable". Or, les experts qui ont enfin pu visionner ces images se sont dits "surpris de constater que... plus de 23 minutes des scènes filmées n’avaient rien à voir avec les images diffusées par la chaîne... et consistaient dans la présentation de fausses scènes de guerre par de jeunes Palestiniens". Quant aux 4 minutes restantes "cette fameuse agonie qu’E. affirme avoir coupée au montage n’existe pas".  De plus, "le visionnage intégral des rushes de France 2 démontre qu’au moment où C. E. donne le gamin pour mort… rien ne lui permet d’affirmer qu’il est vraiment mort et encore moins qu’il a été tué par les soldats israéliens." Les images ne montrent ni sang sur les vêtements de l'enfant, ni sur le sol, bien qu'il aurait saigné pendant 15 ou 20 minutes.

** De plus, l'enfant dit mort  bouge la jambe et la main. Quant aux prétendues blessures du père, il a été démontré qu'elles ont été causées par une lame plusieurs années auparavant, et non par des balles. Des islamistes l'ont attaqué à coups de hache 8 ans auparavant !

Il est un fait maintenant reconnu que les jeunes Palestiniens mettent à profit la présence de caméras pour jouer des scènes de guerre et de blessures fictives. "Ils font toujours cela", reconnaît C.E. lui-même. En 2005, le Professeur Richard Landes de l'Université de Boston a produit un documentaire vidéo de 18 minutes appelé "Pallywood: According to Palestinian Sources" (Pallywood, selon les Sources Palestiniennes). Documents à l'appui, il montre comment, depuis au moins 1982, des combats imaginaires sont mis en scène, devant des caméras, pour servir à la propagande contre Israël. D'autres experts des médias, ainsi que des journalistes, ont repris ce terme de "Pallywood", pour dénoncer ces supercheries.  

Nous avons évoqué, plus haut, l'école de l'UNRWA, à Jabalia. L’O.M.S rapportait : "42 personnes ont été tuées, suite à une attaque contre une école de l'UNRWA". Le Directeur raconte : "Ceux qui étaient dans l'école étaient tous des familles cherchant refuge". Des sources palestiniennes rapportaient que deux tirs avaient touché les bâtiments scolaires, que 42 personnes y avaient trouvé la mort, et des dizaines d’autres avaient été blessées. Nouveau tollé des médias internationaux : "Bombardement d'une école de l'ONU", "Les tirs israéliens tuent des dizaines de personnes dans une école de l'ONU"… Condamnation unanime d'Israël, manifestations anti-israéliennes dans de nombreuses endroits du monde.... Un mois plus tard, l'ONU reconnaît que les obus israéliens sont tombés à l'extérieur de l'école, et que personne n'a été tué à l'intérieur !  

Durant ce dernier conflit, encore, un reportage de France 2 a montré la désolation (cadavres, blessés, destructions) suivant un bombardement attribué à l'aviation israélienne, exacerbant encore plus la haine et la réprobation du monde contre Israël. Il était même précisé le jour et le lieu ; étonnant, quant on sait que France 2 a reconnu le lendemain une "erreur regrettable" : le reportage montrait, en réalité, le carnage dû à un camion du Hamas, chargé d'armements, qui avait explosé au milieu de la population civile, en 2005 ! Ce document était arrivé, anonymement, à la chaîne, et a été diffusé au monde entier, sans même la vérification de son authenticité. Et… s'il n'y avait pas eu de protestations de téléspectateurs attentifs?...

Comment, donc, avoir encore confiance en nos médias et télévisions, capables de telles "erreurs" ? Si l'on reconnaît qu'on nous a menti, provoquant une telle haine contre Israël, ou si un document vieux de plusieurs années peut être ressorti des archives et diffusé par négligence, en précisant même une date, une heure, un lieu… "

Extrait d'un texte de 
Pierre-André Taguieff : le comble de l’odieux a été atteint par le MRAP
29/10/10 

   
- - Thème: Crif

"Lors d’une manifestation propalestinienne organisée à Paris, place de la République, le 7 octobre 2000, à l’appel de multiples associations (dont l’Union générale des étudiants de Palestine en France et le MRAP) et de partis politiques (les Verts, la LCR), des cris « Mort aux Juifs ! » et « Juifs assassins ! » furent lancés dans un contexte de nazification frénétique d’Israël, des Israéliens et des Juifs en général. On lisait par exemple sur une affiche : « Stop au terrorisme juif hitlérien ! 1 Palestinien mort = 1 000 inhumains (Juifs) morts ». Une première depuis la Libération. J’avais relevé de tels faits dans deux de mes livres, La Nouvelle Judéophobie (2002), essai sur la genèse de la vague antijuive des années 2000, traduit dans plusieurs langues étrangères, et Prêcheurs de haine (2004), somme de près de mille pages dont l’objet est d’explorer les territoires de la « judéophobie planétaire » contemporaine. J’ai poursuivi mon exploration des diverses formes prises par la judéophobie contemporaine par deux gros ouvrages : La Judéophobie des Modernes (2008) et La Nouvelle Propagande antijuive (2010). Le MRAP ne m’a pas pardonné d’avoir établi et souligné ces dérives judéophobes des mobilisations propalestiniennes dont il était partie prenante. Le président du MRAP Mouloud Aounit n’a pas non plus oublié que, dans Prêcheurs de haine, j’avais notamment pointé les relations équivoques entre Dieudonné et le MRAP : alors secrétaire général de cette organisation dite « antiraciste », Mouloud Aounit était ainsi venu en personne, le 20 février 2004, soutenir Dieudonné, pourtant déjà clairement passé à l’antisémitisme militant, dans une manifestation parisienne où le comique provocateur était transfiguré par ses adulateurs, comprenant le célèbre humaniste Joe Starr,  en martyr de la liberté d’expression."
 
Qui manigance dans l'ombre pour que le monde, ignorant volontaire sur bien des sujets dont celui du mal fait aux bêtes, pour que le monde des dupes prêts à gober sans vérifier, haïssent les juifs? 
Mais on  ne peut en dire autant d'Enderlin qui serait juif...
Bon, être juif ne vaccine pas contre la connerie  non plus. Ni tous mal, ni tous bons, tels sont les juifs.
Comment? Comme tout le monde, c'est ça? 
Ben oui, juste des gens comme tout le monde, comme vous et moi.
Etre juif, c'est quoi? C'est comme tous les groupes humains, rien de plus que de s'identifier à un signifiant, ou être identifié ainsi par les autres.
Ce n'est pas une essence. Mais les antisémites, comme tous racistes en font une. Dans leur fantasme, être juif signifie quelque chose de consistant. Je peux vous dire que c'est un leurre, et qu'en être dupe débouche sur des catastrophes.
Je vous mets en lien une pétition demandant sa démission après cette affaire Mohamed qui, selon cette commission d'enquête ne semble pas crédible, finalement. Je ne suis pas certaine de la signer, neanmoins, tant que ce mec n'aura pas exprimé quelque chose sur cette affaire qui, vraie ou fausse, aura contribuer à monter 
à nouveau le monde entier,,  ravi de retrouver ses bonnes vieilles  habitudes, contre le peuple juif
"Aujourd’hui la vérité éclate au grand jour et il est temps que France 2, qui a toujours couvert Enderlin, rétablisse la vérité et surtout licencie ce triste personnage !

Il est également temps que le syndicat des journalistes s’imprègne d’éthique professionnelle et fasse son méa culpa après avoir lui aussi couvert Enderlin durant 13 années.

Enfin, il est temps de rendre hommage à Philippe Karsenty qui n’a eu de cesse que de faire éclater la vérité, étant violemment attaqué par l’ensemble des médias. Philippe Karsenty mérite largement la Légion d’Honneur pour son combat pour la lumière et lé vérité.

Europe Israël Dreuz – Israël-Flash - Parole volée vous demandent de signer la pétition ci-dessous et de la diffuser largement autour de vous.

 

Pour signer la pétition cliquer ici "

 

Commenter cet article