Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Le raciste et antisémite a le cul entre 2 chaises. Le pauvre homme!

31 Mars 2013, 18:29pm

Publié par Jo Benchetrit

Dur pour lui de savoir s'il préfère un assimilé qui lui ressemble tant qu'il lui fallait une étoile jaune pour  reconnaître les juifs, ou le dur à s'intégrer plus typé ou, pire, fringué  de manière différente.

Lui faut-il un Nagi  ou un Gainsbourg qui vont jusqu'à  séduire ses filles et les epouser, voire leur faire des mômes qu'il serait obligé d'aimer malgré cette tare latente? Ou ceux qui "offensent" ses trottoirs de leur priere et de leurs voiles? ...Quel dilemme!

Ces pauvres racistes et antisemites ont   peur de se perdre dans cette identification insoutenable à un autre pas tout à fait le même, pas tout à fait un autre. Dilemme phobique... 

Vous avez dit: dit l'aime? Bon.Oui, allez, avouez votre amour qui se cache derrière la haine et tout le monde s'en portera mieux. Ne craignez pas de vous perdre, vous êtes encore là, vous, et vous ex-sistez.

Au nom de cette peur, que de morts, partout! Car le racisme dont est le specisme, est, comme la bêtise humaine, la chose la plus partagée au monde...  

Commenter cet article

Monsieur Z 10/04/2013 20:20


Pas d'accord ?


Les rues occupées par les musulmans, c'est bien ?


Les mosquées qui poussent comme des champignons, c'est bien ?


Les animaux égorgés rituellement, c'est bien ?


Les moutons ligotés par les quatre pattes et jetés vivants dans les coffres de voitures le jour de l'aid el kebir, c'est bien ?


Quant à Pétain, je suis assez surpris, car je sais que de nombreux juifs lui sont reconnaissants, d'ailleurs à l'époque ils ont voté avec leurs pieds...en se réfugiant massivement en
zone libre.


Et des historiens sérieux comme le général Le Groignec, pourtant farouche anti-nazi, disent que grâce à lui beaucoup de juifs ont été sauvés.


Mais peu importe, car même si Pétain avait été un féroce antisémite, un Himmler français, pourquoi le diaboliser plus que Hollande ou Sarkozy lorsqu'on se réclame de
l'antispécisme ?


Il y a là quelque chose de contradictoire, car c'est une attitude spéciste que de considérer la déportation et la mort des juifs comme une horreur plus grande que le massacre de millions
d'animaux par an dans des conditions horribles.


Des gouvernants comme Sarkozy et Hollande pourraient abolir l'abattage sans étourdissement d'un simple décret, ils ne le font pas.


Ils pourraient interdire les fleuves de sang de l'aid el kebir, mais au contraire ils les favorisent, les tueries sont telles que les abattoirs officiels n'y suffisent pas, alors les élus mettent
à la disposition des musulmans des terrains transformés en abattoirs ambulants.


Telle est notre société, qui n'est certainement pas moins horrible que celle du gouvernement de Vichy.


 


 


 


 

Jo Benchetrit 10/04/2013 00:43


 IL va   sans dire que je ne suis pas responsable des propos que tiennent les commentateurs.C'est certain que je ne partage pas les idées de Z, rions, car avec l'assassin Petain qui n'a
besoin de personne pour le diaboliser car on diabolise pas le diable, je ne serais plus là pour écrire...et même je ne serais jamais née.
 

Monsieur Z 09/04/2013 23:03


Où est-il le "fléau" du racisme ?


Moi je ne vois que le fléau de l'antiracisme.


La liberté d'expression est de plus en plus brimée, la police de la pensée veille.


Si on entend encore s'exprimer librement on est accusé d'avoir des "propos nauséabonds", et menacé de poursuites judiciaires.


L'avocat Delcroix est écoeuré par cette justice, il le dit dans le "manifeste libertin" mais aussi encore davantage dans "Le théatre de Satan".


Les lois Pleven (1972) Gayssot (1990) et Perben (2004) sont des lois scélérates, et si le peuple n'était aussi abruti il prendrait ces nouvelles bastilles.


C'est tout de même malheureux de voir Marine Le Pen (que je n'aime pas) être la seule dans la classe politique à dénoncer les prières de rues en parlant d'occupation, ce qui est strictement
la vérité.


Les politiciens du système s'indignent, ce qui prouve qu'ils marchent sur la tête.


Et ils ne proposent, pour résoudre le problème, que de construire de nouvelles mosquées, c'est à dire d'islamiser encore davantage la France !


Comme si les musulmans ne pouvaient pas prier dans leur appartement, ce qu'ils faisaient d'ailleurs dans les années 50 et 60, lorsqu'il n'y avait que 3 ou 4 mosquées en France.


Les travailleurs immigrés de l'époque ne parcouraient pas des centaines de kms chaque vendredi pour se rendre dans l'une de ces rares mosquées, et ils ne priaient pas non plus dans les rues !


Les politiciens du système leur ont tout cédé, en particulier depuis 1976, avec la loi permettant le regroupement familial.


Aujourd'hui l'immigration n'est plus de travail, mais de peuplement.


Et comme ces immigrés (et leurs rejetons nés en France qu'on appelle "français de papier) n'apportent rien de positif au pays, mais seulement leur obscurantisme et leurs coutumes barbares, ne
craignons pas de dénoncer cette occupation.


Et cessons de diaboliser les Pétain et les Laval, les politiciens d'aujourd'hui font bien pires, car ils n'ont pas l'excuse de céder devant la force des armes, ils favorisent délibérément
les nouveaux occupants, le dogme antiraciste les y encourage, c'est l'idéologie dominante de notre époque.


 

Jo Benchetrit 05/04/2013 07:22


Par contre, Z, je vous accorde qu'evidemment les anti-racistes comme les racistes sont possiblement des specistes. QUevidemment je nepeux pas admettre lexpression: nous ne sommes pas des
animaux.
Que cependant, c'est bien au nom du specisme que les gens sont racistes,considerant l'autre comme un animal, ce qui signifie qq qui ne vaut pas le coup qu'on l'aime!!!


le raciste est evdemment speciste et humaniste au sens où seuls les hommes sont aimables, et tout ce quinest pa dema racenest pas homme.Cest bien ça, les sous-hommes dHitler, cet humaniste quii
defendait la "vraie" humanité, la sienne! de plus un fantasme!
Je vous accorde aussi que l'anti-raciste est un humaniste et qu'à ce titre, comme le disait Lévi-Strauss, il peut fabriquer entre lui et les animaux une barriere qui est, selon l'expression du
grand Kundera, la "faillite de l'humanité".


Mais si on doit etre contre ce que Levi Strauss appelle  "l'humanisme exaspéré", on ne doit pas etre contre un humanisme de bon aloi qui vise le progrès moral au nom des valeurs de
l'humanité en tant que vertu. Il faut etendre son respect et sa compassion et non les restreindre à une seule espece, race ou religion ou que sais je encore, certains n'étendant pas le champ de
leur protection et empathie à quelqu'un d'autre qu'eux-mêmes. EGOEGOEGO. D'autre part, si on a un bonne boussole morale, on nest pas obligé d'adopter les coutumes barbares des autres. Comme vous
dites, on en  assez avec les "nôtres".PAs au nom dune superiorité comme le croient les racistes mais au nom de la protection des victimes de ces coutumes.


On peut aussi prendre le meilleur s'il y en a et surtout OFFRIR le meilleur. Car le but est que l'humain change.Partout où il persecute les animaux.DONC PARTOUT.


je serais curieuse de savoir comment vous allez comprendre tout ça.

Jo Benchetrit 04/04/2013 22:58


Bon, encore une ineptie facho.comme s'il etait dangereux d'aller dans le sens du progrès moral! menfin! le raciste est un connard puisqu'il  generalise à tout un groupe ce qui est selon lui
une tare. Le raciste est installé dans la haine. le raciste est un narcisse qui se croit superieur à l'autre qu'il croit connaitre parce quil est ceci ou cela, arabe, chinois ou autre,, par le
hasard de sa naissance. Le déni du semblable en l'autre quelques soient ses differences qui ne sont qu'apparence s'ajoute aux prejugés.Vraiment defendre le racisme est abject et aussi regressif
que defendre les corridas.  On ne vous changera donc jamais ? Quel gâchis d'intelligence! Pourquoi avez vous besoin de ça?

Monsieur Z 04/04/2013 20:28


J'ai lu hier soir, d'une seule traite, le court (115 pages) mais excellent livre d'Eric Delcroix "Manifeste libertin, essai révolutionnaire contre l'ordre moral antiraciste".


J'ai rarement lu un ouvrage d'une telle qualité.


L'auteur montre très bien que ce n'est pas le racisme le fléau de notre société, mais l'antiracisme dogmatique et obsessionnel.


Il fait un parallèle pertinent entre la théorie de Descartes sur les "animaux machines" et l'antiracisme qui caractérise notre société moderne.


Il s'agit dans les deux cas de haine de la Nature et de sacraliser l'espèce humaine qui n'appartiendrait pas au monde naturel.


Un livre que les défenseurs des animaux feraient bien de lire, ça leur ouvrirait les yeux, car trop d'entre eux (on le constate sur ce blog) voient le diable là où il n'est pas.


Ce sont les "droits de l'hommiste antiracistes" nos pires ennemis, il serait temps de le comprendre.


 

Monsieur Z 01/04/2013 19:13


Ce n'est pas être raciste que de s'opposer à une communauté porteuse de coutumes barbares et d'une idéologie religieuse obscurantiste dont le but est de transformer la société...et
malheureusement pour le pire.


Nous avons déjà assez de barbaries chez nous contre lesquelles nous devons lutter, sans en plus accepter celles d'origine étrangère qui ne font que nous enfoncer encore davantage dans
l'abjection.


Il est inadmissible de laisser le pays s'islamiser, honte aux politiciens du système complices et collabos, qu'ils s'appellent Sarkozy, Hollande, Juppé, et tant d'autres...car la liste est
interminable !


Cet antiracisme obsessionnel, qui voudrait nous empêcher de critiquer des religions sous prétexte qu'elles font partie de l'identité de certaines ethnies est intolérable !


Ne craignons pas de nous opposer à ce politiquement correct mortifère qui entraine le monde à sa perte.


Et il est faux de lier racisme et spécisme, il est facile de constater que les antiracistes fanatiques sont les plus spécistes, car la nature humaine est ainsi: quand on sacralise l'homme
sous toutes ses formes, quand on traque toute discrimination à son encontre, on se "venge" sur les autres espèces.


Ainsi j'ai entendu 100 fois: "ce ne sont pas des animaux !" de la bouche de nos antiracistes pour défendre certaines communautés soi-disant victimes de discrimination.


 


 

Merzhin De Brocéliande 31/03/2013 21:33


Le raciste, le xénophobe, l'homophobe c'est l'hydre de lerne dont la tête immortelle est l'antisémitisme peut être.



En ces temps de fascisme, où l'extrême droite multiplie les actions radicales contre les homosexuels et  déclarent que cette idée de mariage gay est juive...

En ces temps où une haine aveugle contre l'islam se rapproche de plus en plus de la haine antisémite. (par exemple l'islamiste est la synthèse des contradictions ont l'imagine très riche et
jouisseur ou alors très pauvre et profiteur comme on disait des juifs être à la fois communiste et capitaliste) Là où ça déconne c'est quand, certaines personnes de la communauté juive pensent
qu'en soutenant les chrétiens fachos, les juifs seront épargnés. Mauvais calcul comme l'ont su les juifs italiens perdus chez mussolini ou ceux perdus chez pétain. Pour l'antisémite, il n'y a pas
de personnes assimilées à conserver. Alors, ils se disent soutenons une haine des musulmans car des musulmans ont la haine des juifs ... c'est ce mauvais calcul qui est très dangereux.

Comme le disait FANON : "« Chaque fois que vous entendez quelqu’un dire du mal des juifs, tendez l’oreille, car il parle aussi de vous… Un antisémite est inévitablement un ennemi des
Noirs. »

On pourrait le paraphraser et dire, quand on parle d'un musulman, d'un rom, tendez l'oreille il déteste tout autant les juifs.
Cet article le rappelle bien : vigilances contre tous les fascismes !!!

et surtout ne nous intégrons pas à cette société, ça me rappelle un dialogue avec un jeune afghan qui vient juste d'arriver en france et qui dit "mais pour les arabes c'est très simple en france"
il a vite assimiler l'ambiance française alors que beaucoup le prendront pour un arabe.