Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Le regard pervers de Podalydès sur la corrida: orgueil dans la morbidité du voyeur sadique! Ces gens-là sont vraiment fous.

17 Juillet 2011, 12:21pm

Publié par Jo Benchetrit

 http://estb.msn.com/i/6F/16D5A2290FB7B84C9B65A79AD0D.jpg

Qu'est-ce qu'un jouisseur de la souffrance d'autrui? Mais que sont ces voyeurs qui s'aiment tant dans leurs têtes?La delectation dans la cruauté....des êtres méchants, sans compassion, infects et fiers de l'être: des aficionados...ces etranges semblables que je ne peux reconnaitre comme tels; Pour moi, ce sont des OVNIS: Ordures Violentes Non Imaginables.

 

Fous effrayant?

Pervers? Jugez en . Lisez celui ci.


Un extrait  du livre 
"La Peur Matamore" de Podalydès:

"[...] Alors revient au galop le taureau en furie, baisse la tête, plonge sa corne dans le cou dénudé, offert du cheval. Énorme trou, jet de sang. Œil fou du cheval. Hennissement aigu. Le taureau y retourne. Masse noire fouillant la masse brune. On tire sur sa queue. Cris dans l’arène.
On parvient à sortir le taureau de là, qui réclame sa part, veut finir sa besogne, voir son adversaire bien mort. On coupe la giclée de sang avec une serviette, qui devient rose puis toute rouge. On la fourre toute rouge en pelotonnée dans la blessure qui l’engloutit. Une autre serviette, pareille.
C’est épuisant à voir ; morbidité passionnée ; mon visage de bout en bout est plissé comme celui de ma mère quand elle découpait la viande au couteau électrique.
Sentiments violents, bizarres, exaltés. Je n’ai aucune fierté à voir ça, mais je me sens poindre une frénésie d’orgueil, comme si on m’attaquait injustement, et que je devais me défendre contre tous."

La suite, c'est sur le site du CRAC : http://www.anticorrida.com/actualites/podalydes-la-honte

"comme si on m’attaquait injustement, et que je devais me défendre contre tous."


Va croire qu'il est victime, lui, le bourreau! Je rêve!

  Où va t il chercher cela? dans la reconnaissance des imbeciles comme notre sinistre de l'inculture ? ne trouvez vous pas comme moi qu'il  ne faudrait pas les employer?  L'immundillo devrait se balader comme les lépreux du passé avec une clochette car ils semblent des gens comme toi et moi et sont des sadiques dangereux. Quoiqu'il a un regard inquisiteur, fixe et très FROID, Denis Podalyles.Faudra voir s'ils ont tous cette revelation dans le regard.

 


Commenter cet article

Vérité 18/07/2011 00:13



Denis Podalydes vient d'être choisi pour jouer au cinéma le rôle de Nicolas Sarkozy, on peut dire qu'il n'y a pas eu erreur de casting, un dégénéré en interprétant un autre, on ne pouvait
faire meilleur choix. 


Podalydes a d'ailleurs déclaré que lui, l'homme de gauche, avait été séduit par Sarkozy qu'il trouve très sympathique, voilà qui est rassurant.