Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Les attentats de Norvège. Le tueur est chasseur! Comme une bête? Ou bien au contraire comme un humain!!!

25 Juillet 2011, 08:52am

Publié par Jo Benchetrit

 

http://cesgpamfoug.unblog.fr/2011/05/16/files/2011/05/norvege.jpgIci, on vit en paix!


http://2.bp.blogspot.com/-r8ahd-oOtyk/Tivu-hc-UWI/AAAAAAAABBA/hxHJuuwoymY/s1600/image-photo-de-la-tuerie-utoya-ILE-de-norvege-anders-behring

 

 

Le pays le plus pacifique d'Europe a été le  terrain de jeu de la folie criminelle d'un homme, Behring Breivik,qui, selon ses dires, voudrait être  "un monstre nazi encore pire qu' Hitler". Voir son FB est assez étrange, avec une pathologie particuliere qui se signale par entre autres  ses yeux trafiqués......http://www.facebook.com/photo.php?fbid=239137276120376&set=o.122518997840802&type=1&theater

Un portrait avec des yeux rouges et la moustache  d'Hitler.

 

Sur son profil sur Facebook, Behring Breivik se décrit comme "conservateur", "chrétien", célibataire, intéressé par la chasse et par des jeux vidéo de guerre. Le tueur est chasseur!

L'homme vivait dans un quartier aisé à l'ouest d'Oslo. Selon un voisin, Emile Finneruo, qui dit avoir été en classe avec lui, "c'est le type classique, blanc, de la classe moyenne, le Norvégien bien propre sur lui, personne ne peut le suspecter"."

2 ans  que dans son esprit troublé, il fomente ces meurtres. Il a d'abord fait sauter une voiture chargé d'explosif au centre ville ce qui a atttiré la police, puis est allé dans une ile pour tuer des jeunes ados où il n'yavait pas  de policier, à part...lui, qui avait pris chez eux le costume. Et avec ses armes, il lui fallait bien ce deguisement.. Il a bien eu le temps de passer à l'acte, seul armé au milieu d'une foule d'enfants, de jeunes...à l'école du  parti travailliste de ses parents.

2 heures de franche rigolade! Les flics ne sont venus qu'1h  après avoir été prévenus car ils étaient au centre ville près de l'attentat . ..et aussi parce que leur 1°embarcation est tombée en panne! des gens du continent essayaient de sauver ceux des malheureux qui partaient de l'ile à la nage, mais qui s'y faisaient canarder comme le montre la photo du haut.

La Norvège est un  pays grand comme l'Allemagne, mais très peu peuplé (le moins dense d'Europe) et très riche: 5 millions d'habitants. Trop peu de main d'oeuvre fait qu'il est ouvert à l'immigration. 10% de la population est étrangère. 10% qui gêne l'extrême droite, comme partout stupidement recroquevillée sur son univers, l'autre étant l'ennemi, le mauvais objet en terme de paranoïa, sans se rendre compte que la vie y serait difficile sans immigration. Ce très riche pays (le 4° producteur de pétrole du monde, ce qui vaut bcp  en terme de richesse, vue le pétrole en mer) a besoin de travailleurs immigrés ce qui ne plaît pas à des gens d'Extrême Droite donc à l'idéal incestueux(  on se marie  entre nous,entre les "tous pareils" de la famille). Et qui dit incestueux dit... incestueur.

 
 
 
Partant de cet article du Midi libre, j'ai lu certains commentaires, et y ai répondu. Il est une constante: lorsque les hommes disjonctent et massacrent, on dit qu'ils ne sont plus hommes, mais animaux! Comme vous le verrez plus bas, je ne suis absolument pas d'accord.

 
 
http://www.midilibre.fr/2011/07/24/d-oslo,361011.php#xtor=EPR-2-[Newsletter]-20110725-[Zone_info]

 
 
" Le père, divorcé de la mère du suspect peu après la naissance du garçon, explique avoir perdu contact avec son fils depuis 1995, lorsque celui-ci  avait 15 ou 16 ans. "Nous n’avons jamais habité ensemble, mais nous avions quelques contacts durant son enfance", explique le retraité norvégien. "Lorsqu’il était plus jeune, c’était un garçon ordinaire, mais renfermé. Il ne s’intéressait pas à la politique à cette époque."

Le père du meurtrier présumé est mentionné dans un long manifeste de 1 500 pages que le suspect a diffusé juste avant les attaques. Il y explique que son père, un diplomate qui a été en poste à Londres et à Paris, s’est remarié après sa naissance, tandis que sa mère a épousé un militaire, qui est devenu le beau-père de l’enfant. Le père biologique et sa nouvelle femme, qui habitaient à Paris, ont alors demandé la garde du garçon, mais ils ont été déboutés par la justice norvégienne. "J’ai eu une bonne relation avec lui (son père) et sa nouvelle femme jusqu’à mes 15 ans", écrit le meurtrier présumé, qui dit leur avoir rendu de fréquentes visites en France. Mais les contacts ont cessé à ses 15 ans ("il n’aimait pas trop ma période graffiti entre 13 et 16 ans", écrit le suspect norvégien) et le père n’a pas donné suite à une demande de retrouvailles il y a quelques années."

J'ai repondu à ce commentaire d'un certain ...

jeandenim
le 25/07/2011, 10h19=
               
  (...) Le Monde est entrain de perdre toutes ces valeurs morales , celles qui l'ont fait évoluer et différencier des animaux ...vers lesquels nous revenons ... (...)



Ma réponse:
  
jo benchetrit
le 25/07/2011, 10h31 =
               
Dsl jeandenim, mais votre texte est un exemple...de ce qu'il ne faut pas penser si on veut évoluer. C'est justement de se croire superieur aux animaux que l'homme en vient à cette abjection. Connaissez vous des animaux capables de tuer dans sa propre espèce juste pour des idées fumeuses? D'avoir méprisé les animaux, de les avoir pris pour ses propres pulsions destructrices, l’homme en est devenu cynique et immoral.Du fait qu' il se croit tout permis avec les animaux il en devient un monstre sans scrupule non civilisable.
Les pigeons ou les corvidés, ou etc...le gênent? il les fait massacrer par des sociétés de mort. ..Est-ce plus scandaleux de s'en prendre à ses semblables?
Non, c'est juste plus visible dans notre monde anthropocentriste. et de ce fait, autiste.

 J'ai rajouté ceci:

  
               
Le père a refusé de le voir, on se demande pourquoi.
il a été déboussolé par son enfance, pas d'autres choses qu'on ignore...mais...On peut expliquer la barbarie et on ne doit jamais l'excuser.
Quoiqu’il se soit passé avant, il n'y a pas d'excuses pour ce tueur nazillon. Voilà où mènent les idées d’extrême droite...à la folie meurtrière.
son ambition, être aussi horrifiant qu'Hitler, devrait donner envie de le garder à jamais en prison à l'abri de ses pulsions et de son délire.
Mais quelle est la responsabilité des hommes dans ce genre de comportements? Comment menons nous les choses et sommes nous menés? Comment rectifier avant qu'il ne soit trop tard notre façon de vivre qui génère ce genre de folie meurtrière?

  et j'ai aussi repondu ici:

Miguelito
le 25/07/2011, 09h39
               
Quel dommage que le père n'ait pas accepté la demande de retrouvailles.
Ca n'aurait peut-être rien changé, mais il ne faut jamais fermer totalement les portes.
Peut-être que le père aurait pu, sans le savoir, sauver 100 vies.

Alertez
Répondre à Miguelito

jo benchetrit
le 25/07/2011, 10h51
               
Miguelitto, il y a aussi le refus que ce père prenne son fils comme il le voulait. Est ce que ça aurait changé qq. chose? mais qu'est-ce qui a empêché qu'il en ait la garde?



Nous n'avons pas assez d'éléments pour le moment.

 

Du parisien liberé:



Photo (AFP/YOUTUBE)

Attaques préméditées. Ce qui est certain, c'est qu'Anders Behring Breivik avait minutieusement préparé son opération meurtrière, depuis l'automne 2009. C'est ce que révèle la découverte d'un mémoire de 1 500 pages qu'il a publié sur Internet avant les faits ainsi qu'une vidéo de propagande d'une dizaine de minutes. Le Norvégien y évoque «l'usage du terrorisme comme un moyen d'éveiller les masses». Entrecoupé de longues références historiques, le manifeste comprend de nombreux détails sur la personnalité du suspect, son modus operandi pour fabriquer une bombe et s'entraîner au tir, et son carnet de bord très précis des trois mois précédant les attaques. Il se termine par «Je pense que ceci sera ma dernière entrée. Nous sommes maintenant le vendredi 22 juillet, 12h51», soit moins de 3 heures avant le début des attaques d'Oslo - l'explosion d'une bombe qui a dévasté le quartier du gouvernement suivi par la tuerie d'Utoya.



«Le plus grand monstre(-nazi) jamais connu». Le texte, rédigé en anglais et intitulé «A European Declaration of Independence - 2083» est signé «Andrew Berwick, Commandeur des Chevaliers Justiciers».  Les motivations islamophobes et antimarxistes y sont omniprésentes. «Une cible prioritaire est la réunion annuelle du parti socialiste/social-démocrate de votre pays», écrit le Norvégien dans son très long texte, qu'il dit avoir rédigé en neuf ans. Il y établit également une liste des pays à cibler en Europe, essentiellement liée à leurs proportions d'habitants musulmans, qui place la France en tête. «Je serai perçu comme le plus grand monstre(-nazi) jamais connu depuis la Seconde Guerre Mondiale», écrit notamment Anders Behring Breivik.

Attentats en Norvège : le suspect présenté lundi devant un juge EN DIRECT. Norvège : une minute de silence en hommage aux victimes
Attentats en Norvège : le récit de la journée de samediSur l'île d'Utoeya, les rescapés racontent l'horreur

«J'ai vu trois têtes dans l'eau, nageant, puis il n'y en a eu qu'une seule, un seul est monté dans mon bateau», raconte Line, une Norvégienne de 48 ans. Elle habite depuis plus de 20 ans au bord du lac, à 600 mètres à peine de la scène du carnage de vendredi quand des jeunes participaient à un camp d'été du Parti travailliste. Elle est encore bouleversée par ce qu'elle a vu.

Une vingtaine de résidents ont secouru les jeunes

Ce soir là, elle et ses voisins n'ont pas pu rester les bras croisés. Quand les premiers cris résonnent dans la vallée de pins, Line prend son petit bateau à moteur et s'approche de l'île malgré les avertissements de la police. Elle dit avoir ramené à terre six personnes à chacune de ses sept sorties pour les conduire ensuite dans sa voiture afin d'être soignées. «Ils criaient et pleuraient, certains couverts de sang, d'autres disant avoir vu des amis pris pour cible dans l'eau. Ils voulaient tous se servir de mon téléphone portable pour essayer de joindre leurs amis», raconte-elle.

Plus de 80 personnes sont mortes cette nuit-là sur l'île, beaucoup ont été tuées dans l'eau alors qu'elles tentaient de fuir. Line explique qu'ils étaient «peut-être une vingtaine» à tenter de les secourir : «Nous sommes passés bien plus près que la police ou les secouristes», précise-t-elle. «Il y avait un bateau de la police qui nous a dit de ne pas nous approcher trop près mais nous avons fait le tour, que faire d'autre ?», insiste Line en haussant les épaules. Selon elle, un bateau aurait été touché, mais pas le sien.

Après ce massacre, des résidents et des vacanciers ont déposé des bougies et des fleurs au bout de la jetée de pierre qui avait servi de base à ces sauveteurs-citoyens.

Commenter cet article

nana 26/07/2011 07:48



Je pense qu'il n'est pas possible de comparer ce fou sanguinaire avec les admirables personnes de l'ALF: même s'il y a des choses à dire sur la culture islamique, avons-nous le droit de
tuer? L'ALF agit par amour, est mu par un profond sentiment de respect de la vie , rien à voir.



Vérité 25/07/2011 23:03



En effet ce type n'est pas sympathique, puisqu'il est chasseur.


Mais en revanche on ne peut lui reprocher de s'opposer à l'invasion de l'Europe par l'islam, et s'il est un barbare ceux qu'ils dénoncent le sont au moins autant que lui.


10% d'immigrés en Norvège, encore bien plus en France qui viennent avec leur "culture", c'est à dire leur obscurantisme sanguinaire, leur halal, leur aid el kebir et ses fleuves de sang.


Il ne s'en est d'ailleurs pas pris aux musulmans mais aux collabos du parti social démocrate qui leur ont ouvertes toutes grandes les portes du pays, car il ne s'agit pas
seulement d'une immigration de travail mais de peuplement (regroupement familial) exactement comme en France !


Bref il n'a pas voulu de l'islamisation de son pays, comme d'autres en leur temps ne voulaient pas voir les allemands occuper la France, on les appelait les résistants.


Et ces résistants ne s'en prenaient pas seulement aux allemands, mais aussi aux "collabos".


Comme l'a fait ce norvégien.


Les résistants lorsqu'ils ne l'ont pas encore emporté sont appelés terroristes par les autorités en place.


Ceux qui libèrent les animaux des labos sont aussi des terroristes pour le pouvoir.