Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Les cadeaux du gouvernement Sarkozy aux spécistes anti- animaux: la nourriture scolaire sera carnée!

2 Octobre 2011, 18:20pm

Publié par Jo Benchetrit

affiche-vg.jpg


 

   Les forces de la réaction sont  d'autant plus puissantes que , bien recroquevillés sur leur petits soucis humanocentrés, nos concitoyens, plus autistes que jamais, se taisent et laissent faire. Les lycéens peuvent tout casser   si on leur dit qu'ils auraient moins de congés mais pour leur bouffe carnée, pas un mot . Et personne ne dit rien, ni à l'assemblée, ni dans l'opposition!  Nos politiques sont donc tous complices, ou presque? Que se passe-t-il avec les animaux pour que la majorité des hommes mais encore plus de leurs élus   soient aussi indifférents à leur souffrance et donc à leur propre responsabilité ? 

Une explication: la culpabilité du peuple humain est déniée grâce à l'effet de foule. La majorité est coupable, ce qui dédouane chacun de toute faute à ses propres yeux  . 
Et c'est comme ça que tout continue comme avant, et bien sûr, en pire.

Le monde des hommes pas du tout sapiens est schizo (en toute rigueur nosographique, plutôt pervers):

1) d'un côté on sait que (je vous épargne les chiffres effrayants mille fois ressassés):

a)  la viande (y compris le poisson, ben oui!) est cruelle et inadmissible du point de vue moral  puisqu'on peut vivre autrement. La preuve, beaucoup d'entre nous sont toujours là à   emmerder le monde,  comme dirait Caïn fuyant son oeil ! On ne doit pas oublier qu'on peut perdre son âme en perdant sa conscience de culpabilité. Après, l' âme , me direz vous, on s'en tape. Peut être pas, si on entend par là non un fumeux principe d'immortalité mais ce qui fait la valeur de chacun.

b) l'élevage pourrit la planète pour diverses raisons: gaspillage insensé de l' eau, des céréales,   énorme  besoin énergétique, pollution atmosphérique, pollution de sols, déforestation etc...

c) on sait que du point de vue santé donc économique  vu que ça retombe sur la sécurité sociale, que l'on aurait intérêt à en finir avec la nourriture animale.

d) nos plantations pour le bétail empêchent de nourrir les affamés du monde.

2) d'un autre côté, on fait comme si on ne savait pas tout ça. On oblige les cantines à servir chaque jour des menus avec produits animaux!

Faudrait peut être faire un recours en Conseil d'état.

Ce qu'il faut savoir, c'est que ce qui se passe va à l'inverse de notre progrès moral et écologique. d'où mon essai d'envoyer ceci à Dany CB...mais bon, sans illusion non plus. On peut être révolutionnaire, mais ne  pas vouloir changer le monde.  Restons raisonnables, continuons comme avant à torturer et détruire. On voit bien des gens de gauche, donc supposés être anti- traditionalisme, revendiquer les corridas et autres abjections comme le foie gras. Au nom de quoi? Ben des traditions, bien sûr!


Tout de même, on aime tous notre confort, qui, et ça devrait nous alerter, peut aussi s'écrire: "con fort"...
Or une vraie révolution, celle qui s'opère contre soi-même, n'est pas
confortable.

 


 L'info:

Après les cadeaux aux chasseurs

après le classement du foie gras et de la corrida au patrimoine culturel de la France

voici le nouveau giga-cadeau du gouvernement aux lobbys de l'exploitation animale : un arrêté réglementant la restauration scolaire qui impose la présence massive des produits d'origine animale dans les menus :

http://tinyurl.com/694ztpc

Si vous n'avez pas suivi les alertes précédentes sur ce sujet, vous pouvez consulter les épisodes précédents en suivant ces liens :

Article de David Olivier : 
http://www.cahiers-antispecistes.org/spip.php?article410

Communiqué de presse d'AVF:
http://www.vegetarisme.fr/_pdfs/cp/CP%20loi%20collectivits%20.pdf

Communiqué de presse de L214 :
http://www.l214.com/communications/20110902-restauration-collective-GEMRCN-produits-animaux


__._,_.___

Commenter cet article