Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Mariage homo pour tous: c'est la solution à la démographie galopante.

27 Mai 2013, 10:50am

Publié par Jo Benchetrit

http://blogs.rue89.com/sites/blogs/files/assets/image/2013/01/mariage_homo_homosexualite.jpgLes couples heteros n'ont pas que des enfants heureux.

 

Mais qu'est ce que tous ces barjots frigides ont encore à aller en manif?
M'enfin!

La loi est votée, vive la loi!
C'est une révolution, oui. Dur à supporter au début, car on n'a pas été formaté pour ça. Mais un jour on trouvera  ça normal, surtout que ça sera arrivé sous la présidence normale. Ensuite la possibilité  de l’adoption, c'est bien, car il y a des tas d'enfants abandonnés sans amour. Et un coeur homo, c'est toujours un coeur.
Vaut mieux avoir 2 pères ou 2 mères que pas de famille du tout. Faudrait pas en faire faire par un ventre à louer, par contre. Ha! si les homos pouvaient s’abstenir de bébés!

Si les heteros aussi…la planète irait moins mal. mais ça supposerait que l’humain devienne raisonnable…Las, on en est loin. Pourtant soyons enfin réalistes, la planète va finir par ne plus rien produire. un jour, on ne sera plus là pour vérifier, mais je crois prévisible que la terre sera partout stérile à force d'être pompée par une agriculture insensée d'essence, déjà. Et là, on fera quoi? On fait fabriquer une autre terre par des grosses planètes porteuses?
L’homme est le seul animal menaçant la survie de toutes les espèces. Il ne cesse de proliférer. C'est un fléau, les écologistes sérieux le disent.


De plus, l'homme est un cruel abominable...élevages impensables de mépris du vivant intelligent conscient sensible ...etc. Donc une vraie plaie. Sa démographie est galopante et hallucinante: population multipliée par presque 4 en 70 ans, passant de 2 milliards en 1945 à 7 milliards en 2013.
Il a fallu 65 millions d’années depuis le 1° primate pour atteindre 2 milliards d’hommes et 70 ans pour en être à 7 milliards d’hommes en 2013!!!
On va vers quoi, là?
il n’y aura bientôt plus de place pour les autres espèces, si on continue. Si chaque couple n’avait qu’un enfant, que seuls 6 milliards se reproduisait, on serait 3 milliards de plus bientôt, et 4 milliards de plus 20 ans après…certes, il y a des décès, mais les gens ont en moyenne bien plus d'enfants qu'un seul par couple.  Et ça ne peut que s'aggraver avec les progrès de la médecine et celui du niveau de la vie qui s’élève partout, même avec des injustices puisque il y aussi la famine pour 1 million d’humains à cause des viandards qui bouffent la chair des martyrs animaux gavés des céréales qui manquent aux affamés humains.

La nature est en voie de destruction, non?

 Malgré ça, l”homme tue des animaux à tort et à travers en les disant surnuméraires, rions. Pour ne pas crier de rage, la derision, c'est tout ce qu'il nous reste.


Une seule solution à la prolifération humaine : Le mariage HOMO pour tous! ;)

Vive la loi qui le rendra obligatoire !!

 


Commenter cet article

Jo Benchetrit 29/05/2013 21:31


OUII! excellent! merci, marithé. tu vas bien?


grosses bises, et ravie de ta visite..

Marithé :0010: 29/05/2013 11:55


petit coucou d'amitié ..mariage pour tous? pourquoi pas   et mariage pour les prêtres aussi  ..  bisoussssssssssss

fugier 27/05/2013 21:04


Parler de la surpopulation, quel sujet tabou !!!!! Et pourtant, la menace pèse de plus en plus lourd.
Le problème, c'est cette procréation assistée forcenée, faire des enfants par des moyens artificiels, rien ne nous arrête pour procréer.. Même pas la réflexion...


Il faut faire des bébés des bébés, et on va être 9 milliards. Mais chut, on dérange !

Jo Benchetrit 27/05/2013 20:32


Merci Roland. L'homme est completement dingue!

Roland Paret 27/05/2013 19:46


Il est remarquable de constater que ce sont les représentants de l'espèce humaine qui se sont reproduits à 7 milliards d'exemplaires qui décrètent sans rire le massacre-pardon, la régulation- des
cervidés, corvidés... au motif qu'ils sont trop nombreux.


Revevez mon soutien inconditionel.