Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Merci d'écrire au maire de Mordelles pour qu'il renonce à la tuerie des corvidés de son village.

27 Janvier 2011, 11:51am

Publié par Jo Benchetrit


http://www.ouessant-digiscoping.fr/IMG/jpg/Corneilles_noires_trio_3B_26112006_-_Ouessant.jpg

Corneilles. Tendresse en famille.

Condamnés à mort  par la beaufferie de Mordelles.http://www.piegeur61.com/photos/especes/corbeau_freux.gif

Corbeau freux, martyr de Mordelles et d'ailleurs, victime  de la cruauté des hommes.


Plus bas, chasseurs préparant leurs forfaits en toute quiétude et l'air bien fiers d'eux, pauvres taches, peste brune de la nature!:

Qui sont les affreux? mais où va cette   destructrice  France?

A quand la fin de la chasse?

Je rappelle à mes lecteurs nazis (je vous jure que ÇA existe comme il existe ces chasseurs) que leur pays haï, Israël,  a interdit la chasse dès le début.

8 000 à 10 000 corvidés sont mis à terre tous les ans en Ille-et-Vilaine. Pas encore assez pour limiter les nuisances provoquées par les corbeaux freux et corneilles noires sur les cultures mais aussi dans les milieux urbains.</P>

 

 

Pauvres corvidés (au passage, la Rolls des oiseaux) livrés à la stupide cruauté humaine.MORDELLES?
Mortel.

10.000 corvidés sont déjà tués là bas chaque année mais là, ils veulent aller vers l'extermination totale de ces especes!

 

je transmets:

Chers camarades,
 
Ce qui se prépare à Mordelles (Ille et Vilaine) n'est rien d'autre qu'un massacre de corvidés à grande échelle (freux et corneilles noires), et les motifs invoqués, qui vont bien au-delà de quelques préjudices
aux agriculteurs, contribuent largement à désinformer le grand public et à rendre ces animaux antipathiques (ils s'en prendraient jusqu'à nos essuie-glaces!).
 
 
Un courrier de protestation, argumenté et courtois, au maire, M. Bernard POIRIER (mairie@ville-mordelles.fr), pourrait contribuer à éviter ou à limiter le massacre sur le territoire de Mordelles (la bien nommée!!) et de ses environs. Merci de faire suivre à vos contacts.
 
 ECRIVEZ AU MAIRE DE MORDELLES, SVP.

VOICI MA LETTRE:

OBJET=
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-elus-et-chasseurs-declarent-la-guerre-aux-corbeaux-_35196-avd-20110115-59712930_actuLocale.Htm

  Monsieur le maire de Mordelles,

 

Chaque année à Mordelles, déjà 10.000 corvidés sont massacrés .

 

 Vous projetiez le 15 janvier un autre énorme massacre.

Je sais par expérience combien il est difficile de parler de raison, ou, pire encore,  de compassion dans notre monde de plus en plus dur. 

 Mais regardez notre campagne colonisée par l'agriculture intensive. Monde horrible, Bretagne à lisier, à élevages concentrationnaires impitoyables, animaux maltraités de manière effrayante pour tout être normal, région défigurée, eau polluée, algues vertes toxiques, et on ose  dire nuisibles des animaux victimes de tout ce chambardement de ce qui fut leur nature, leur lieu de vie et d'abreuvement et de nourriture?  

Ne pourriez vous pas laisser vivre les corvidés et autres martyrs de notre mégalomanie ?  Vous attisez la haine des urbains contre ces malheureux. Qu'y gagnez-vous?

Je mets en copie la LPO et d’autres associations que vous reconnaîtrez . Ce véritable génocide au sens étymologique du mot ne peut avoir lieu dans l’indifférence .Nous allons faire savoir ce qui se fomente là dans le seul espoir de sauver des innocents.

 

Je vous envoie ceci comme une bouteille à la mer, espérant rencontrer quelqu'un  qui saura refuser la cruauté , dire ENFIN non à l’intolérable sans-gêne dévastateur des humains. La vision écologique montante peut encore faire la différence.

 

 

Un maire comme tout élu veut être réélu. Or je doute que chez vous, il n’y ait que ces chasseurs assoiffés de sang et une masse d'indifférents. Et si c'est le cas, voyez-vous, à votre place, je m'inquiéterais sur ce que je transmets car un maire comme tout élu a un rôle pédagogique en tant que modèle.

 

 

 

 

 

 

Salutations attristées, mais un peu d’espoir en votre raison, sinon, je n'aurais pas écrit,

 

J.Benchetrit.

 

 

Élus et chasseurs déclarent la guerre aux corbeaux - Mordelles

samedi 15 janvier 2011

 

 

Mardi soir, salle du Pâtis, chasseurs, piégeurs et élus des communes environnantes étaient réunis par Serge Picault, lieutenant de louveterie mandaté par la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM).

Cyril Lejas, animateur technique à la Fevildec (Fédération de défense contre les organismes nuisibles) et Jean-Baptiste Duault, de la Chambre d'agriculture, y étaient conviés. Le but de cette rencontre était d'établir les stratégies les plus efficaces pour réussir à diminuer la population des corbeaux freux et corneilles noires sur le territoire : « La réglementation est précise sur le sujet, on ne peut pas faire n'importe quoi. Pour être efficaces, nos actions doivent être concertées et collectives » a précisé Serge Picault.

Depuis 2 ans, ces corvidés sont un vrai problème sur le secteur. En 10 ans, le corbeau freux a conquis les trois quarts du département : « le problème est départemental. Les corbeaux font plus de dégâts sur les cultures que les sangliers » a précisé Jean-Baptiste Duault. Ces oiseaux saccagent les cultures de maïs « l'an dernier sur Iffendic, sur 15 hectares de culture 2 seulement ont pu être récoltés ».

« Ils arrachent les joints »

Outre les nuisances agricoles, les corvidés posent aussi problèmes dans les milieux urbains: « Cette population s'adapte aux lieux. Les problèmes des champs se retrouvent en ville. Les oiseaux arrachent les joints de fenêtres, les essuie-glaces et provoquent des nuisances sonores » ajoute Cyril Lejas. La difficulté est de bien localiser les dortoirs des corvidés : « C'est surtout à la levée du jour et à la tombée de la nuit que cela est possible ».

Pour réussir à limiter l'accroissement de la population de ces oiseaux, des solutions existent comme la destruction au tir ou le piégeage. Les corbeaux freux ne peuvent être détruits qu'au tir alors que les corneilles peuvent être piégées. Les actions doivent être menées avant la nidification. En période de chasse, les oiseaux peuvent être tirés à poste fixe.

Hors période, du 1 er mars au 10 juin, les chasseurs peuvent être habilités sur demande auprès de la Fédération des chasseurs, document visé par le maire et établi par le préfet : « Une demande par territoire de chasse est nécessaire ». Pour aider les chasseurs à piéger ou tirer les corvidés, certaines communes peuvent attribuer des subventions exceptionnelles : « L'achat de cages ou le coût des cartouches est parfois un frein aux actions ». Des achats groupés de cages sont aussi possibles.

 

ECRIVEZ AU MAIRE DE MORDELLES, SVP.
VOICI MA LETTRE:

OBJET=
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-elus-et-chasseurs-declarent-la-guerre-aux-corbeaux-_35196-avd-20110115-59712930_actuLocale.Htm

  Monsieur le maire de Mordelles,

 

Chaque année à Mordelles, déjà 10.000 corvidés sont massacrés .

 

 Vous projetiez le 15 janvier un autre énorme massacre.

Je sais par expérience combien il est difficile de parler de raison, ou, pire encore,  de compassion dans notre monde de plus en plus dur. 

 Mais regardez notre campagne colonisée par l'agriculture intensive. Monde horrible, Bretagne à lisier, à élevages concentrationnaires impitoyables, animaux maltraités de manière effrayante pour tout être normal, région défigurée, eau polluée, algues vertes toxiques, et on ose  dire nuisibles des animaux victimes de tout ce chambardement de ce qui fut leur nature, leur lieu de vie et d'abreuvement et de nourriture?  

Ne pourriez vous pas laisser vivre les corvidés et autres martyrs de notre mégalomanie ?  Vous attisez la haine des urbains contre ces malheureux. Qu'y gagnez-vous?

Je mets en copie la LPO et d’autres associations que vous reconnaîtrez . Ce véritable génocide au sens étymologique du mot ne peut avoir lieu dans l’indifférence .Nous allons faire savoir ce qui se fomente là dans le seul espoir de sauver des innocents.

 

Je vous envoie ceci comme une bouteille à la mer, espérant rencontrer quelqu'un  qui saura refuser la cruauté , dire ENFIN non à l’intolérable sans-gêne dévastateur des humains. La vision écologique montante peut encore faire la différence.

 

 

Un maire comme tout élu veut être réélu. Or je doute que chez vous, il n’y ait que ces chasseurs assoiffés de sang et une masse d'indifférents. Et si c'est le cas, voyez-vous, à votre place, je m'inquiéterais sur ce que je transmets car un maire comme tout élu a un rôle pédagogique en tant que modèle.

 

 

 

 

 

 

Salutations attristées, mais un peu d’espoir en votre raison, sinon, je n'aurais pas écrit,

 

J.Benchetrit.

 

 


Commenter cet article