Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Morale et psychanalyse. Lacan en dit quoi?

16 Janvier 2012, 07:49am

Publié par Jo Benchetrit

Lacan disait que la dépression était immorale.
Selon lui, au fond, n e pas avoir le moral serait immoral qui elle paralyse le sujet transformé en objet  a, du moins. je crois pouvoir démontrer que la psychanalyse, contrairement à ce que dit l'aficionado Sollers est une  science des effets désastreux de l'immoralité sur le sujet.

 


il comprenait les animaux de l'intérieur, en s'y identifiant, ce qui est la seule façon de comprendre l'autre. par exemple, il a dit: "pour les animaux de laboratoire, le pire est peut-être de ne pas savoir ce que l'Autre leur veut. C'est ça qui provoque la souffrance de l'angoisse". Je l'ai entendu à son séminaire et cette citation n'est pas mot à mot, mais fidèle.
Lacan n'a pas été compris par bcp. Ce n'est pas aux mathèmes que j'alluse, mais au fond de sa pensée anti-humaniste où je ressentais chez lui un  quasi mépris désolé pour la pauvre humanité qui se prend pour le top du monde. 
Certains de ses suiveurs débiles sont convaincu du contraire et erstent bêtement  humanistes.
Donc pas tous.
La discrimination entre bien et  mal est donné par le nom du père, qui est aussi à mes yeux : le non du père, qui , du coup, est conscient: "tu ne désireras pas ce qui a été mon désir", se transforme dans l' inconscient qui ne connaît pas la négation  en: tu désireras.
C'est de là que vient la tension entre le "désir  monstrueux" selon le mot de Castoriadis et le moi . ça donne la dimension de la difficulté à rester civilisé (cf. malaise).
"IL ne faut pas céder sur son désir" est une formulation de Lacan qui signifie : il ne faut pas jouir. du moins, pas brut de décoffrage. C'est l'éthique de la psychanalyse qui, contrairement à ce que dit Sollers, est aussi un pattern de la morale.
Le 1° pousse au jouir, au service du ça. Si toute jouissance préœdipienne, toute jouissance d'avant la loi est soumise directement à la pulsion de mort, on peut dire que cette jouissance d'avant la loi est prise dans le collage enfant-mère comme melting pot d'objets partiels . il me semble que c'est elle l'Autre "prêt à jouir."Toute barbarie est un inceste dans la mesure où elle transgresse la loi qui sépare le sujet de son Surmoi pousse à ce jouir là, non soumis à la castration.
le conflit psychique est entre le ça et le Surmoi, non?
les hommes essaient de contourner la loi pour éviter le conflit avec des alibis conscients mis au service du pire.
Lacan « De ce qui perdure de perte pure à ce qui ne parie que du père au pire. »c'est une phrase fondamentale, celle qui dit que le pire est de côté de ce qui n'est pas castré ( castration=perte pure). donc la barbarie est du côté de celui qui refuse la loi du père qui est la loi interdit de l'inceste. toute barbarie est un refus de la privation, un refus du non au pire. A opposer au non du père!

Commenter cet article

jo 22/01/2012 13:22


c'est tout en bas. mais bon: jobench@free.fr

Shambalah 22/01/2012 13:17


Bonjour et merci,


Je suis du côté des animaux mais pas douée en info : je ne trouve pas votre adresse mail sur le blog...

Shambalah 20/01/2012 17:36


Bonjour, merci pour cet article.


Puis-je vous contacter par MP ? En vous remerciant.

Jo Benchetrit 22/01/2012 12:41



Bien sûr que vous pouvez surtout si vous etes du côté des animaux.