Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

POLLUTION. Il fait beau, danger! Le "black carbon" de l'agriculture,du Diesel, du chauffage et des biocarburants.

22 Avril 2014, 06:37am

Publié par Jo Benchetrit

 

  http://switchboard.nrdc.org/blogs/jschmidt/Contributors%20to%20Black%20Carbon.PNGhttp://www.thehindu.com/multimedia/dynamic/00658/16TH-OPEDWILDFIRE_658770f.jpg

1° au   hit parade : le brûlage volontaire des forêts.

 

 

 

http://www.unece.org/typo3temp/pics/99d1a24f11.jpg

 

 

 

 


 


 Diverses activités humaines du monde terrestre entier sont  productrices de "black carbon", ce poison  qui nous tue  et tue  les animaux de la nature et des labos : brûler pour planter ou faire des pâturages pour les troupeaux, transports, chauffage individuel, industrie. Les USA en seraient majoritairemnt responsables, mais on sait que la Chine en déverse des megatones depuis qu'elle s'est "éveillée".

 

 

 

 

Entendu ce matin à télé matin : le pire de la pollution serait le « black carbon ». On n'oublie pas la pollution par l'ammoniac libéré des élevages qui nous etouffe aussi, ce que néglige le scientifique plus inquiet des nanoparticules du black carbon.

Nano particules du black carbon:

 Empoisonnent l’organisme, d’abord les poumons, puis au delà des poumons,  tout le corps car ça pénètre sans pb vu que ce sont des particules microscopiques.

D'où ça provient ?

Des véhicules  diesel, et les vieux diesel sans filtre surtout, mais pas que car les nanoparticules passent facilement les filtres même fins, sont les pires.

Mais aussi des  biocarburants dont la combustion est très dangereuse de ce fait.

ou libérées par la cuisine et le chauffage.

Le plus écœurant, ce sont les expériences faites sur de pauvres bêtes pour montrer que c'est dangereux ...et la dose létale(DL) suivante signifie qu'on les intoxique jusqu’à la mort. Ce que je ne voudrais plus lire, mais qui, hélas, est la source de revenu de bien trop de  pseudo-scientifiques pour qu'on puisse lutter, alors que les études épidémiologiques devraient nous suffire.
Mais la crédulité populaire est si grande que ce qu’un « savant » dit est parole d’Évangile :

 

                DL50 orale pour le rat : > 15,4 g·kg-1 

DL50 cutanée pour le lapin : > 3 g·kg-1

 

Malgré le sacrifice ô combien inadmissible et stupide d' animaux de labo(faut que les chercheurs feignasses côté imagination justifient leur salaire indû de ce fait!), malgré nos difficultés à respirer quand il fait beau, malgré que  le beau temps devient notre ennemi car l'absence de vent illusoirement salavateur ne disperse pas ailleurs nos pourritures, et qu'on ne peut plus dire : « chic, il y a du soleil », les hommes continuent leur marche vers le mur.
Je propose qu’au lieu de faire des projets pour sauver la sécu en ponctionnant nos remboursements, une interdiction de produire ces nanoparticules,qui commence  par celle dincendier les forêts par les agriculteurs, de faire du feu dans les cheminées, de circuler avec des  véhicules libérant ces nanoparticules, etc, soit appliquée. Il faudrait surtout une surtaxe allant à  la sécu pour les énergies gasoil et biocarburants, tous au contraire meilleur marché que le reste des carburants qui sont  polluants aussi, mais moins que ces particules tueuses.

STOP AUX EXPERIENCES BARBARES. On sait que c'est dangereux, ça devrait suffire.

ET si l'obession de la santé publique nous rend fous, en nous faisant tuer par exemple les etres inoffensifs du point de vue sanitaire que sont les pigeons qu'on affame et massacre cruellement, pourquoi ne nous rendrait-elle pas enfin intelligents (ce serait  pas trop tôt) en fichant la paix aux animaux et en nous faisant appliquer de vraies mesures pour la préserver ?

Quoi? Vous avez dit FRIC ??????????

Commenter cet article

gualyvo 23/04/2014 01:04


Je me répète à dire que  les résultat de ces expérience faites sur les animaux ne sont pas compatible avec les réaction de l'organisme humain


De plus que en ce qui concerne les études des effets de la polution sur notre organisme, il est inutile de faire des expérience sur les animaux pour se rendre à l'évidence, avec un peut de bon
sens et de raisonnement, chacun de nous se rend compte des nuisances que nous subissons de cette polution, 1 par le nombre croissant de différentes allergies, le nombre croissant de toutes sorte
de maladie, de problème respiratoire, cancer, cardiac et autres, de personne de plus en plus obèses voir ddifformes et cela n'est pas uniquement du à la mal-bouf industrielle mais aussi à
l'ingestion de la pollution par voie respiratoire autant que par la nouriture que nous consommons. 

Quand donc l'être humain réfléchirat-il plus loins que la raçine de son nez, pour sapercevoir qu'il se détruit lui même, et qu'il est temps de faire un STOP à la connerie dévastatrice. 


Alice