Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Procès du 25/10/2010 en appel du Gang des Barbares coupables du meurtre avec torture d'Hilan Halimi.

26 Octobre 2010, 06:00am

Publié par Jo Benchetrit

Encore un huis clos, encore une occasion manquée de faire passer dans nos banlieues aussi mais ailleurs, des idées anti antisémites, ce racisme si particulier qu'il peut amener des antiracistes à oublier de s'offusquer suffisamment contre lui.

Voilà où ça mène, les discours antisionistes et admettant des slogans antijuifs du coup,   du politiquement correct de gauche. Voilà aussi où mène celui de l'extreme droite  , mais ça, on le sait depuis longtemps, qui amalgame  aux juifs le monde donné comme persécutif du fric. Ceci aux yeux des Tartuffe jaloux qui ne veulent pourtant que lui, le fric,  pour assouvir leur desir de consommer pour avoir le phallus qu'il croient monopolisé par les juifs, ces etres mythiques qui jouisssent de leur malheur aux yeux de leur imaginaire hysterique.

Ce blog est anti- barbarie avant tout!

Puissiez vous le devenir à votre tour.

 

Lu sur le point:

 

JUSTICE - Fofana, grand absent du procès du "gang des barbares"

Le Point.fr

 

Youssouf Fofana, condamné à perpétuité pour l'assassinat d'Ilan Halimi en 2006, n'interviendra qu'en qualité de témoin dans le procès en appel du "gang des barbares" © AFP

Vos outils

  • Partagez sur Delicious
  • Partagez sur Digg
  • Partagez sur Wikio
  • Partagez sur Yahoo
  • Envoyez à un ami
Click here to find out more!

Il sera absent du box des accusés, mais présent dans tous les esprits : Youssouf Fofana, condamné à perpétuité pour l'assassinat d'Ilan Halimi en 2006, n'interviendra qu'en qualité de témoin dans le procès en appel du "gang des barbares", qui s'ouvre lundi, et jusqu'au 17 décembre, devant les assises des mineurs de Créteil. À l'inverse de ses dix-huit complices présumés, celui qui se présente comme l'organisateur en chef d'une série de tentatives d'enlèvement n'a pas fait appel de sa condamnation en juillet 2009.

Youssouf Fofana, 30 ans, avait été reconnu coupable d'assassinat et d'actes de torture et condamné à la peine maximale assortie d'une période de sûreté de 22 ans, au terme d'un procès où il avait multiplié les provocations. Adepte des diatribes antisémites, il a d'abord fait appel du jugement avant d'y renoncer en février dernier, rendant ainsi sa condamnation définitive.

L'intervention de MAM

L'absence de Fofana du box des accusés laisse un goût amer à certains avocats de la défense. "Le procès perd de son sens" et "les jurés ne pourront pas tout comprendre" à l'enchaînement des faits, fait valoir l'avocate de la jeune fille ayant servi d'"appât", Me Dominique Attias.

Certains avocats de la défense ont d'ailleurs cité Michèle Alliot-Marie comme témoin afin qu'elle s'explique sur ce procès, selon eux, "tronqué". "Il y a toutefois peu de chances qu'elle se présente", ironise l'un d'eux. À l'énonce du verdict en première instance, la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie avait demandé au parquet général de faire appel de certaines de ces condamnations, conduisant à ce nouveau rendez-vous judiciaire

L'incompréhension de la famille Halimi

En juillet 2009, le verdict dans son ensemble n'avait pas fait l'unanimité. Les condamnations des 24 complices de Fofana à des peines allant de 6 mois avec sursis à 18 ans ferme avaient été jugées trop clémentes par la famille Halimi et des associations juives. Deux accusés avaient par ailleurs été acquittés.

 

Pour Emma, la jeune fille qui a servi d'appât, mineure au moment des faits, 22 ans aujourd'hui, les jurés n'avaient pas suivi les réquisitions en la condamnant à 9 ans de prison, au lieu des 10 à 12 années souhaitées par le parquet. "Les peines qui concernent les geôliers et l'appât sont, pour la famille Halimi, des peines qu'elle a du mal à comprendre et à accepter", avait alors réagi Me Francis Szpiner, avocat de la famille.

Ce procès en appel va s'ouvrir dans une ambiance électrique. D'emblée, les conseils du clan Halimi devraient demander la publicité des débats. En première instance, le procès en appel s'était tenu à huis clos, deux accusés étant mineurs au moment des faits.

Commenter cet article

Guern de Bé 26/10/2010 17:05



J'ai l'impression que tu mélanges tout...Ce type est surtout un fou, un malade mental, même. C'est dans un hopital psychiatrique qu'on devrait l'enfermer. Quant aux autres, c'est surtout un
manque de cervelle dont ils souffrent...L'anti-sémistisme dont il se targue est un prétexte, à mon humble avis. Histoire de donner un peu de sens à ce qu'il a fait. Parce que ça n'en a pas. Si la
victime avait été Rockfeller, peut-être, mais là, ce n'était pas un juif très "représentatif" (je veux dire dans l'esprit d'un vrai anti-sémite). Tu me diras que Hitler n'a pas fait le tri lui
non plus...mais je ne suis pas loin de penser que lui aussi était un grave malade mental...