Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Prostitution infantile, esclavage sexuel: doit on interdire, sanctionner les clients, ou ouvrir des maisons closes?

24 Novembre 2013, 16:15pm

Publié par Jo Benchetrit

 

 

Le tabou de la sexualité, les vociferations des uns et des autres, les hauts-le-coeur de messieurs dames la vertu, tout cela crée un brouhaha où on ne se permet plus de s'entendre penser. Rappelons que la nausée au sujet du sexe est une réaction  d'hysterie selon Freud. Ça
  aide au diagnostic. Donc, quelque soit notre sentiment sur la question, essayons de savoir ce qui est le mieux pourles interessé/es qui font ce métier.

Sachant que parmi eux -elles il y aurait une grande proportion de mis sur le trottoir de force, comment proteger ces personnes? 

 

 

Un  article du Point pose le probleme particulier de la prostitution voulue, mais par des mineurs incapables de savoir que dans certains  cas  ça peut  leur faire du mal à long terme:

 

 

http://www.lepoint.fr/chroniqueurs-du-point/laurence-neuer/les-nouveaux-visages-de-la-prostitution-infantile-23-11-2013-1761020_56.php link

 

Pour ma part, je proposerais bien ces solutions:

 Au lieu d’interdire complètement ce qui existera toujours mais masqué, il faut prendre le problème  à bras le corps et légiférer de manière sévère et stricte.
D’abord, avoir en tête que tout ce qui a rapport avec la sexualité peut provoquer chez chacun de nous des réactions irrationnelles et hystériques, du genre de se satisfaire de fermer les maisons closes, politique de Tartuffe qui veut croire que ça suffira à protéger les femmes.

C’est l’inverse qui est arrivé.
C’est immonde, aberrant, risqué pour les prostitué/es, et ouvre la porte à ce qui est dénoncé là, le grand n’importe quoi.  Ce métier pourrait n’être autorisé qu’à  partir d’un âge de raison où les gens savent à peu près ce qu’ils peuvent supporter. Il vaut mieux exiger que les clients demandent la carte d’identité et refusent les moins de 25 ans par exemple  plutôt que de sanctionner à l’aveuglette.  Déjà, la sélection à l'embauche sera faite.

Rouvrir des maison closes,  c'est la meilleure des solutions pour cadrer cette profession pas tout-à-fait comme les autres.   Leur fermeture fut une catastrophe pour ces femmes, les exposant mille fois plus qu’avant. 

Les
esclaves étrangères ? Interdire le racolage dans les rues, serait un immense progrès pour elles.Un permis de travail et un contrat de travail doivent être exigés. Ainsi, les mafias l’auront plus dans l’os.

L’intérêt des maisons closes serait de surveiller ça, et bien d’autres choses pour que rien de tel n’existe. Les gérants de ces maisons très contrôlées devront donc être triés sur le volet.

Les mecs et  nanas de plus de 25 ans qui ont bien le droit de choisir ce metier si ça leur chante, doivent benéficier de tout ce dont bénéficie un salarié lambda.


La responsabilité sera concentré sur le patron qui devra oeuvrer contre tout esclavage

++++

 

j'ai reçu ce commentaire dune amie resolument contre:

Tu parles d'une solution..
Donc, je remets ici la réponse que je t 'ai faite :

Tu n 'as jamais entendu parler des fausses cartes d'identité ? Quand bien même auraient-elles plus de 25 ans, cela ne signifierait pas qu 'elles sont consentantes et heureuses  de se faire baiser par des mecs qui payent. Le monde de la prostitution est un monde où l' acool, la drogue, les coups, sont le quotidien..
Comme pour la viande; pas de clients, pas de bouchers..
Les mecs n'ont qu'à s'branler, acheter des poupées robots ( il y en a de très perfectionnées, je crois) Mais pour moi accepter la prostitution, et faire un manifeste qui prône la liberté de se payer des putes, renseigne, là aussi, de ce qu 'est notre humanité en pleine faillite d' elle même .
Les hommes aiment de plus en plus les filles très jeunes..donc..
La traite d' être humains, est pour moi du même acabit que l' exploitation animale.
Nous n 'allons pas repartir sur cette polémique sur la pute heureuse de l' être, tout comme la "viande heureuse" des petits élevages..
Tu confonds dangereusement la prostitution avec la sexualité..et tu te trompes, car la prostitution a toujours été acceptée par notre société , comme étant un " mal nécessaire"( comme la vivisection) à condition que celle ci ne soit pas pratiquée par nos enfants, conjoints, parents.

 voici ma reponse à elle:


fausses cartes d’identité
Oui, mais si c’est interdit aux moins de 25 ans, je ne crois pas qu’on puisse confondre une fille de 16 ans avec une de 25 ans.
cela ne signifierait pas qu 'elles sont consentantes et heureuses  de se faire baiser par des mecs qui payent.
le bonheur dans le travail, chacun fait avec son boulot. MAis  à 25 ans, elles ont le droit de choisir.
Si c’etait encadré, il y aurait beaucoup moins d’abus, c’est contre ça qu’on doit se battre et pas contre le masochisme eve,tuels dertains ;Je ne pense pas que des filles âgées seraient des proies.
Les mecs n'ont qu'à s'branler, acheter des poupées robots ( il y en a de très perfectionnées, je crois)
oui, mais certains ont envie de se croire aimés qq instants. Tous ne considerent pas une pute comme un objet.

Les hommes aiment de plus en plus les filles très jeunes..donc..
Oui, mais là, tant pis pour eux.
La traite d' être humains, est pour moi du même acabit que l' exploitation animale.
Oui, même si bien moins de monde se scandalise pour les animaux et s’ils sont, eux bien plus nombreux à morfler car tout le monde est client, partout. Et chez eux, pas de volontaires. 
Ne confondons jamais la situation des animaux et celle des hommes. Les animaux, c’est tjrs bien pire car c'est sans issue.
Nous n 'allons pas repartir sur cette polémique sur la pute heureuse de l' être, tout comme la "viande heureuse" des petits élevages..
A mon avis, la pute heureuse choisit son sort et peut l’aimer ou le detester mais aimer continuer à le faire. je ne vais pas dire les choses à la place de la pute dite heureuse qui peut parler pour elle, elle, pas comme les bêtes. 
La poule heureuse ça peut exister aussi en general chez des gens qui ne l’exploitent pas. La poule exploitée dans un elevage très adapté à ce que veut une poule, peut l’être aussi, pourquoi pas, mais sa fin ne le sera pas, elle.
Tu confonds dangereusement la prostitution avec la sexualité..et tu te trompes, car la prostitution a toujours été acceptée par notre société , comme étant un " mal nécessaire"( comme la vivisection) à condition que celle ci ne soit pas pratiquée par nos enfants, conjoints, parents..

Sauf que comme tu le dis...les putes n’ont pas la cote.
A la différence des clients, machisme stupide oblige.
Après les avoir mises dans le rôle du boulot comme tout le monde, il faut rendre leurs lettres de noblesse à ses filles, ça leur rendrait service.  Au lieu de les voir comme des victimes, ou des niaises,  quoiqu’elles disent. Avec mon système, s’il est appliqué rigoureusement, il n’y aurait plus de victimes. Et si 25 ans c’est trop jeune...ben on peut mettre ça à 30.




Commenter cet article

Jo Benchetrit 25/11/2013 04:07


Vivement que la corrida soit un crime devant la loi.


je pense quil faut encadrer très severement ce metier risqué.
Assez pour qu’il n’y ait pas d’inconnues dont parle mon amie (macs , drogue, coups, etc) en amont. Et que ce ne soit plus des victimes
ou des montré-es du doigt mais des travailleuses comme tout le monde, avec des droits . Cette façon de les voir victimes correspond à la realité parce que ces pauvres gens jetés dans les rues,
cest très risqué. Bien sûr que cest risqué d’aller chez un mec aussi. Cest pourquoi il faudrait qu'une call girl soit aussi encadrée que celles des maisons,
 que le nom des clients soit marqué sur des registres, qu’il soit interdit d’etre en free lance,  pour que jamais il n’y ait de possibilités d’agressions.

M’enfin, on devrait etre assez malin pour savoir que plus c’est clandestin, plus c’est dangereux.
Au delà de discuter si vendre son corps (enfin, le louer) est bien ou pas, en faisant ce que  j’appelle du moralisme, lol, il faut proteger ceux qui font ça.
Le moralisme les met en danger et  se distingue du coup de la morale.
L’enfer est pavé de bonnes intentions.

Monsieur Z 25/11/2013 02:24


Quelle gourde !


Comparer la prostitution avec la vivisection !


La prostitution c'est donnant-donnant, la vivisection c'est un animal séquestré et torturé et seule la mort mettra fin à ses souffrances.


Nous sommes gouvernés par des gens qui marchent sur la tête, qui aurait cru que la gauche serait encore plus puritaine que les chrétiens du moyen âge ? (car eux admettaient les maisons closes)


Et si l'on sanctionnait plutôt les aficionados qui paient pour voir les corridas ?


Il serait evidemment plus simple d'interdire carrément la tauromachie, mais puisqu'il y en a qui aiment les chemins détournés...


 


 


 

Belem 24/11/2013 20:52


et bien parlons de maladies SIDA et autres transmises par les filles aux clients et inversement...on va parler de santé public alors


quand aux moralisateurs ils sont souvent les premiers clients ,mais chutt

Jo Benchetrit 24/11/2013 20:33


ben voilà, tu as raison, mais  les peres la pudeur nen veulent pas. c'est enervant!

Belem 24/11/2013 20:30


ouvrir les maisons de tolérances serait un moindre mal je trouve


et aussi un bon moyen de controler tout ce petit monde et aussi bien sur protéger les prostituées (és)


et lutter contre ces mafias du sex

Belem 24/11/2013 19:25


je ne veux choquer personne mais je crois que la question doit être pose autrement


"en supprimant la prostitution ,suprimerons nous le client ?"


au sens large,de plus il n'y a pas que les femmes qui se prostitues mais aussi les hommes...


punir les clients est une mauvaise idée


ce plus vieux métier du monde et là et pour le contrer on doit le controler


t par contre protger ces victimes  sexuelles ces femmes et hommes qui sont devenus les esclacves de reseaux mafieux venant de l'est et d'ailleurs.


par contre on ne peu nier que des femmes se prostitues volontairement pour améliorer les fins de mois ou à temps plein


je ne parle pas des call girls qui elles ont un statuts à part si je puis dire...


 


regardons le problème dans son pire profil,interdir la prostitution ce qui ne peu être faisable  dans son ensemble ,mais bon,que ferons les hommes en mal de sex ???


où iront ils ?


et bien la clandestinité sera leur club


rouvrir les maisons dit de tolérances ?


il y en a déja sous le doux nom de "club privé"


ou bien soirée tres chics dans des hotels particuliers etc


le commerce du sex est une chose que personne n epourra empécher,alors il faut le controler en le réglementant.


il faut aussi savoir qu'il n'y a pas que le quidam du coin qui fait appelles à leurs service mais aussi des personnages plus connus du monde politique,sportif,des affaires,etc


jouer les moralisateurs est une stupidité,ces femmes et ces hommes comme dit plus haut sont des pro du sex et font ça comme un boulot( ça paie plus que le smic) mais bon.


il ne faut pas se meprendre sur mes propos je ne cautionne en aucun cas ce commerce mais il faut être réaliste.


 


 


 

Jo Benchetrit 24/11/2013 20:01



ON nepeut mettre un flic sous chaque pieu, mais cest vrai ce que tu dis, sauf queje crois que cest bien, les smaisons de tolerance.