Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Psychanalyse et animaux.

Protection des animaux: un investissement risqué. Patrick Sacco a sauvé un chat. Garde à vue.

12 Août 2013, 19:23pm

Publié par Jo Benchetrit

Comment ne pas être horrifié du specisme écoeurant de notre société? Assistance à personne en danger,  obligatoire si la personne est dite humaine(rions car rien n'est moins sûr) Mais c'est puni ou suspect quand ce n'est  pas pour dieu le maitre du monde, l'homme, mais pour "qu'un" animal. Merci à ce monsieur. Il faut exiger de la loi qu'elle evolue. Un animal est une personne. Ceux qui le contestent ne sont ...personne.
Il faut pouvoir ajouter le devoir de   sauver les animaux, et sanctionner gravement les coupables de negligence grave , comme ces abrutis qui ont  abandonné leur matou pendant leurs vacances,  sans eau ni rien...On n'est pas certain que le chat sera tiré de là.
MERCI PATRICK SACCO, homme exceptionnel comme le monde aurait besoin d'en avoir bien plus.

JUGEZ EN: http://www.respectons.org/articles/patrick-en-garde-a-vue-pendant-24-heures/

Patrick en garde à vue pendant 24 heures

Patrick en garde à vue pendant 24 heures pour avoir sauvé un chat à Paris !

PatrickUn chat était enfermé dans un appartement à Paris, seul depuis le 27 juillet, la propriétaire du chat étant partie en vacances. Les voisins de l’appartement sont arrivés le 4 août et se sont inquiétés d’entendre le chat miauler les journées entières, certainement en manque d’eau ! Ils ont donc contacté l’association le 8 août, ensuite Patrick a appelé les pompiers qui sont intervenus sans entrer dans l’appartement, en regardant par la fenêtre, constatant que le chat était bien là mais sans plus de précision. Patrick et les pompiers ont laissé un mot sous la porte en espérant que quelqu’un passe mais les voisins affirment que personne n’est passé. En contact permanent avec la police, et après avoir enquêté, collecté plusieurs témoignages, il semblerait que la propriétaire ne reviendrait que fin août !

N’ayant pas le temps d’attendre que le chat meurt de déshydratation et n’ayant aucun autre moyen d’apporter de l’eau à ce pauvre chat, Patrick prend la décision d’entrer dans l’appartement dimanche en fin de journée, ayant attendu le plus longtemps possible que quelqu’un passe. Le mot sous la porte, laissé jeudi est encore là, Patrick force la porte de l’appartement et retrouve le chat vivant mais dans un état grave.

Aussitôt amené chez le vétérinaire, le chat est mis sous perfusion, il va pouvoir s’en sortir mais son pronostic vital était engagé. Patrick dispose donc d’un certificat qui atteste que le chat est gravement déshydraté !

Étant contactée, la police appelle ensuite Patrick par téléphone pour lui demander de se rendre au commissariat du 7eme arrondissement de Paris. Patrick s’y est donc rendu ce lundi matin, mais pour une raison incompréhensible, ils ont placé Patrick en garde à vue pour 24 heures pour être entré dans l’appartement avec effraction.

Nous recherchons d’urgence un avocat, ou un juriste pour défendre Patrick, merci de diffuser ce message à un plus grand nombre de personnes possible.

On vous informe de la suite dès que possible, merci d’avance pour tout.

This entry was posted in Articles and tagged , , , . Bookmark the permalink.

 

Commenter cet article

Jo Benchetrit 16/08/2013 04:49


il serait juste qu'elle le soit.

verobn 16/08/2013 03:34


je dsl la loi dit


Le Code pénal punit suivant l'article 521-1, toute personne commettant un acte de cruauté ou de
maltraitance sur un animal d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 30 000 euros2.


L'article 521-2 du même code, vise quant à lui les expériences faites sur les animaux et punit ses auteurs des mêmes peines qu'à l'article précédent3.


Le Code rural punit via les articles R.214-17 à R.214-18, notamment
le fait de ne pas nourrir un animal ou de ne pas lui prodiguer les soins nécessaires4.


 


donc pourquoi la proprietaire du chat est pas en garde a vue ?????

ùùe FraJo Benchetrit 13/08/2013 05:56


un commentaire vient d'être posté par Jo Benchetrit sur l'article Protection des animaux: un investissement risqué. Patrick Sacco a sauvé un chat. Garde à vue., sur votre blog en finir avec la
barbarie

Extrait du commentaire:

m'appris qu'elle s'était rendue sur place mais que l'homme lui avait refusé l'entrée et qu'elle ne pouvait rien faire ! 


bizarre. et la 521-1?


Rivarol? et votre Mein Kampf, il l'a pas mangé?

ùùe FraJo Benchetrit 13/08/2013 05:55


bon, trouvé ds mes mails:


Bonjour,

un commentaire vient d'être posté par Monsieur Z sur l'article Protection des animaux: un investissement risqué. Patrick Sacco a sauvé un chat. Garde à vue., sur votre blog en finir avec la
barbarie

Extrait du commentaire:

Il en est toujours ainsi dans notre société avec la police.


Il y a 16 ans, constatant l'état épouvantable du lapin noir de mes voisins, cloitré dans une boite grillagée minuscule (il servait de jouet à leurs rejetons, ceux-ci s'en étant
lassés les parents l'avaient relégué au fond de leur jardin) j'alertais la présidente de la SPA qui quelques jours plus tard m'appris qu'elle s'était rendue sur place mais que l'homme
lui avait refusé l'entrée et qu'elle ne pouvait rien faire ! 


Je contactais alors la police, le policier au bout du fil me raccrocha littéralement au nez après quelques mots: "vous croyez qu'on n'a que ça à faire, s'occuper d'un lapin ?"


J'ai donc pris la décision qui s'imposait: escalader le muret du jardin un dimanche matin lors de l'absence de tous les membres de cette infecte famille, et m'emparer du lapin.


Il n'avait pour toute nourriture qu'une méchante feuille de laitue toute pourrie, et pas d'eau.


Son état était encore pire qu'il m'avait semblé quand je ne le voyais que de loin, derrière le muret.


Un véritable squelette, le poil terne et sec, et complètement assoiffé, à tel point qu'il but trois grands bols d'eau à la suite !


Les lapins boivent d'ordinaire peu, c'est dire à quel point il était déshydraté.


Or le lendemain deux policiers sonnèrent chez moi en me disant que mes voisins me soupçonnaient de leur avoir volé leur lapin et que je ferais mieux de le leur rendre si je ne voulais pas
avoir
d'histoire.


Ainsi lorsqu'il s'agissait de le sauver, ils disaient qu'ils avaient autre chose à faire que de s'occuper d'un lapin, mais ils avaient trouvé le temps de venir pour m'ordonner de le rendre à
ses
tortionnaires !


Je leur refusais l'entrée, sachant qu'ils n'en avaient pas le droit sans mandat d'un juge.


Heureusement, je n'entendis plus parler d'eux.


Quant au lapin il se remit physiquement assez vite, il grossit beaucoup et son poil redevint soyeux et d'un noir brillant.


Par contre psychologiquement il mit trois bons mois pour sortir de sa prostration et retrouver sa joie de vivre, jouer avec les chats et s'amuser à déchirer de vieux exemplaires de "Rivarol",
papier d'une texture qu'il appréciait et transportait fièrement dans sa bouche, comme un chat le ferait avec une proie.


8 ans de bonheur.


PS En ce qui concerne l'avocat, je sais qu'à Paris la plus réputée pour défendre les animaux est Anne Fraysse.


 

ùùe FraJo Benchetrit 13/08/2013 05:52


ben non. decidément, Over blog bugue toujours! ras le bol.

ùùe FraJo Benchetrit 13/08/2013 05:51


tiens votre comm a disparu ainsi que ma 1° reponse, et ce, sans mon intervention...Va-t il reapparaitre? dommage, votre temoignage est interessant(ça change de vos horreurs pro nazies) et ma
reponse l'etait aussi, enfin, un peu.

ùùe FraJo Benchetrit 13/08/2013 05:48


je suppose qu'elle est comme vous d'extreme droite et dnc antisemite nazillarde?

ùùe FraJo Benchetrit 13/08/2013 05:42


mme Fraisse?


merci pour le nom, je transmets.

Jo Benchetrit 13/08/2013 05:41


m'appris qu'elle s'était rendue sur place mais que l'homme lui avait refusé l'entrée et qu'elle ne pouvait rien faire !  


bizarre. et la 521-1?


Rivarol? et votre Mein Kampf, il l'a pas mangé?

Monsieur Z 13/08/2013 01:34


Il en est toujours ainsi dans notre société avec la police.


Il y a 16 ans, constatant l'état épouvantable du lapin noir de mes voisins, cloitré dans une boite grillagée minuscule (il servait de jouet à leurs rejetons, ceux-ci s'en étant
lassés les parents l'avaient relégué au fond de leur jardin) j'alertais la présidente de la SPA qui quelques jours plus tard m'appris qu'elle s'était rendue sur place mais que l'homme
lui avait refusé l'entrée et qu'elle ne pouvait rien faire !  


Je contactais alors la police, le policier au bout du fil me raccrocha littéralement au nez après quelques mots: "vous croyez qu'on n'a que ça à faire, s'occuper d'un lapin ?"


J'ai donc pris la décision qui s'imposait: escalader le muret du jardin un dimanche matin lors de l'absence de tous les membres de cette infecte famille, et m'emparer du lapin.


Il n'avait pour toute nourriture qu'une méchante feuille de laitue toute pourrie, et pas d'eau.


Son état était encore pire qu'il m'avait semblé quand je ne le voyais que de loin, derrière le muret.


Un véritable squelette, le poil terne et sec, et complètement assoiffé, à tel point qu'il but trois grands bols d'eau à la suite !


Les lapins boivent d'ordinaire peu, c'est dire à quel point il était déshydraté.


Or le lendemain deux policiers sonnèrent chez moi en me disant que mes voisins me soupçonnaient de leur avoir volé leur lapin et que je ferais mieux de le leur rendre si je ne voulais pas avoir
d'histoire.


Ainsi lorsqu'il s'agissait de le sauver, ils disaient qu'ils avaient autre chose à faire que de s'occuper d'un lapin, mais ils avaient trouvé le temps de venir pour m'ordonner de le rendre à ses
tortionnaires !


Je leur refusais l'entrée, sachant qu'ils n'en avaient pas le droit sans mandat d'un juge.


Heureusement, je n'entendis plus parler d'eux.


Quant au lapin il se remit physiquement assez vite, il grossit beaucoup et son poil redevint soyeux et d'un noir brillant.


Par contre psychologiquement il mit trois bons mois pour sortir de sa prostration et retrouver sa joie de vivre, jouer avec les chats et s'amuser à déchirer de vieux exemplaires de "Rivarol",
papier d'une texture qu'il appréciait et transportait fièrement dans sa bouche, comme un chat le ferait avec une proie. 


8 ans de bonheur.


PS En ce qui concerne l'avocat, je sais qu'à Paris la plus réputée pour défendre les animaux est Anne Fraysse.


 

Jo Benchetrit 12/08/2013 22:18


merci bcp, j'ai transmis.

Fanartzis 12/08/2013 22:14


un avocat très engagé ( et très pointu et très compétent ) dans la cause animal : jean michel ROCHE , avenue Kleber Paris